22/09 07:03

Tour de France : Que sait-on ce matin des perquisitions et des mises examens liées à des soupçons de dopage visant plusieurs coureurs de l'équipe Arkéa-Samsic ?

07h00: Emmanuel Hubert, manager général de l'équipe Arkéa-Samsic, a confirmé  qu'une perquisition a lieu la semaine dernière au sein de l'hôtel de l'équipe durant le Tour de France. "Elle n'a concerné qu'un nombre très limité de coureurs, ainsi que leur entourage proche, non salarié de l'équipe", précise Emmanuel Hubert. "L'équipe, son manager général ainsi que son staff, actuellement cités dans les médias ne sont absolument pas mis en cause et en conséquence ne sont tenus informés d'aucun élément de près ou de loin, relatif au déroulement de l'enquête, qui je le rappelle ne vise ni l'équipe, ni son staff directement", détaille Hubert.

"Nous soutenons bien évidemment nos coureurs, mais s'il s'avérait qu'à l'issue de l'enquête en cours des éléments venaient confirmer la véracité de pratiques de dopages, l'équipe se désolidariserait immédiatement de tels actes et prendrait sans attendre les mesures qui s'imposent pour mettre fin aux liens pouvant les unir avec des méthodes inacceptables et toujours combattues.

En effet, l'équipe membre du MPCC, mouvement pour un cyclisme crédible, a toujours au cours de ces 20 dernières années démontré son attachement à l'éthique et pris position en faveur de la lutte contre le dopage."

Lundi, le parquet de Marseille a annoncé "s'être saisi au titre du pôle santé publique d'une enquête actuellement diligentée par l'OCLAESP sur des soupçons de dopage visant une petite partie de l'équipe des coureurs" de l'équipe Arkéa-Samsic.

La procureure de Marseille Dominique Laurens a confirmé que deux personnes avaient été placées en garde à vue, sans donner leur identité, et qu'avaient été découverts "de nombreux produits de santé dont des médicaments dans leurs affaires personnelles, mais également et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante".

05h23: Une enquête préliminaire a été ouverte sur des soupçons de dopage visant une équipe du Tour de France cycliste qui vient de s'achever, et a permis la découverte de médicaments et d'une "méthode pouvant être qualifiée de dopante", a annoncé lundi le parquet à l'AFP. Peu après, le parquet a ajouté que deux gardes à vue étaient en cours.

Selon des précisions fournies à l'AFP par une source proche du dossier confirmant des informations du Journal du Dimanche et de L'Equipe, une perquisition menée par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique visant plusieurs coureurs de l'équipe Arkéa-Samsic, dont le Colombien Dayer Quintana, le frère de Nairo, et des membres de l'équipe médicale, a été menée.

La perquisition, selon les deux journaux, a eu lieu mercredi près de Méribel, en Savoie. Cette enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Marseille "des chefs d'administration et prescription à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdite dans le cadre d'une manifestation sportive, aide à l'utilisation et incitation à l'usage de de substance ou méthode interdite aux sportifs, transport et détention de substance ou méthode interdite aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale", a précisé la procureure Dominique Laurens.

Dominique Laurens, sans donner plus de précision sur la perquisition, a évoqué auprès de l'AFP "la découverte de nombreux produits de santé dont des médicaments dans leurs affaires personnelles, mais également et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante", ajoutant que "tout cela (devait) être travaillé".

Leader de l'équipe Arkéa-Samsic, Nairo Quintana a terminé l'épreuve à la 17e place, à plus d'une heure du vainqueur, le Slovène Tadej Pogacar. Dans la même équipe, le Français Warren Barguil a quant à lui fini à la 14e place, à 31 minutes de Pogacar.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de moije
22/septembre/2020 - 15h20

Cela va donner du grain à moudre aux maires écolos anti-tour !

Portrait de Franck64
22/septembre/2020 - 09h36

On devrais plutôt chercher l équipe qui n' est pas dopée si on en trouve une !!!! Sans parler des vélos ..... Grosse arnaque le tour mais gros bénéfice ....une vrai mafia .

Portrait de Frizenn
22/septembre/2020 - 08h47

Apparemment, leur produit est moins efficace que celui de l’équipe gagnante...

Portrait de Angelussauron
22/septembre/2020 - 08h05

C'est ça d'avoir recruté Quintana et ses amis, il faudrait surtout regarder de plus près la Movistar car cette pratique n'est pas nouvelle pour lui à mon avis.

Portrait de Cl
22/septembre/2020 - 07h40

C'est connu  !!!!!! 

Portrait de Franck64
22/septembre/2020 - 01h43

Ils se perfusent du sang frais tous les soirs  c est connu . 

Portrait de fdupont
22/septembre/2020 - 00h20 - depuis l'application mobile

Rien de nouveau, la routine...

Portrait de Darren441
21/septembre/2020 - 21h59

Euh ils pensent avoir découverts l'Amérique en disant çà ? lol

Portrait de nina83
21/septembre/2020 - 21h05

Ah bon, ce sont les derniers maintenant qui se dopent ? ça change un peu lol !! smiley

Portrait de only
21/septembre/2020 - 21h03

se doper et finir a plus d'1 heure bof bof

 

Portrait de LOL
21/septembre/2020 - 20h58

en cyclisme on a le droit de se doper mais uniquement quand on gagne.

Comme dans l'agriculture biologique, l'important c'est de bien choisir ses produits! smiley

Portrait de Jiben79
21/septembre/2020 - 20h49

L'équipe Arkea a terminé avec le moins de revenus lors de ce tour, comment les soupconner de dopage.... Qu'ils se penche sur le vainqueur et sur l'équipe Jumbo Visma...

Portrait de Oh Yes It's Good
21/septembre/2020 - 19h49

Oh zut, le Tour avait renoué avec les records d'ascension smiley En plus, 2 Slovènes dans le Top 2. Grand pays de cyclisme la Slovénie, pays de champions. smiley smiley

Portrait de Wouhpïnaise
21/septembre/2020 - 19h24

Du dopage dans le cyclisme ???!!! Insoupçonnable... smiley