26/07 12:56

EN DIRECT - Cathédrale de Nantes - L'avocat du suspect a tenu une conférence de presse un peu avant 13h : "Mon client est apeuré et dépassé par tout ce qui se passe, mais soulagé après ses aveux"

12h52 : L'avocat du suspect a tenu une conférence de presse un peu avant 13h : "Il est temps d'être dans l'apaisement. Mon client est apeuré et dépassé par tout ce qui se passe, mais il est coopératif avec la justice. Il regrette les faits mais je ne peux pas en ditre beaucoup plus car il y a le secret de l'instruction. Quand à ses motivations, je ne veux pas en parler non plus, mon client réserve cela à la justice"

09h55: «Mon client a coopéré», a affirmé au quotidien Presse-Océan l'avocat du mis en examen, Me Quentin Chabert. «Il regrette amèrement les faits et évoquer cela a été pour lui une libération. Mon client est aujourd’hui rongé par le remords et dépassé par l’ampleur qu'ont pris les événements», assure-t-il.

08h41: Une semaine après l'incendie dans la cathédrale de Nantes, un bénévole rwandais du diocèse est passé aux aveux et a été placé en détention provisoire dans la nuit de samedi à dimanche pour "destructions et dégradations par incendie".

L'homme "a reconnu, lors de l'interrogatoire de première comparution devant le juge d'instruction, avoir allumé les trois feux dans la cathédrale: sur le grand orgue, le petit orgue et dans un panneau électrique", a précisé le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès au quotidien. Cet homme de 39 ans, qui était chargé de fermer la cathédrale la veille de l'incendie, a été mis en examen "des chefs de destructions et dégradations par incendie et placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention", a indiqué dans un communiqué le procureur.

Le recteur de la cathédrale de Nantes, le père Hubert Champenois, avait expliqué la semaine dernière que le bénévole était un "Rwandais, venu se réfugier en France il y a quelques années".

Selon le recteur, le bénévole est "servant d'autel" et il le connaissait "depuis quatre ou cinq ans". "J'ai confiance en lui comme en tous les collaborateurs", avait-il expliqué à l'AFP. L'incendie de la cathédrale de Nantes, survenu 15 mois après celui de Notre-Dame de Paris, a suscité une vive émotion chez les Nantais, dont certains ont conservé le souvenir d'un précédent incendie de l'édifice, le 28 janvier 1972. L'édification de cette cathédrale, de style gothique flamboyant, a duré plusieurs siècles (de 1434 à 1891).

Le bénévole avait été placé en garde à vue le 18 juillet quelques heures après l'incendie et l'ouverture de l'enquête, puis remis en liberté le lendemain soir. Les enquêteurs souhaitaient l'interroger car après l'incendie aucune trace d'effraction n'avait été constatée sur les accès à l'édifice dans lequel trois points de départ de feu avaient été constatés.

Dans le cadre de cette enquête, "plus de trente personnes" ont été entendues et une vingtaine d'enquêteurs de la police judiciaire ont été mobilisés, avec notamment le renfort du laboratoire central de la préfecture de police de Paris, afin de déterminer la cause de l'incendie, selon le procureur. Le bénévole a été de nouveau interpellé et placé en garde à vue samedi matin, puis présenté dans la soirée au parquet de Nantes, qui a ouvert une information judiciaire, avant d'être mis en examen et placé en détention provisoire.

Il encourt "une peine de 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende", a précisé le procureur Sennés. L'enquête avait révélé l'existence de trois points de feu distincts dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. "Entre le grand orgue, qui est sur la façade au premier étage et les autres feux, vous avez quasiment toute la distance de la cathédrale. Ils sont quand même à une distance conséquente les uns des autres", avait relevé le jour de l'incendie le procureur.

L'alerte avait été donnée le 18 juillet vers 07H45 par des passants qui avaient vu des flammes sortant de la cathédrale. Il a fallu environ deux heures aux sapeurs-pompiers pour circonscrire le feu qui a notamment détruit un tableau d'Hippolyte Flandrin du XIXe siècle et le grand orgue.

En dehors du grand orgue dont "très peu, voire pas du tout d'éléments seront sauvables", selon Philippe Charron, responsable du pôle patrimoine à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), "la plupart des œuvres ont été sauvées" et sont remisées "notamment dans le château de Nantes". "On va compter en semaines la mise en sécurité du site, (...) en mois l'investigation qui va se faire pierre par pierre" et, concernant la durée du chantier de reconstruction précédé d'une phase d'études, "là, l'unité sera plutôt l'année", a estimé M. Charron. L’État "prendra toute sa part" dans la reconstruction, a promis le Premier ministre Jean Castex, venu à Nantes féliciter les sapeurs-pompiers le jour de l'incendie.

07h14: Face aux preuves qui s’accumulaient, "il a reconnu dans la nuit devant le juge avoir allumé les trois foyers de l’incendie de la cathédrale", a expliqué cette nuit le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. Le bénévole avait été placé en garde à vue quelques heures après l'ouverture de l'enquête, le 18 juillet, puis remis en liberté le lendemain soir. Les enquêteurs souhaitaient l'interroger car après l'incendie aucune trace d'effraction n'avait été constatée sur les accès à l'édifice dans lequel trois points de départ de feu avaient été constatés.

L'homme a été mis en examen dans la nuit "des chefs de destructions et dégradations par incendie" et placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet. Il encourt pour cette infraction "une peine de 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende", a ajouté le procureur. Le suspect continuait alors à nier les faits après avoir été interpellé ce samedi 25 juillet. 

«Mon client a coopéré», a affirmé au quotidien Presse-Océan l'avocat du mis en examen, Me Quentin Chabert. «Il regrette amèrement les faits et évoquer cela a été pour lui une libération. Mon client est aujourd'hui rongé par le remords et dépassé par l'ampleur qu'ont pris les événements», assure-t-il.

Il a reconnu, lors de l'interrogatoire de première comparution devant le juge d'instruction, avoir allumé les trois feux dans la cathédrale : sur le grand orgue, le petit orgue et dans un panneau électrique«, a précisé le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès au quotidien.

Cet homme de 39 ans était chargé de fermer la cathédrale la veille de l'incendie. Il s'agit d'un «Rwandais, venu se réfugier en France il y a quelques années», avait expliqué la semaine dernière à l'AFP le recteur de la cathédrale de Nantes, le père Hubert Champenois. Selon le recteur, le bénévole est «servant d'autel» et il le connaissait «depuis quatre ou cinq ans».

.

Samedi 25 juillet

.

22h28: L'homme va être déféré dans la soirée et va être placé en détention provisoire fait savoir le parquet de Nantes. Celui-ci a ouvert une information judiciaire des chefs de "dégradations, détériorations ou destruction du bien d'autrui par incendie". Ce servant d’autel âgé de 39 ans travaille bénévolement pour le diocèse depuis quatre ou cinq ans, selon le recteur Hubert Champenois. Il était chargé de la fermeture de l’édifice vendredi 17 juillet, la veille du sinistre.

Le week-end dernier, il avait été interrogé dans le cadre d’une enquête ouverte pour incendie volontaire, pendant de longues heures, sous le régime de la garde à vue. Les enquêteurs cherchaient alors à vérifier son emploi du temps. Il avait finalement été libéré dimanche 19 juillet, après 22 h

22h24: Ce bénévole avait rapidement été entendu par les enquêteurs car il était "chargé de fermer la cathédrale" la veille précédent l'incendie qui avait ravagé une partie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul et son orgue centenaire. Si, à l'époque, le procureur faisait preuve de précaution, indiquant qu'il était essentiellement question de "préciser certains éléments de l'emploi du temps de cette personne", les "développements de l'enquête" ont donc conduit à sa nouvelle interpellation.

22h18 : Le bénévole déjà entendu la semaine dernière dans l'enquête sur l'incendie de la cathédrale de Nantes a été de nouveau placé en garde à vue. Ce bénévole, qui travaillait depuis « quatre ou cinq ans » pour le diocèse de Nantes, selon le recteur Hubert Champenois, devait fermer les portes de l’édifice le vendredi 17 juillet, quelques heures avant que le feu ne se déclare en trois endroits espacés, à l’intérieur de la cathédrale. Ce servant d’autel avait été rapidement interpellé, le lendemain, dans un foyer nantais, par l’antenne de police judiciaire de Nantes, saisie de l’enquête ouverte pour « incendie volontaire ».

Des « contradictions » étaient en effet apparues dans le récit qu’il avait livré de sa soirée, selon le procureur. Au début de sa garde à vue, des difficultés s’étaient posées pour trouver un interprète. Cet homme, de nationalité rwandaise, avait seulement pu être entendu à partir du dimanche 19 juillet, avant que sa garde à vue soit levée, peu avant 23 heures ce soir-là.

«Les points de contradiction qui étaient apparus ont été éclaircis. En l’état, il n’est pas impliqué dans la commission des faits», avait alors déclaré Pierre Sennès.

22h08: Selon Presse Océan, le bénévole du diocèse entendu en garde à vue il y a une semaine, quelques heures seulement après l’incendie de la cathédrale de Nantes, était de retour dans les bureaux de la brigade criminelle de la police judiciaire ce samedi 25 juillet. Il doit être présenté à un juge d’instruction dans la soirée pour être mis en examen. Le procureur de la République requiert son placement en détention provisoire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
27/juillet/2020 - 19h58
Raspoutine from South a écrit :

Mdr, comme d'hab avec vous on n'est jamais déçu. Vous nous en faites le François Pignon des islamistes, le gars aurait passé 5 ans de sa vie sous couverture à servir une religion qu'il exècre, des ecclésiastiques qu'ils maudit, se serait créer un alibi avec sa fausse frustration suite à sa demande de carte de séjour rejetée et toute cette machination avec la finalité de cramer un instrument de musique et un vitrail.

C'est une supposition qui s'appuie sur des réalités. Maintenant si vous avez des preuves du contraire, donnez-les !

Portrait de Raspoutine from South
27/juillet/2020 - 18h37
PhilRAI a écrit :

Oui, c'est une possibilité, ça s'appelle la takqya. Et puis au vu de ce qui est écrit dans le coran contre les chrétiens, confirmé par de nombreuses exactions partout dans le monde, on est en droit de se poser des questions.

Exemple parmi de nombreux autres : 

Sourate 9, 

Verset 5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Verset 29 : Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d'humiliation 

Verset 39. Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est Omnipotent.

 

Mdr, comme d'hab avec vous on n'est jamais déçu. Vous nous en faites le François Pignon des islamistes, le gars aurait passé 5 ans de sa vie sous couverture à servir une religion qu'il exècre, des ecclésiastiques qu'ils maudit, se serait créer un alibi avec sa fausse frustration suite à sa demande de carte de séjour rejetée et toute cette machination avec la finalité de cramer un instrument de musique et un vitrail.

Portrait de tobian
27/juillet/2020 - 16h58

   On peut se demander si l'avocat est inconscient ou s'il se fout du monde

Portrait de PhilRAI
27/juillet/2020 - 10h02
Stonewall56 a écrit :

Je vois nos identitaires bien désemparés de voir un chrétien commettre cet acte. Il eut été tellement plus rassurant pour eux que ce soit un islamiste venu combattre contre la France collabo-islamo-gauchiste (je pense que c'est dans le bon ordre mais j'ai encore un peu de mal avec la langue des identitaires). Du coup, on remet en cause le fait que cet homme soit chrétien. Donc il a servi bénévolement l’Église pendant 5 ans pour mieux cacher ses intentions ?

Oui, c'est une possibilité, ça s'appelle la takqya. Et puis au vu de ce qui est écrit dans le coran contre les chrétiens, confirmé par de nombreuses exactions partout dans le monde, on est en droit de se poser des questions.

Exemple parmi de nombreux autres : 

Sourate 9, 

Verset 5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Verset 29 : Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d'humiliation 

Verset 39. Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est Omnipotent.

 

Portrait de PhilRAI
26/juillet/2020 - 23h54
Voltaire . a écrit :

il semble qu’il soit catholique, son prénom Emmanuel : "Dieu est parmi nous " prénom chrétien s’il en est , c’était le prénom de Jesus , et il servait la messe ....

Ce n'est peut-être qu'un prénom d'emprunt ! Personne ne se pose la question de savoir pourquoi un catholique pratiquant se mettrait à mettre le feu à une cathédrale ? Si encore il y avait des témoignages d'un conflit interne, on aurait un petit bout de piste, mais là non, tout était bien, tout se passait bien, on lui donnait même la responsabilité de fermer la cathédrale, et d'un seul coup, sans raison, le bon chrétien brûle la maison de Dieu !!!! Désolé mais ça me laisse très dubitatif !

 

Portrait de Capri
26/juillet/2020 - 23h14

Ca doit être très dur pour tout le « personnel » de la cathédrale qui doit se sentir tellement trahi ! Tellement incomprehensible. Il y a de quoi être écœuré. 

Portrait de piwit
26/juillet/2020 - 19h56 - depuis l'application mobile

Dans quelques jours, son avocat viendra certainement nous expliquer que ce citoyen-modèle n’a pas fait exprès de mettre le feu...
Ou au pire, il nous dira que c’est un «déséquilibré» (excuse pratique) ou une victime de l’Etat colonialo-facho-raciste français.
Quand on pense qu’il lui a été notifié une injonction de quitter le territoire français dès lors que son titre de séjour ne serait plus valable (ce qui est le cas depuis le mois de mars) et qu’il est toujours là, tranquille comme Baptiste...

Portrait de piwit
26/juillet/2020 - 19h49 - depuis l'application mobile

Puisqu’on vous dit qu’il regrette son geste...
Finalement, c’est un gentil garçon, un peu neuneu mais pas méchant...
Pourquoi voulez-vous que la justice s’acharne sur cette victime (expiatoire) de la société (vous vous rendez-compte : on lui a refusé la nationalité française et on lui a même demandé de partir... C’est pas très gentil !) ?
Il parait qu’il est apeuré ce pauvre homme, alors arrêtons de le harceler...

Portrait de PhilRAI
26/juillet/2020 - 17h53
Sofitel01 a écrit :

Oui oui, il y a aussi des français de souche musulmans, je vous assure! Mais le fait est que ce rwandais est chrétien. Donc arrêtez de forcer à systématiquement voir la main de l'islam partout. Sérieux ça devient une obsession

Des Français de souche musulmans ? il y en avait quand l'Algérie était française, plus maintenant. 

Qu'est-ce qui vous permet de dire que ce Rwandais est chrétien ? vous avez vous son acte de baptême ?

Portrait de shansa
26/juillet/2020 - 17h21

Il voulait rester en France il va y rester ... En prison certes mais peut être sera-t-il mieux en prison que de crever de faim dans son pays  Quant à l'amende je ne vois pas comment il pourrait la payer  !!!!

Portrait de pas de blague
26/juillet/2020 - 16h54
KAAssos a écrit :

Nos ingénieurs de demain les amis à n'en pas douter !!

Et frissonner en 2022 pour faireux barrageux à touteux à la haineux pour à la fin voter la même chose Ad vitam æternam et continuer à se plaindre !

La boucle ! 

Vous êtes sur la même ligne que Dider Raoult :

"En France, 50 % des thésards sont des étrangers. Ne vous faites pas d’illusion, la science française fonctionne avec des immigrés. Le moteur de la guerre, c’est les immigrés ! Et, les meilleurs, les plus intelligents, les plus dynamiques, ceux qui travaillent le dimanche chez moi, c’est que les ’noirs’ et les ’arabes’ ".

 

 

 

Portrait de jean71
26/juillet/2020 - 16h54

La justice demande aux déboutés du droit d'asile ou aux délinquants et criminels de '' bien vouloir quitter le territoire français'' ....c'est tout juste si on n'ajoute pas ''s'il vous plaît...ce serait très aimable à vous ...ce serait un effet de votre bonté...''

L'autre jour chez moi , au tribunal , un juge en condamnant un étranger multi récidiviste , lui a demandé de quitter le territoire français.... C'est la 3e fois que la  Justice  le lui demande ....apparemment , le délinquant n'a pas l'air de vouloir partir....alors il reste et continue à commettre des délits... La justice française est vraiment intraitable ,  impitoyable  et sait se montrer terriblement  dissuasive !

Portrait de KAAssos
26/juillet/2020 - 16h14

Nos ingénieurs de demain les amis à n'en pas douter !!

Et frissonner en 2022 pour faireux barrageux à touteux à la haineux pour à la fin voter la même chose Ad vitam æternam et continuer à se plaindre !

La boucle ! 

Portrait de Phantôme_
26/juillet/2020 - 16h07

Voilà....  allez la France continuez a accepter des Rwandais et des Maliens... et vous continuerez à recevoir des sous merdes comme Aya Danioko et des Traoré.

Portrait de Le Provoc
26/juillet/2020 - 16h00

Il s'agit d'un «Rwandais, venu se réfugier en France il y a quelques années», Les paroles d'un avocat "mon client est apeuré" . Une chance pour la France puisqu'on vous le dit et on vous le répete ...

Portrait de Capri
26/juillet/2020 - 15h52
Voltaire . a écrit :

Non mais il pourrait interpréter Méphistophélès dans des opéras sans besoin de beaucoup de transformation  ....:bigsmile:
Faust de Gounod ou Méphisto d’Arrigo Boito .....

Oui, c'est marrant ce que vous dites car j'avais aussi trouvé que cet avocat avait un physique et une "dégaine" décalés...

En même temps, je ne pense pas que ces avocats gagnent beaucoup d'argent (je pense même qu'il en gagnent très peu).

Question notoriété, il y a un effet "vu à la TV" ; c'est à double tranchant ; ça a servi à l'actuel Garde des Sceaux (surnommé "l'Ogre des Assises") en tous cas !

Portrait de geneve
26/juillet/2020 - 15h39

«Mon client a coopéré»

Oh ! mais il est trop gentil... le client !!! Voilà un gars que l'on accueille. Les prêtres lui font confiance, et lui donnent la mission de fermer la cathédrale et donc de veiller à ce que tout aille bien... Et que fait-il, le client qui coopère ? Il met le feu à un orgue inestimable et fait 2 autres départs de feu...

Mais jusqu'à quand allons-nous nous prendre pour des débiles ? Comment cet "avocat" peut-il sortir des énormités pareilles. C'est inoui !!!

   
Portrait de lxa75
26/juillet/2020 - 15h31

voilà ce que ça donne la charité , on se fait poignarder dans le dos .

Portrait de Adelinette
26/juillet/2020 - 15h16

Dépassé par l'ampleur qu'ont pris les évènements ? Le mec a mis le feu à une cathédrale ! Il devrait lui aussi brûler. 10 ans de prison pour des millions d'euros de dégâts ? C'est du n'importe quoi !

Portrait de KenShiro
26/juillet/2020 - 14h56
Voltaire . a écrit :

J’avais trouvé très maladroit et assez désagréable sa phrase disant " de toutes façons il n’y a pas mort d’homme " .... la perte de chef d’œuvre du moyen âge ( orgue et vitraux ) sont des pertes catastrophiques.... 

Je partage vôtre avis. Heureusement en plus que les pompiers ont pu éteindre l'incendie, sinon c'est la Cathédrale dans son entier que l'on aurait perdu. Pour moi on est pas loin d'un acte terroriste.

Portrait de Idaho
26/juillet/2020 - 14h50
jarod.26 a écrit :
pas de sujet qui fâche :p

Moins de 2% de musulmans au Rwanda. Population chrétienne.

 

Portrait de Capri
26/juillet/2020 - 14h43
Voltaire . a écrit :

Il y a en ce moment plusieurs avocats au physique très etranges .... la première fois que j’ai vu la tête du maintenant très médiatique défenseur de Jonathann Daval , je l’ai trouvé bizarare . 

Vous voulez dire qu'il ressemble à un meurtrier pervers ?

Portrait de jarod.26
26/juillet/2020 - 14h08
PhilRAI a écrit :

Sait-on s'il est musulman ?

pas de sujet qui fâche smiley
Portrait de Capri
26/juillet/2020 - 14h01
licororne a écrit :

il devait quitter le territoire et on lui laisse les clefs de la cathédrale .!!!!

Je pense que cette affaire va entrainer un passage en revue, dans tous les lieux catho (cathédrales, basiliques, églises, chapelles, monastères...) sur le thème : 1) qui a les clés -- 2) qui sont les "bénévoles" auxquels il est fait confiance aveuglément -- 3) y-a-t-il des situations où l'Eglise ne suit pas la loi du pays (cette personne devait être expulsée) et est-ce "ok" ou bien "pas ok" ?

Portrait de Capri
26/juillet/2020 - 13h56
galileo a écrit :

Le sosie de Groucho Marx comme avocat ... :party:

 

Pas d'attaques sur le physique SVP même si vous le faites passer sur le ton de l'humour. Il a du être "commis d'office" et sera payé dans le cadre de "l'aide juridictionnelle". Bref, pas grand chose.

Portrait de KenShiro
26/juillet/2020 - 13h55
auriol64 a écrit :

"Mon client regrette..." C'est toujours ce qu'ils disent quand ils se font prendre!

C'est tout à fait ça. Ses regrets arrivent car il s'est fait prendre, si il en avait vraiment eu, il aurait de suite dit la vérité durant son 1er interrogatoire. 

Portrait de Sofitel01
26/juillet/2020 - 13h53
ET OUI a écrit :

Ça reste un africain du nord ou du sud qui aurait dû rester chez lui. Le reste c'est du blabla

Totalement d'accord avec vous, faut aller dire ça à tout ceux qui essaient de mêler les musulmans à ça smiley

Portrait de Sofitel01
26/juillet/2020 - 13h52
PhilRAI a écrit :

Il y a aussi des rwandais musulmans ! Et oui un islamiste peut tout à fait s'infiltrer de la sorte, cela s'appelle la Taqiya,  le concept coranique qui permet aux musulmans radicaux de dissimuler leurs véritables croyances.

Donc ma question est tout à fait pertinente.

Oui oui, il y a aussi des français de souche musulmans, je vous assure! Mais le fait est que ce rwandais est chrétien. Donc arrêtez de forcer à systématiquement voir la main de l'islam partout. Sérieux ça devient une obsession

Portrait de Capri
26/juillet/2020 - 13h52
KenShiro a écrit :

Quand Mr pas content, Mr met le feu, détruit des objets historique irremplaçables. Il y a pas à dire un homme tout à fait bien sous tout rapport. Enfin... peut-être dans son pays d'origine, mais ici c'est un crime.

Bien sûr nos amis bien pensant nous expliquerons que ce n'est pas de sa faute, ils vont lui trouver toutes les excuses possibles. Quand à son remord je m'en bas le steak au plus haut point

Et dire que cela voulait devenir français, Il aurait fait quoi à une femme qui l'aurait contrarié ? Coups de machette qu'il aurait regretté aussi après ?

C'est bien résumé je trouve. Et mettre le feu à trois endroits dont le panneau électrique ne laisse que peu de chances à l'édifice.

Portrait de auriol64
26/juillet/2020 - 13h39

"Mon client regrette..." C'est toujours ce qu'ils disent quand ils se font prendre!