16/05/2020 13:01

Déconfinement - "Syndrome de la cabane": Un psychiatre explique pourquoi certains se sentent tristes et moroses depuis lundi - VIDEO

Lundi a été marqué en France par le début du déconfinement. Alors que certains étaient soulagés, d'autres se sont sentis tristes et moroses. Invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People, le Dr Philippe Aïm, psychiatre, est revenu sur le "syndrome de la cabane".

"On avait donné ce nom-là pour les chercheurs d'or il y a plus d'un siècle. Ils étaient dans des cabanes pendant des années et avaient beaucoup de mal à se mêler à nouveau à la civilisation", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Aujourd'hui, on emploie ce terme pour ceux qui ont du mal à se déconfiner. C'est un syndrome, ce n'est pas une maladie. Il y a plein de raisons de ne pas avoir envie de sortir. Ce n'est pas la même chose pour tout le monde".

"Il y a des gens qui ont aimé le confinement, qui ont eu un sentiment de maitrise, de cocon, d'être avec leurs proches et ils ont du mal à revenir à la vie réelle. Il y a des gens qui n'ont pas aimé le confinement mais qui ne veulent pas sortir par peur de la contamination (...) Certains ont trouvé un cocon protecteur, une maitrise dans cette période qui était sous le signe permanent de l'incertitude", a continué le Dr Philippe Aïm.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Alexshe
17/mai/2020 - 02h46
Otis dentiste a écrit :

C'est vrai. Paradoxalement malgré l’atmosphère mortifère du confinement je pense que vu l'absurdité du management dans beaucoup d'entreprises, chez les moins qualifiés ça a pu être une période de répit mental et chez les plus qualifiés j'anticipe une vague de reconversions professionnelles volontaires dans les années à venir suite à cette période de réflexion forcée.

exact, dans ma boite on est plusieurs à penser à une reconversion...   Sortir du stress change la vie et améliore la santé, et on est beaucoup à s'en être rendu compte. Bon... on le sait au départ mais quand on le vit c'est autre chose...

Portrait de preshovich
16/mai/2020 - 18h50
Otis dentiste a écrit :

C'est vrai. Paradoxalement malgré l’atmosphère mortifère du confinement je pense que vu l'absurdité du management dans beaucoup d'entreprises, chez les moins qualifiés ça a pu être une période de répit mental et chez les plus qualifiés j'anticipe une vague de reconversions professionnelles volontaires dans les années à venir suite à cette période de réflexion forcée.

Ca a fait du bien a plus de personnes qu'on imagine. Dans tous les domaines.

 

 

 

 

Portrait de Otis dentiste
16/mai/2020 - 14h53
preshovich a écrit :

Le confinement a fait beaucoup beaucoup de bien à  de nombreuses personnes.

C'est vrai. Paradoxalement malgré l’atmosphère mortifère du confinement je pense que vu l'absurdité du management dans beaucoup d'entreprises, chez les moins qualifiés ça a pu être une période de répit mental et chez les plus qualifiés j'anticipe une vague de reconversions professionnelles volontaires dans les années à venir suite à cette période de réflexion forcée.

Portrait de preshovich
16/mai/2020 - 13h51

Le confinement a fait beaucoup beaucoup de bien à  de nombreuses personnes.

Portrait de Monsieur Zerotrois
16/mai/2020 - 13h40

là où on voit que notre société marche sur la tête, c'est qu'"être avec ses proches" ne correspond pas à "la vie réelle".