07/07 10:31

Après Dieudonné, Youtube supprime également les deux chaînes vidéos de l'essayiste d'extrême droite Alain Soral

Les deux chaînes Youtube de l'essayiste d'extrême droite Alain Soral ont été supprimées par la plateforme américaine de vidéos en ligne, a fait savoir la branche française de sa maison-mère, Google, une semaine après avoir fermé celle du polémiste Dieudonné.

Comme pour l'humoriste militant, les chaînes de M. Soral ont été fermées pour "enfreintes répétées aux conditions d'utilisation" de la plateforme. La première, "ERTV Officiel", qui portait l'acronyme de son site "Egalité et réconciliation", comptait 185.000 abonnés. La seconde, "ERTV International", cumulait 3.200 abonnés.

A l'instar de Dieudonné, M. Soral "ne pourra pas recréer de chaîne sur Youtube", a précisé Google France. En revanche, des vidéos le faisant apparaître pourront toujours être visibles si elles respectent les conditions d'utilisation de la plateforme.

Depuis juin 2019, Youtube a durci son règlement vis-à-vis des discours de haine et ces fermetures interviennent en application de ce nouveau cadre, a précisé Google France. Aux Etats-Unis, la plateforme a également supprimé des chaînes de suprémacistes blancs la semaine dernière.

La chaîne "ERTV Officiel" de M. Soral avait déjà été fermée par Youtube en juin 2018, une semaine après sa condamnation à deux peines d'emprisonnement avec sursis pour provocation à la haine. La plateforme invoquait déjà le "non-respect du règlement de la communauté".

Mais le polémiste avait rapidement obtenu la réouverture de sa chaîne quelques jours plus tard: il avait à l'époque tiré parti des "zones grises" de l'ancien règlement pour amener Youtube à revenir sur sa décision, précise aujourd'hui Google France.

Habitué des tribunaux, M. Soral, de son vrai nom Alain Bonnet, a été condamné plusieurs fois par la justice. La dernière condamnation date de la fin juin en appel: 5.000 euros d'amende, avec possibilité d'emprisonnement en cas de non-paiement, pour contestation de l'existence de la Shoah.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de arquen
7/juillet/2020 - 17h01

Quand on préfère la censure au débat il n'y a plus qu'un pas pour aller vers le totalitarisme.

 

Portrait de Jilou1994
7/juillet/2020 - 12h47

La plupart des philosophes idéologues, et la liste est longue, est emprunte d'une forme d'illusion identitaire sentimentale voire fanatique plus ou moins marquée, plus ou moins vaporeuse qui participe à la division, au séparatisme et donc aux conflits sans fin. Donc pour ces raisons je n'en regrette quasiment aucun s'ils disparaissent de la toile. 

Ces philosophes, ces intellectuels captent des paramètres de vérité, c'est un fait. Ils ont comme des flashs de lucidité, des fulgurances mais malheureusement la somme de savoirs accumulés est dérobée par l'illusion de l'identification au corps et à tout ce qui s'y rattache. Ils restent prisonniers d'une forme de fractale sans fin comme un professeur grenouille prisonnier d'un puits qui ne peut concevoir la grandeur de l'océan. Cet océan que tu évoques dit le prof grenouille à une autre grenouille libre du puits, est-il deux fois plus grand que mon puits ? Bien plus grand lui dit la grenouille libre. Quatre fois plus grand ? Non bien plus grand ! Et ainsi de suite, la grenouille prisonnière du puits ne peut concevoir l'immensité de l'océan, de même ces nombreux penseurs et philosophes qui n'en finissent pas de spéculer sur la vérité absolue s'affrontent sans fin pour établir leur vérité relative. 

En ce qui concerne les procès, et évictions des réseaux sociaux, il est clair que les uns qui ont le pouvoir veulent imposer leurs vérités relatives et illusoires à ceux qui les contestent et qui (ces derniers) s'ils étaient aux manettes essayeraient aussi d'imposer leur vérités relatives.

Dallas ! Ton univers impitoyable ! Qui glorifie la loi du plus fort ! Malheur à celui qui n'a pas compris ! Un jour il y perdra la vie !  smiley

Portrait de Sorj
7/juillet/2020 - 11h23
djbaxter a écrit :

Par contre la chaîne de la LDNA, çà passe crème. Ils appellent au boycott de magasins tenus par les Blancs, à la dénonciation de leurs opposants chez leurs employeurs, et au racisme anti-blanc.. et là pas de soucis avec Google.

Des purs produits de l’immigration qui se prennent pour des africains de souche.

C’est leur nouveau délire communautariste.

S’ils ne veulent plus avoir affaire aux Blancs, le plus simple c'est quand même direction l'aéroport, retour aux sources au pays de tous les fantasmes, pour développer leur propre économie.

Portrait de hummerH2
7/juillet/2020 - 11h17

Les réseaux sociaux ont inventés la privatisation de la censure.

Portrait de lahainesurinternet
7/juillet/2020 - 10h58

Je trouve cette decision infecte, aberrante , la liberté d'expression est pour les gens qu'on n'aime pas.