04/07 10:01

Voici ce qu'il faut retenir de la première interview du nouveau Premier Ministre, Jean Castex, qui était hier soir invité du journal de TF1

Quelques heures seulement après sa prise de fonction, le tout nouveau Premier ministre Jean Castex a accordé sa première interview ce vendredi soir, au journal de 20h de TF1. Volonté de dialogue, écologie, calendrier, personnalité... Voici quatre choses à retenir de l'intervention du désormais ex-«Monsieur déconfinement» du gouvernement. Après avoir indiqué que son premier chantier à Matignon serait «le plan de relance du pays» post-coronavirus, Jean Castex a dit un mot sur la méthode qu'il compte adopter.

«Je souhaite ouvrir des concertations, des discussions avec les partenaires sociaux [dans les territoires] pour les associer à la recherche de solutions et à l'élaboration d’un nouveau pacte social», a déclaré le haut fonctionnaire et élu local de 55 ans, en charge de la stratégie de déconfinement depuis début avril.

Tentant de rassurer les écologistes et les autres partis de gauche déçus qu'Emmanuel Macron ait choisi un Premier ministre qui ne s'est jamais véritablement engagé en faveur de l'environnement, Jean Castex a assuré que «l'écologie n'[était] pas une option».

«C'est au cœur des priorités que le président de la République m'a chargé de mettre en œuvre», a ajouté l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, alors qu'Emmanuel Macron a promis un virage écologique dans la dernières partie de son quinquennat. On devrait rapidement en savoir plus sur la voie que compte suivre Jean Castex, puisque celui-ci a indiqué souhaiter «prononcer un discours de politique générale en milieu de semaine prochaine», passage obligé pour tout nouveau locataire de Matignon.

«Je souhaite être à pied d’œuvre le plus vite possible», a-t-il précisé, avec son léger accent provenant de ses origines gersoises, ajoutant qu'il ferait «tout pour» que le nouveau gouvernement soit formé avant lundi. Interrogé sur sa personnalité et son caractère, Jean Castex s'est décrit comme un «gaulliste social», ne cachant donc pas son positionnement de droite. «Politiquement, je suis de droite et je l'assume parfaitement», soulignait déjà à la fin des années 2000 cet énarque, ancien membre de la Cour des comptes.

Le nouveau Premier ministre a ensuite listé quelques-unes de ses valeurs : la responsabilité («On ne peut pas tout attendre de l'Etat»), la laïcité («Je ne peux pas admettre certains replis sur soi, certains communautarismes») et l'autorité, «gardienne des libertés fondamentales».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jarod.26
4/juillet/2020 - 11h14
que de belles paroles
Portrait de Cl
4/juillet/2020 - 10h23

On verra !!!! 

C'est un bel orateur !!!!   peut être un peu trop .......;