16/06 17:40

EN DIRECT - Dijon - Tensions avec des affrontements entre policiers et jeunes - "La France est prise d'une fièvre communautariste qui révèle un mal profond" (Marine Le Pen)

17h38: La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen s'exprime depuis Dijon

"La séquence du Covid a peine achevée, voilà que la France est prise d'une fièvre communautariste qui révèle un mal profond "

"Tout un pays se demande où l'on va (...) L'actualité voit le pays des Lumières descendre une marche supplémentaire vers une société décivilisée", a déclaré Marine Le Pen. "J'appelle les Français à regarder la vérité en face"

"Nous avons franchi un palier supplémentaire, un palier de trop", "Derrière ce chaos sécuritaire, il y a l'humiliation de tout un peuple français dont le pays est sali par les scènes d'une grande violence"

"Un plan des quartiers délaissés" doit être mis en œuvre, explique la présidente du Rassemblement national. "Les services de renseignements doivent s'implanter sur place", précise-t-elle.

"Les auteurs [des actes survenus à Dijon] doivent être arrêtés un à un", "La France d'après ne doit pas être la France d'avant, en pire", "L'heure est à la mobilisation citoyenne", a conclu la présidente du Rassemblement national en "appelant au retour de l'ordre, de la justice et du bon sens"

"La mise hors-jeu des mafias s'impose", a indiqué la présidente du Rassemblement national. "Cette situation est d'une gravité inouïe, elle dépasse le fait divers"

13h27: Laurent Nunez, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, s'exprime

"Il y a une enquête judiciaire qui est ouverte"

"Ces faits sont très graves, intolérables (...) Dès vendredi, nous avons suivi la situation avec Christophe Castaner"

"En France, la justice est rendue par l'Etat. Personne ne peut rendre justice soi-même"

"Des investigations judiciaires sont lancées sur les faits, sur les violences (...) La réponse que je veux apporter, c'est la réponse de la fermeté"

11h38: La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, se rendra aujourd'hui à Dijon pour y tenir une conférence de presse à 17h

10h32: Laurent Nunez, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, est arrivé sur place à Dijon pour rencontrer les forces de l'ordre

09h33: Le point sur ce que l'on sait ce matin

La police de Dijon (Est de la France) a dispersé lundi soir un attroupement d’hommes cagoulés et armés qui assuraient vouloir défendre leur quartier après trois expéditions punitives menées par des membres de la communauté tchétchène au cours du week-end.

Pour la quatrième soirée consécutive, dans une ville peu habituée à ce genre de trouble, des dizaines de personnes armées de barres de fer et d’armes, dont on ne sait si elles sont factices ou non, se sont rassemblées en fin de journée dans le quartier sensible des Grésilles.

Ces hommes cagoulés pour la plupart ont tiré en l’air, détruit des caméras de vidéo-protection et incendié poubelles et véhicules, ont indiqué à l’AFP des sources policières.

L’intervention s’est terminée vers 22h00, ne laissant que quelques carcasses calcinées de poubelles et de véhicules dans le quartier redevenu calme, a constaté un journaliste de l’AFP. Quatre personnes ont été interpellées, selon la préfecture.

Ce nouveau rassemblement tendu, le quatrième en autant de jours à Dijon, survient après l’envoi lundi d’un renfort d’une centaine de membres des forces de l’ordre, qui a suivi des violences « inédites » ce week-end lors de trois expéditions punitives menées par des dizaines de Tchétchènes, selon la police.

Vendredi soir, samedi soir et dimanche soir, au moins plusieurs dizaines de Tchétchènes, selon la police, se sont rassemblés dans le centre-ville de Dijon puis dans le quartier des Grésilles, dans le cadre d’un apparent règlement de comptes.

Le maire, François Rebsamen, a lui-même pu constater, dans la nuit de vendredi à samedi alors qu’il rentrait chez lui, qu’une centaine de personnes, certaines armées de battes de baseball et cagoulées, avaient fait irruption place de la République, en centre-ville.

« Ces faits sont inacceptables et totalement inédits », a commenté le maire auprès de l’AFP.

Selon des sources policières, l’expédition aurait été lancée à la suite de l’agression, le 10 juin, d’un jeune homme de 16 ans issu de la communauté tchétchène.

Dans un communiqué, le préfet Bernard Schmeltz a évoqué des « violences » perpétrées « semble-t-il dans le cadre d’un règlement de comptes entre des membres de la communauté tchétchène de France et des résidents » de la métropole de Dijon.

Selon le préfet Schmeltz, les personnes incriminées lundi soir n’appartenaient pas à la communauté tchétchène, contrairement à ces trois derniers jours où plusieurs dizaines voire centaines d’entre eux s’étaient rassemblées dans le centre-ville de Dijon puis aux Grésilles pour y mener des attaques ciblées dans le cadre d’un apparent règlement de comptes.

« Nous n’avons identifié aucune présence extérieure, ce sont des personnes originaires de Dijon », a assuré M. Schmeltz au sujet des personnes rassemblées lundi soir.

Des sources policières ont précisé que ces nouvelles violences étaient le fait de personnes voulant défendre leur « territoire » contre les incursions répétées des Tchétchènes.

Une cinquantaine de Tchétchènes, selon la police, sont intervenus dans la nuit de samedi à dimanche à Dijon, dans le quartier sensible des Grésilles cette fois. Un homme, gérant d’une pizzeria, a été grièvement blessé par balles, selon la même source.

Une troisième expédition a encore mobilisé, dans la nuit de dimanche à lundi, 200 Tchétchènes, également aux Grésilles, selon une source policière.

Dans une interview au quotidien local Le Bien Public, un homme se présentant comme un Tchétchène et disant avoir participé à l’expédition a confirmé que l’opération visait à venger un « jeune de 16 ans », membre de la communauté tchétchène, qui aurait été « agressé » par des dealers.

«  Nous étions une centaine (dans la nuit de vendredi à samedi), venus de toute la France, mais aussi de Belgique et d’Allemagne (...) Nous n’avons jamais eu l’intention de saccager la ville ni de nous en prendre à la population », ajoute le Tchétchène au Bien Public.

Le nombre précis de Tchétchènes résidant en France est impossible à déterminer car ils se fondent dans l’ensemble des ressortissants de nationalité russe. Très mobiles, ils sont pour beaucoup regroupés à Paris, autour de Nice (Sud-Est), et dans l’Est de la France.

08h05: L'intervention de cette nuit s'est terminée vers 22 heures, ne laissant que quelques carcasses calcinées de poubelles et de véhicules dans le quartier redevenu calme. Quatre personnes ont été interpellées, précise la préfecture. Selon le préfet Schmeltz, les personnes incriminées n'appartenaient pas à la communauté tchétchène, contrairement à ces trois derniers jours où plusieurs dizaines voire centaines d'entre eux s'étaient rassemblées dans le centre-ville de Dijon puis aux Grésilles pour y mener des attaques ciblées dans le cadre d'un apparent règlement de comptes. "Nous n'avons identifié aucune présence extérieure, ce sont des personnes originaires de Dijon", a assuré le préfet au sujet des personnes rassemblées lundi soir.

.

07h51: Frédéric Sampson, directeur de cabinet du préfet de Côte-d'Or, invité ce matin de France Bleu Bourgogne, a fait le bilan de la nuit : "Les événements aux Grésilles se sont terminés vers minuit", indique-t-il. Quatre personnes ont été interpellées dans ce cadre là, après "une intervention de police sans difficulté pour ramener le calme". Frédéric Sampson évoque deux agressions : "l'une contre l'équipe de journalistes de France 3, et une autre contre un automobiliste qui a vu sa voiture projetée contre une barricade enflammée par des individus masqués et cagoulés".

.

06h32: Dijon a été de nouveau la proie de violences cette nuit, les forces de l’ordre ayant dû disperser un attroupement d’hommes cagoulés et armés voulant défendre leur quartier après trois expéditions punitives menées par plusieurs dizaines de Tchétchènes au cours du week-end. Alors que des gendarmes mobiles et des forces du Raid ont été envoyés en renfort et ont permis de ramener le calme vers 22h, le secrétaire d’Etat Laurent Nunez a annoncé qu’il se rendrait en Bourgogne mardi.

L’origine des incidents semble être l’agression, le 10 juin, d’un jeune Tchétchène par « un membre de la communauté maghrébine », avant indiqué le procureur de Dijon, Eric Mathais, dimanche.

Dans une ville peu habituée à ce genre de trouble, des dizaines de personnes armées de barres de fer et d’armes de poing, dont on ne sait si elles sont factices ou non, se sont rassemblées lundi dans le quartier sensible des Grésilles.

Ces hommes cagoulés pour la plupart ont tiré en l’air, détruit des caméras de vidéo-protection et incendié poubelles et véhicules, ont indiqué à l’AFP des sources policières. L’intervention s’est terminée vers 22h00, ne laissant que quelques carcasses calcinées de poubelles et de véhicules dans le quartier redevenu calme. Quatre personnes ont été interpellées, selon la préfecture.

Dans la soirée, le ministère de l’Intérieur a jugé « inadmissibles » les « violents troubles à l’ordre public et les actes d’intimidation » de ces derniers jours, promettant « une réponse ferme ». Le procureur de Dijon, Eric Mathais, avait indiqué plus tôt lundi que « six blessés » avaient été enregistrés « au total dans trois épisodes successifs (vendredi, samedi et dimanche soir) ». Une enquête a été ouverte, « en particulier pour tentative de meurtre en bande organisée, dégradations, incitation à la violence », en cosaisine entre la police judiciaire et la sécurité publique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LOL
16/juin/2020 - 21h28

force est de constater que plus le temps passe plus les faits donnent raison à Marine Lepen

Portrait de air pur
16/juin/2020 - 19h04

Sur les émeutes de Dijon, la machine a penser est en route, sur le point à 9h33 on ne parle plus de Maghrébins qui se battent avec des Tchétchènes, mais "d'hommes qui défendent leur quartier" , "des résidents de la métropole de Dijon", "personnes voulant défendre leur territoire"..... on entre dans une drole de dérive quant on commence a travestir les faits, manipuler l'information.

Portrait de Wouhpinaise
16/juin/2020 - 18h24

Bande de sauvages !!

Portrait de th93100
16/juin/2020 - 18h13

A quand un gouvernement qui osera s’attaquer  aux racailles ? Depuis des décennies on a laissé diverses 'minorités' prendre des pouvoirs démesurés au nom de la liberté et sur les fondement de 'touche pas à mon pote' et consorts.... Les populations Arabo-Afraicaines, endoctrinées à l'Islam représentent la majeure partie de la délinquance Française !  Vivement les statistiques Ethniques officielles!!! les officieuses sont tellement effrayantes et accusatrices !!!

Il y a quelques jours je voyais un reportage sur le moyens Orient (Egypte, Yemen, Turquie, Oman...) dans les années 50. Ils étaient tous en chemise et pantalon ! pas encore armés, endoctrinés par les pays désormais riches, mais en quête de pouvoir au plan mondial.

Après, je ne me fais pas d'illusion, une fois les délinquants actuels neutralisés (???) d'autres prendront la place....

Portrait de colin33
16/juin/2020 - 18h06 - depuis l'application mobile

Marine devrait mener la charge ! assez plaisanté, dehors ces sauvages, on lutte contre le racisme et ce sont des étrangers qui sèment le désordre, on aura tout vu !!!

Portrait de thiistiime
16/juin/2020 - 17h55

Comme le disait un "célèbre" rappeur : "On est allés les voir histoire de leur rendre une petite visite." smileysmiley

Portrait de Alhekine
16/juin/2020 - 17h19

Si j'ai bien compris, un jeune tchétchène est allé dans un bar à ch... pardon, un bar loin de chez lui et a été renvoyé par des GO.

Comme la méchante police raciste n'est pas allé dire aux GO que ce n'était pas bien ce qu'ils ont fait, les tchétchènes sont allés les voir pour une discussion salon de thé.

Donc vous voyez, rien de grave.

Portrait de Blek37
16/juin/2020 - 16h56
seb2746 a écrit :

La mairie et la police qui évitent de dire que cette situation et de LEURS fautes entièrement et depuis des années.

On a laissé les dealers tout faire sans intervenir, on a arrêté les habitants qui voulaient se défendre (du jamais vu) et on se plaint maintenant que qqu'un d'autres règle ce problème un bon coup.

Depuis hier, les dealers ne se laissent pas faire non plus SOUS le regard des forces de l'ordre qui ne font TOUJOURS rien pour arrêter des gens connus des services.

C'est plutôt la justice en premier responsable ,elle ne condamne que rarement à la prison ou sinon après la 21 ème condamnations et les gouvernements successives déconnectés de la réalité et surtout aux électeur(trice)s, lâches, qui votent toujours comme les médias leurs disent .    

Portrait de C'est Mon Avis
16/juin/2020 - 15h14

Et il est où l'andouille qui voulait désarmer la police parce que, selon lui, il n'y avait pas d'armes dans les rues ?

Matthieu Kassovicz, tu te sens d'aller dans ces cités pour voir le travail de la police et demander "aux jeunes" de cesser leurs conneries ?

Portrait de moije
16/juin/2020 - 14h51

Les excuses officielles : pas assez de membres des forces de l'ordre ! Je pense que cela doit démanger les légionnaires ou les paras de venir se défouler un peu au lieu de traîner dans les rues !

Portrait de colin33
16/juin/2020 - 13h50 - depuis l'application mobile

Les gens manifestent contre le racisme et ce sont des étrangers qui mettent à sac une ville de France, recensement de tous les gens concernés tchéchènes aides, allocations supprimées. Dans leur pays si il lèvent le petit doigt ils sot mort......

Portrait de Ledoc
16/juin/2020 - 13h41

avec se gouvernent de bras casser la France part en couille 

Portrait de GUETARY 64
16/juin/2020 - 13h39

Pauvre FRANCE !

quelle HONTE

NETTOYEZ TOUT CA AU KARCHER !!!

Portrait de Maxicoco
16/juin/2020 - 13h28

Ce matin Le maire socialiste qui menace d'envoyer une "brigade canine". Des chiens pour rétablir l'ordre....ha ha ha ha ha!! wouf wouf!!

Portrait de Mimosas06
16/juin/2020 - 10h56
galileo a écrit :

Ah la la !!!

Vivement que la vraie gauche revienne au pouvoir !!!

Retour de la Police de proximité , pour jouer au foot avec la belle jeunesse de France, mais Police désarmée et équipée de trottinettes électriques pour ne pas polluer, création de milliers de postes d'animateurs de quartier, nomination de "grands frères" dans tous les quartiers, et lutte sans merci contre les "racistes" comme Zemmour par exemple !

Et la vie redeviendra belle et douce, et la France aura un avenir serein avec cette belle jeunesse qui est une chance pour la France ... :party:

Sans oublier les matraques en mousse pour ne pas faire mal aux gentils manifestants...

Portrait de PhilRAI
16/juin/2020 - 10h36

"La police de Dijon (Est de la France) a dispersé lundi soir un attroupement d’hommes cagoulés et armés ... "

Gagoulés et armés, juste dispersés ! Incroyable ! et les arrêter, non ? Ah mais des fois que l'un d'entre eux soit blessé par la police au cours de l'interprétation on risquerait des manifestations contre la violence de la police raciste !

Mais où va-t-on ?

Portrait de Sorj
16/juin/2020 - 10h30

Moralité, ils sont vraiment champions du monde pour se mettre tout le monde à dos.

Maintenant qu’ils ont bien énervé ces cinglés de tchétchènes, on a plus qu’à sortir les pop corns.

S’ils sont tous comme l’autre sur la vidéo qui joue aux bonhommes avec sa réplique Airsoft en plastique, ils ne vont pas aller bien loin et je ne vois pas ce que la Police raciste peut faire pour eux.

Portrait de PhilRAI
16/juin/2020 - 10h30
seb2746 a écrit :

La mairie et la police qui évitent de dire que cette situation et de LEURS fautes entièrement et depuis des années.

On a laissé les dealers tout faire sans intervenir, on a arrêté les habitants qui voulaient se défendre (du jamais vu) et on se plaint maintenant que qqu'un d'autres règle ce problème un bon coup.

Depuis hier, les dealers ne se laissent pas faire non plus SOUS le regard des forces de l'ordre qui ne font TOUJOURS rien pour arrêter des gens connus des services.

Vous avez parfaitement résumé la situation ! 

Portrait de BrunoNo
16/juin/2020 - 10h30

A quel moment on choppe les juges français pour trahison envers la patrie.

Pas de SJW pour venir dire que le Tchétchènes sont des racistes ?

A la hack bar ? les croyants sont des bas de qi... ce qui manque dans ce pays c'est de l'instruction. tout le monde sait que Yoda est le seul dieu.

Portrait de seb2746
16/juin/2020 - 10h04

La mairie et la police qui évitent de dire que cette situation et de LEURS fautes entièrement et depuis des années.

On a laissé les dealers tout faire sans intervenir, on a arrêté les habitants qui voulaient se défendre (du jamais vu) et on se plaint maintenant que qqu'un d'autres règle ce problème un bon coup.

Depuis hier, les dealers ne se laissent pas faire non plus SOUS le regard des forces de l'ordre qui ne font TOUJOURS rien pour arrêter des gens connus des services.

Portrait de Jb02
16/juin/2020 - 09h47 - depuis l'application mobile

Nous sommes sauvés !!! Castaner condamne les faits !!! MDR !!

Portrait de 550 Stuzen CZ
16/juin/2020 - 09h44
Soldats de Salamine a écrit :

En 1973 Jean Raspail décrivait déjà dans le Camp des Saints ce qui est en train de se passer. Tout simplement la fin de la civilisation occidentale. 

Il est vrai ! Mais très vite il a été traité de réac pat une certaine "intelligencia"  alors qu'il était royaliste et même poursuivi par la LICRA  pour "provocation à la haine raciale" pour un article dans le Figaro. 

Portrait de bengalister
16/juin/2020 - 09h04
Merlinot49 a écrit :

Moi je me pose la question sur les associations qui font venir les migrants et une fois en France s'en lave les mains. Elles devraient être tenu responsable des personnes qu'elles font venir sur notre sol du début jusqu'à la leur intégration.  Sinon, plus aucune aide financière. Ca les calmera peut être.

Comme la régularisation des sans-papiers qui ont un travail (on se demande comment d'ailleurs).

Ça part d'une bonne intention par rapport à ceux qui sont là uniquement pour les allocs mais déjà ça favorise le travail non-déclaré. Ensuite ces personnes ne posent pas forcément de problème de sécurité, mais elles font des enfants. Elles sont souvent peu éduquées et parlent mal le Français. Leurs enfants partent avec un handicap, vivent dans des quartiers aux mauvaises influences et la chance pour qu'ils ne tombent pas dans la délinquance est faible.

Il faut renvoyer toutes les personnes sans-papier et bloquer les frontières. Couper tous les flux hors-Europe. Expulser les personnes avec carte de séjour qui commettent un délit. Pour les bi-nationaux non-natifs annuler leur nationalité en cas de crime.

Portrait de Soldats de Salamine
16/juin/2020 - 08h58

En 1973 Jean Raspail décrivait déjà dans le Camp des Saints ce qui est en train de se passer. Tout simplement la fin de la civilisation occidentale. 

Portrait de Merlinot49
16/juin/2020 - 08h45
Mimosas06 a écrit :

Il faut remercier les différents présidents qui se sont succédés depuis Giscard d'Estaing pour leur politique d'immigration et  de regroupement familiale. On voit maintenant ce que cela donne et ça n'est que le début.

Moi je me pose la question sur les associations qui font venir les migrants et une fois en France s'en lave les mains. Elles devraient être tenu responsable des personnes qu'elles font venir sur notre sol du début jusqu'à la leur intégration.  Sinon, plus aucune aide financière. Ca les calmera peut être.

Portrait de lucieat
16/juin/2020 - 08h31

Qu'est ce qu'ils foutent chez nous ces Tchétchènes ? et je paris qu'ils touchent en plus des allocations ou autres aides de l'état

Portrait de Mimosas06
16/juin/2020 - 08h12
air pur a écrit :

Ou vas t'on si les Tchétchènes de la France entière viennent faire la police à Dijon dans le quartier réservé de nos chers Maghrébins parait il dealers. Cela ressemble beaucoup a des émeutes urbaines et c'est quand même un peu la chienlit et l'anarchie.

 

Et d'ailleurs que font ces tchétchènes chez nous, on nous avait bien caché cela, nous avons assez de racailles pour ne pas en rajouter d'autres!

Portrait de Mimosas06
16/juin/2020 - 08h10
bengalister a écrit :

Je crains que ces faits graves ne soient les prémices d'affrontements encore plus graves.

C'est aussi catastrophique en terme d'image pour la France. On dirait la Syrie en 2011. Les vidéos circulent à l'étranger. Le tourisme et les investissements vont en prendre un sacré coup.

Bravo les immigrationnistes.

Il faut remercier les différents présidents qui se sont succédés depuis Giscard d'Estaing pour leur politique d'immigration et  de regroupement familiale. On voit maintenant ce que cela donne et ça n'est que le début.

Portrait de air pur
16/juin/2020 - 08h09

Ou vas t'on si les Tchétchènes de la France entière viennent faire la police à Dijon dans le quartier réservé de nos chers Maghrébins parait il dealers. Cela ressemble beaucoup a des émeutes urbaines et c'est quand même un peu la chienlit et l'anarchie.

 

Portrait de Rols75
16/juin/2020 - 08h09
Altair44000 a écrit :
l État jubile. Ils se foutent sur la g.... entre eux, que demander de plus!

C'est au contraire très grave voire désespéré. Le peu de cas que ces communautés font du pays, de la culture qui les accueille témoignent au contraire de l'impossibilité que la France a de poser le bon diagnostic, de réagir et de se défendre. Nous voilà bien, il ne manquait plus que les tchétchènes.