17/09 10:01

Coronavirus: Pour Emmanuel Macron, malgré l'accélération du virus, les grands rendez-vous sportifs et culturels doivent se tenir à chaque fois que c'est possible

Malgré l'accélération du virus, les grands rendez-vous sportifs et culturels doivent se tenir à chaque fois que c'est possible, a plaidé Emmanuel Macron en visite sur le Tour de France, invitant les Français à "s'accrocher" avant "des jours meilleurs".

Pour montrer qu'il est possible de "vivre avec le virus", le chef de l'Etat a suivi en voiture la fin de l'étape reliant Grenoble à Méribel et assisté à son impressionnante arrivée en haut du col de la Loze (2.304 mètres), le point le plus haut de ce 107e Tour.

"Il était extrêmement important dans ce contexte de montrer qu'il faut vivre avec le virus. Il tourne de plus en plus vite dans certains départements, ce qui conduit le gouvernement à durcir un peu les règles", a-t-il dit, alors que le gouvernement envisage des restrictions supplémentaires dans d'autres grandes villes, après Marseille, Lille et Bordeaux.

"Pendant des mois le virus sera là. Cela veut dire que tout ce qu'on peut faire avec de bonnes règles on doit essayer de le tenir", a-t-il poursuivi, citant notamment le tournoi de Roland-Garros et les journées du Patrimoine.

"Notre art de vivre à la française est fait de grands rendez-vous sportifs, culturels, nous y tenons" et "à chaque fois qu'on peut les tenir, on doit les tenir, avec des contraintes" comme des jauges réduites dans les stades.

Emmanuel Macron a assisté à l'étape dans la voiture de François Lemarchand, un des responsables de l'épeuve, et non, contrairement à la tradition, dans celle du directeur du Tour Christian Prudhomme.

Ce dernier est revenu mardi aux commandes de l'épreuve après une semaine d'isolement en raison d'un test positif au Covid. Le Premier ministre Jean Castex, venu sur le Tour dans les Pyrénées, avait été contraint d'observer également une période d'isolation.

Après avoir applaudi, à bonne distance, le vainqueur de l'étape, le Colombien Miguel Angel Lopez, M. Macron a félicité les organisateurs du Tour pour avoir été "exemplaires" avec des tests réguliers, des "bulles" qui protègent les équipes et un public masqué.

Quant aux coureurs français, moins en pointe cette année, il leur a dit de "s'accrocher". Dans une analogie à la crise, il a conclu que, "même quand c'est dur, on doit s'accrocher et on se bagarre tous ensemble (...), il y a des années qui sont plus dures que d'autres mais si on sait s'organiser, si on sait tenir dans les moments difficiles, il y a des jours meilleurs devant".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Oh Yes It's Good
17/septembre/2020 - 15h44

Le dopage offre-t-il une certaine immunité face au covid19 ? quid des transfusions sanguines par exemple ?

Simples questions. smiley smiley

Portrait de PhilRAI
17/septembre/2020 - 12h52
Harriet a écrit :

Ce sont des cas Covid sans comorbidités connues ... au plus fort des hospitalisations , il faut savoir que la moitié des patients en réanimation avait moins de 60 ans ...

Comme actuellement, la tranche d'âge la plus touchée , en terme de contamination, a moins de 50 ans, il est logique de trouver des cas graves parmi cette population ...

 

Ce n'est pas ce que je viens d'entendre à la télé ! les réanimations concernent des patients  âgés, diabétiques ou en sur-poids. Des gens qui auraient dû être traités selon le protocole Raoult dès les premiers symptômes. 

Portrait de PhilRAI
17/septembre/2020 - 12h50
jt' mm a écrit :

Évidemment.

D'ailleurs, il n'y pas non plus de réchauffement climatique. On a juste modifié l'emplacement des thermomètres.

Ne changez pas de sujet, essayez donc d'argumenter dans celui dont on parle.

Portrait de Harriet
17/septembre/2020 - 11h58
PhilRAI a écrit :

Et bien demandez lui à quoi sont vraiment dûs ces états, uniquement covid ou d'autres pathologies, et comment ces gens ont été traités avant d'arriver là. Parce que quand on ne soigne pas, évidemment que ça risque de s'aggraver.

Ce sont des cas Covid sans comorbidités connues ... au plus fort des hospitalisations , il faut savoir que la moitié des patients en réanimation avait moins de 60 ans ...

Comme actuellement, la tranche d'âge la plus touchée , en terme de contamination, a moins de 50 ans, il est logique de trouver des cas graves parmi cette population ...

 

Portrait de PhilRAI
17/septembre/2020 - 11h36
Harriet a écrit :

Effectivement, ma fille qui était de garde en réa , la nuit dernière, (à Paris)  me disait que ça monte en puissance au niveau des admissions avec notamment des sujets jeunes intubés dont une femme de trente ans (enceinte) et un homme de quarante ans ...

Et bien demandez lui à quoi sont vraiment dûs ces états, uniquement covid ou d'autres pathologies, et comment ces gens ont été traités avant d'arriver là. Parce que quand on ne soigne pas, évidemment que ça risque de s'aggraver.

Portrait de PhilRAI
17/septembre/2020 - 11h29
bengalister a écrit :

Nombre de personnes en réanimation à cause de la covid:

14/08: 367


16/09: 803

mais non pas d'accélération...

 

Non, juste le bruit de fond ! D'ailleurs une accélération ne peut pas se constater juste sur deux points ! là vous avez juste une augmentation entre deux valeurs.

En plus on ne connaît rien de ces réanimations. Age ? maladies ? comment ces personnes ont-elles été soignées avant ? Parce que c'est facile de refuser un traitement efficace à des personnes déjà mal en point et de les envoyer ensuite en réanimation  pour faire monter les statistiques.

Il n'y a que Raoult qui est crédible, qui dit ce qu'il fait, et pour l'instant rien ne bouge chez lui.

 

Portrait de Harriet
17/septembre/2020 - 10h46
bengalister a écrit :

Nombre de personnes en réanimation à cause de la covid:

14/08: 367


16/09: 803

mais non pas d'accélération...

 

Effectivement, ma fille qui était de garde en réa , la nuit dernière, (à Paris)  me disait que ça monte en puissance au niveau des admissions avec notamment des sujets jeunes intubés dont une femme de trente ans (enceinte) et un homme de quarante ans ...

Portrait de bengalister
17/septembre/2020 - 10h36
PhilRAI a écrit :

Il n'y a pas d'accélération du virus ! juste une accélération des tests.

Nombre de personnes en réanimation à cause de la covid:

14/08: 367

16/09: 803

mais non pas d'accélération...

 

Portrait de PhilRAI
17/septembre/2020 - 10h17

Il n'y a pas d'accélération du virus ! juste une accélération des tests.

Portrait de Fred3000
17/septembre/2020 - 10h06

C'est peut être la seul bonne nouvelle de l'année.