18/06 07:46

Air France voudrait supprimer de 8.000 à 10.000 emplois après la crise du COVID-19 - Toutes les catégories de personnels sont concernées.

Air France va annoncer prochainement la suppression de 8.000  à 10.000 postes, pour faire face à l'impact de la crise liée au coronavirus sur son activité, ont affirmé  à l'AFP plusieurs sources syndicales. En février, avant le confinement décidé en France face à l'épidémie de Covid-19, la direction avait présenté une gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC) qui prévoyait la suppression -via des départs non remplacés- de 1.510 postes d'ici fin 2022, presque exclusivement au sein du personnel au sol. La crise sanitaire et l'arrêt brutal de son activité ont rebattu les cartes, amenant le groupe aérien à revoir cette GPEC.

Toutes les grandes catégories de personnels d'Air France seront impactées. Environ la moitié des suppressions de postes, soit entre 4.000 à 6.000 emplois, concernera les personnels au sol, qui constituent aussi la catégorie la plus nombreuse, avec 34.413 salariés au niveau du groupe Air France et 30.427 pour Air France seule.

Au sein de la catégorie des « navigants », les personnels de cabine, hôtesses et stewards, perdraient de 2.000 à 2.500 emplois, sur un total de 15.461, dont 14.147 pour la compagnie Air France. Les pilotes d'Air France, au nombre de 4.217 chez Air France, devraient voir partir environ 400 collègues.

Toutes catégories confondues, la filiale du groupe la plus impactée serait toutefois Hop, où près d'un millier d'emplois seraient menacés, sur un total de 2.751 salariés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions