13/08 12:31

Uber envisage d'interrompre son activité en Californie jusqu'en novembre si l'entreprise était contrainte de requalifier immédiatement ses chauffeurs indépendants en salariés

Uber envisage d'interrompre son activité en Californie jusqu'en novembre si l'entreprise était contrainte de requalifier immédiatement ses chauffeurs indépendants en salariés, a fait savoir mercredi Dara Khosrowshahi, le patron du groupe.

Une cour californienne a ordonné lundi à Uber et à son rival américain Lyft de requalifier leurs conducteurs en employés dans les dix jours, en accord avec la loi de cet Etat américain en vigueur depuis le 1er janvier 2020, et rédigée avec les deux plateformes en ligne de mire. Les deux leaders de la réservation de voitures avec chauffeur (VTC) vont faire appel.

Ils entendent résoudre le problème en organisant un référendum en novembre pour annuler le texte californien. "Nous estimons que nous respectons la loi mais si le tribunal décide que non, et ne nous accorde pas un délai jusqu'en novembre, alors nous devrons fermer Uber jusqu'à ce que les électeurs tranchent", a déclaré Dara Khosrowshahi lors d'une interview sur la chaîne MSNBC.

"Ce serait vraiment dommage en pleine période de chômage historique en Californie", a-t-il souligné, en référence à la récession économique et aux licenciements dus à la pandémie de Covid-19. Le groupe américain incarne la "gig economy", ou économie à la tâche, qui suscite de vives critiques des syndicats et autorités dans de nombreux pays.

Ailleurs sur le web

Vos réactions