23/06/2020 08:28

Après Justin Bieber ce week-end, l'acteur Ansel Elgort héros du film "Divergente" accusé à son tour d'agression sexuelle par une jeune femme sur Twitter

C'est une liste d'accusation qui n'en fini plus... Après Justin Bieber accusé de viol ce week-end par deux jeune fille c'est le comédien Ansel Elgort est accusé par une jeune femme de 17 ans d'avoir sexuellement abusé d'elle. Dans un témoignage publié sur Twitter, la victime présumée détaille les faits qui se seraient déroulés en 2014 après qu'elle ait contacté le jeune homme sur Snapchat.

"Au lieu de me demander si je voulais arrêter car il savait que c'était ma première fois, que je sanglotais de douleur et que je ne voulais pas le faire, les seuls mots sortis de sa bouche ont été : 'Il faut forcer'", écrit la dénommé Gabby. "J'ai eu l'impression que mon esprit n'était plus là, j'étais sous le choc. Avec mon 1,58 m et mes 45 kg, je ne pouvais pas me sauver", peut-on lire dans cette publication supprimée depuis, mais dont le site The Wrap a publié des captures.

"Il a demandé à faire un plan à trois avec l'une de mes 'amies de la danse', mineure également, et je n'ai rien dit à personne parce qu'il disait que ça 'ruinerait ma carrière'", poursuit-elle, expliquant souffrir encore, des années après, de stress post-traumatique et de crises d'angoisse.

De son côté, le comédien connu pour ses rôles dans Nos étoiles contraires, Divergente et Baby Driver a réagi sur Instagram. Il nie avoir agressé la jeune femme avec laquelle il reconnait avoir eu une eu une "brève relation, légale et entièrement consentie". "Je ne peux pas prétendre comprendre les sentiments de Gabby mais sa description des faits n'est tout simplement pas ce qu'il s'est passé. Je n'ai jamais agressé personne et je ne le ferai jamais", a écrit Ansel Elgort.

Il adresse également des excuses à la jeune femme pour son comportement. "Malheureusement, je n'ai pas bien géré la rupture. J'ai arrêté de lui répondre, ce qui est une chose immature et cruelle à faire à quelqu'un", embraye le comédien.

"Je sais que ces excuses tardives n'effaceront pas mon comportement inacceptable quand j'ai disparu. En repensant à mon attitude, je suis dégoûté et vraiment honteux de la façon dont j'ai agi. Je suis vraiment désolé. Je sais que je dois continuer à réfléchir, à apprendre et à travailler sur moi-même pour développer de l'empathie."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Merlinot49
23/juin/2020 - 19h38
Phantôme_ a écrit :

Je déteste toutes ces femmes qui se plaignent d’agressions sexuelles sur Twitter.

Tu t'ai fait agressé sexuellement? Va chez le médecin et tu fais une plainte auprès de la police. Typiquement américain ce comportement d'étaler TOUTE sa vie privée sur les réseaux sociaux.

En outre, où sont les preuves? Sans certificat médicale à l'appui, ni de témoins, tout le monde peut "se payer" une célébrité ou bien une personne lambda et nuire à son image. Ras le bol.

Plus facile de faire tomber quelqu'un sur Twitter qu'en portant plainte. Tu met un post comme quoi untel t'as violer, les groupes féministes te suivent, sans même savoir si c'est vrais ou pas, si c'est un acteur les boites de prod arrêtent toutes production avec toi, toujours sans savoir si c'est vrais ou pas. Donc la personne incriminé s'excuse platement et afin de ne pas avoir de procès et pour retrouver un emploi paies pour éviter tout procès.  

Portrait de Phantôme_
23/juin/2020 - 12h06

Je déteste toutes ces femmes qui se plaignent d’agressions sexuelles sur Twitter.

Tu t'ai fait agressé sexuellement? Va chez le médecin et tu fais une plainte auprès de la police. Typiquement américain ce comportement d'étaler TOUTE sa vie privée sur les réseaux sociaux.

En outre, où sont les preuves? Sans certificat médicale à l'appui, ni de témoins, tout le monde peut "se payer" une célébrité ou bien une personne lambda et nuire à son image. Ras le bol.