02/07 07:31

Coronavirus - Vers une épidémie hors de contrôle aux Etats-Unis, en particulier en Floride et au Texas où des records de contaminations sont battus chaque jour - Vidéo

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu que la pandémie continuait à s'aggraver dans le monde, notamment aux Etats-Unis où un niveau record de nouveaux cas a été atteint avec plus de 50.000 nouvelles contaminations en 24 heures. Ces nouvelles infections portent à près de 2,7 millions le nombre total de cas détectés sur le sol américain, sur un total d'environ 10,6 millions dans le monde à ce jour. 

A l'approche du long week-end de la fête nationale du 4 juillet, traditionnellement marqué par des réunions familiales et des rassemblements pour assister aux feux d'artifice, les autorités locales ont souvent décidé d'agir pour tenter de reprendre le contrôle de l'épidémie.

La flambée est particulièrement frappante en Californie, longtemps un modèle de prévention, où certaines des restrictions levées fin mai sont de retour. Le gouverneur de cet Etat de 40 millions d'habitants a ainsi décidé mercredi de fermer pour "au moins trois semaines" les salles de restaurants à Los Angeles et dans 18 autres comtés représentant plus de 70% de la population californienne.

L'interdiction concerne également les bars, les cinémas et les musées. Comme dans le sud de la Californie, certaines plages de Floride ont également été fermées pour la fête nationale.

Le maire de New York a lui annoncé que les salles de restaurants ne rouvriraient pas le 6 juillet, comme le prévoyait le prudent plan de déconfinement de la capitale économique américaine qui a recensé plus de 22.000 morts de l'épidémie.

Une étude publiée mercredi indique que la pandémie a causé au moins 18% de morts de plus qu'une année normale aux Etats-Unis, et jusqu'à trois fois plus à New York, très durement touchée.

A trois mois d'une présidentielle américaine d'ores et déjà chamboulée par la pandémie, Donald Trump, très critiqué pour sa gestion de la crise, s'est néanmoins dit mercredi convaincu que le coronavirus allait "simplement disparaître" à "un certain moment".

" width="100%" height="100%" allowfullscreen="" allow="autoplay">

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
3/juillet/2020 - 22h17
Nyco81 a écrit :

On ne meurt pas du coronavirus en 24. Cela "prend" entre 2 et 3 semaines, il y a donc un décalage entre la courbe des cas et la courbe des décès. Et en cas de reprise de l'épidémie (comme aux Etats-unis) on peut tout à fait avoir des décès en baisse et des cas en hausse, et lorsque l'épidémie sera maîtrisée, on aura normalement des cas en baisse et des décès en hausse environ 2 semaines après le pic.

Plus que le nombre de cas, dépendant du nombre de tests (et les Etats-unis font 5 fois plus de tests pour 100 000 habitants que la France, qui aura noyé le poisson sur les vrais chiffres du début à la fin de cette épidémie, donc forcément les Etats-unis en trouve plus), c'est le nombre de personnes en réa qui compte. C'est plus objectif.

Les US étaient sur un "plateau à la baisse", une baisse très lente. Sur la semaine qui vient de s''écouler, au lieu d'accélérer, cette baisse a ralenti et on revient sur un vrai plateau, qui semble même vouloir retrouver une légère hausse depuis 2-3 jours. La situation n'est donc pas maîtrisée puisqu'elle reste à un plateau très très élevé, proche du pic et la baisse n'est finalement toujours pas amorcée.

Reste plus qu'à aller voir les  évolutions des courbes sur le site coronavirusbellcurve.com. En tout cas je ne vois pas de plateau !

Portrait de Nyco81
3/juillet/2020 - 07h57
PhilRAI a écrit :

Le nombre de décès aux US est en diminution.

On ne meurt pas du coronavirus en 24. Cela "prend" entre 2 et 3 semaines, il y a donc un décalage entre la courbe des cas et la courbe des décès. Et en cas de reprise de l'épidémie (comme aux Etats-unis) on peut tout à fait avoir des décès en baisse et des cas en hausse, et lorsque l'épidémie sera maîtrisée, on aura normalement des cas en baisse et des décès en hausse environ 2 semaines après le pic.

Plus que le nombre de cas, dépendant du nombre de tests (et les Etats-unis font 5 fois plus de tests pour 100 000 habitants que la France, qui aura noyé le poisson sur les vrais chiffres du début à la fin de cette épidémie, donc forcément les Etats-unis en trouve plus), c'est le nombre de personnes en réa qui compte. C'est plus objectif.

Les US étaient sur un "plateau à la baisse", une baisse très lente. Sur la semaine qui vient de s''écouler, au lieu d'accélérer, cette baisse a ralenti et on revient sur un vrai plateau, qui semble même vouloir retrouver une légère hausse depuis 2-3 jours. La situation n'est donc pas maîtrisée puisqu'elle reste à un plateau très très élevé, proche du pic et la baisse n'est finalement toujours pas amorcée.

Portrait de JF_Lacour
2/juillet/2020 - 17h04
PhilRAI a écrit :

D'où sortez-vous ces chiffres ? sur le site coronavirusbellcurve on voit une stabilité aux US des % de cas par rapport au nombre de tests. Le nombre de tests explose, donc forcément le nombre de cas trouvés, mais en % ça reste horizontal, ce qui veut dire que  la maladie ne progresse pas. Le nombre de décès continue à baisser. Le problème des tests c'est qu'ils ne disent pas si le virus est actif ou pas.

Les chiffres cités sortent du site de Johns Hopkins University. ( coronavirus.jhu.edu  volet testing/testing positivity ) 

Le nombre de tests augmente à peu près partout, même à NY, mais le pourcentage de positivité flambe pas mal dans certains états comme Arizona, Floride, Tx , etc...

 

Portrait de PhilRAI
2/juillet/2020 - 11h44
Citoyen87 a écrit :
Près d'un millier de décès par jour, 130.000 au total pour l'instant !!! Le dépistage a bon dos.

Le nombre de décès aux US est en diminution.

Portrait de PhilRAI
2/juillet/2020 - 11h43
JF_Lacour a écrit :

La Californie ne flambe pas tant que ça : le taux de positivité aux tests est passé de 4% en mai à environ 5.5% ces derniers jours ( le seuil critique pour l'OMS étant de 5%). C'était surement un peu haut ( et un peu trop tôt ) pour rouvrir .

Par contre en Arizona (22%) ,Floride (16%), Nevada (15%) et Texas (15%) là ça explose sévère. Et c'est guère mieux pour la Caroline du Sud, Géorgie , Alabama , Idaho (??!? ) et Utah tous au dessus de 10%.

New York et le Connecticut sont revenus à un taux de positivité de 1% , comparable à l'Europe ( France de l'ordre de 1.5% ).

D'où sortez-vous ces chiffres ? sur le site coronavirusbellcurve on voit une stabilité aux US des % de cas par rapport au nombre de tests. Le nombre de tests explose, donc forcément le nombre de cas trouvés, mais en % ça reste horizontal, ce qui veut dire que  la maladie ne progresse pas. Le nombre de décès continue à baisser. Le problème des tests c'est qu'ils ne disent pas si le virus est actif ou pas.

Portrait de JF_Lacour
2/juillet/2020 - 11h02

La Californie ne flambe pas tant que ça : le taux de positivité aux tests est passé de 4% en mai à environ 5.5% ces derniers jours ( le seuil critique pour l'OMS étant de 5%). C'était surement un peu haut ( et un peu trop tôt ) pour rouvrir .

Par contre en Arizona (22%) ,Floride (16%), Nevada (15%) et Texas (15%) là ça explose sévère. Et c'est guère mieux pour la Caroline du Sud, Géorgie , Alabama , Idaho (??!? ) et Utah tous au dessus de 10%.

New York et le Connecticut sont revenus à un taux de positivité de 1% , comparable à l'Europe ( France de l'ordre de 1.5% ).

Portrait de hummerH2
2/juillet/2020 - 10h32
PhilRAI a écrit :

Il y a aux US une intense campagne de dépistage. Il est donc normal que le nombre de cas trouvés augmente. La grande majorité des cas est bénin et sont donc passé au travers des comptages précédents. Par contre le nombre de décès reste stable, ce qui prouve bien que ce nouveau comptage n'est pas significatif de la progression de la maladie.

Trump n'a rien à voir dans cette affaire, ce sont les états qui ont la main. 

Et avec un taux de mortalité de 37,90 décès pour 100.000 habitants, les USA sont encore loin du chiffre peu enviable de 44,12 décès pour 100.000 habitants en France .

Portrait de Citoyen87
2/juillet/2020 - 10h24 - depuis l'application mobile

Près d'un millier de décès par jour, 130.000 au total pour l'instant !!! Le dépistage a bon dos.

Portrait de PhilRAI
2/juillet/2020 - 10h12
colin33 a écrit :
Quelle tristesse, souhaitons que les américains se debarassent du virus, mais surtout de Trump !

Il y a aux US une intense campagne de dépistage. Il est donc normal que le nombre de cas trouvés augmente. La grande majorité des cas est bénin et sont donc passé au travers des comptages précédents. Par contre le nombre de décès reste stable, ce qui prouve bien que ce nouveau comptage n'est pas significatif de la progression de la maladie.

Trump n'a rien à voir dans cette affaire, ce sont les états qui ont la main. 

Portrait de colin33
2/juillet/2020 - 08h34 - depuis l'application mobile

Quelle tristesse, souhaitons que les américains se debarassent du virus, mais surtout de Trump !