30/04 10:16

Coronavirus - La justice allemande a autorisé hier la réouverture des lieux de culte d'une association musulmane qui contestait l'interdiction de la prière du vendredi

L'instance suprême de la justice allemande a autorisé hier sous condition la réouverture des lieux de culte malgré le nouveau coronavirus, remettant ainsi en cause les restrictions mises en place par les autorités.La Cour constitutionnelle fédérale était saisie du cas d'une association musulmane dans le nord de l'Allemagne qui contestait l'interdiction de la prière du vendredi dans une mosquée en plein ramadan par les autorités locales de Basse-Saxe.

Les juges suprêmes lui ont donné raison et infirmé une décision d'un tribunal administratif qui s'était appuyé sur la législation en place interdisant les rassemblements, y compris religieux, en raison des risques de contamination. La Cour a dit ne pas pouvoir "comprendre qu'il ne soit pas possible de parvenir à une évaluation positive sur un cas particulier" comme celui-là.

Surtout, les juges ont renvoyé le dossier au tribunal compétent en lui demandant dans sa nouvelle décision de prendre en compte "l'intrusion dans la liberté de religion", inscrite dans les droits fondamentaux garantis par la Constitution allemande, que "représenterait une interdiction, et ce "particulièrement au cours de la prière du vendredi pendant le mois de jeûne du Ramadan".

Les juges ont fait valoir que l'association musulmane, réunissant 1.300 fidèles, avait fait des propositions visant à limiter les risques de contamination. Il était prévu d'organiser le vendredi non pas une seule prière dans la mosquée mais plusieurs dans la journée et les fidèles devaient porter des masques de protection et respecter des distances importantes entre eux. Mais cela n'avait pas suffi au tribunal administratif qui s'était inquiété que ces mesures de précaution ne puissent être respectées le jour de la prière du vendredi.

Il avait associé les prières à des concerts ou des événements sportifs et les avait interdites. La sanction de la Cour constitutionnelle met du coup la pression sur les autorités allemandes pour assouplir rapidement les restrictions liées au nouveau coronavirus concernant les lieux de culte.

Les différentes religions s'en plaignent de plus en plus et jeudi la chancelière Angela Merkel doit rencontrer les présidents des régions allemandes, compétents en matière de culte, pour tenter de définir une ligne d'action commune. Déjà, certaines régions peu touchées par la pandémie, comme la Saxe, ont autorisé les rassemblements religieux et d'autres ont prévu de le faire à partir de mi-mai avec des restrictions portant principalement sur les distances à respecter entre fidèles et le port de masques.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Raspoutine from South
30/avril/2020 - 13h39

Il faut comprendre avant de commenter, on parle de la réouverture des lieux de cultes, c'est à dire des lieux de cultes de toutes les religions.

Portrait de jarod.26
30/avril/2020 - 10h36
bah voyons l'allemagne se rabaisse
Portrait de Batori
30/avril/2020 - 10h33 - depuis l'application mobile

L’Europe à 2 menaces :
La soumission à un nouvel ordre
L’islamisation, même si je pense que ce point est lié au précédent...

Portrait de Alexdelouest
30/avril/2020 - 10h27

Pourquoi cette religion à autant de passe droit ?