29/03 12:30

Coronavirus - Reportage avec ces marseillais qui considèrent que le professeur Raoult est le sauveur et font la queue chaque jour devant l'hôpital - Vidéo

L’institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, dirigé par le professeur controversé Didier Raoult, propose un dépistage à toutes les personnes "fébriles" qui se présentent. Les autorités sanitaires n’ont pas vraiment apprécié cette décision. L’ARS a ainsi rappelé dans un communiqué que le test doit être réservé « aux personnes les plus vulnérables et exposées au coronavirus ».

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
29/mars/2020 - 21h35
Sorj a écrit :

Sa solution est balayée d’un revers de main parce ses méthodes expérimentales sont contestables.

Il n’a pas prouvé que la chloroquine fonctionnait. Sa seconde expérimentation étant encore plus loufoque que la première puisqu’il n’y a pas de groupe contrôle.

Comment prouver qu’un traitement fonctionne quand le groupe traité n’est pas comparé avec un groupe témoin ( évolution naturelle de la maladie donc) ?

Pour votre second point, je suis d’accord avec vous, je ne comprends pas pourquoi vouloir administrer son traitement uniquement aux cas graves puisque, si j’ai bien compris sa méthode, il l’administre en début d’infection, pour réduire la charge virale et éviter ainsi le choc cytokinique.

C’est la qu’intervient une autre méthode : les anticorps monoclonaux.

Eux, ciblent le choc cytokinique, provoqué par l’interleukine 6, en bloquant son action.

Deux approches complètement différentes donc.

Une généraliste : celle de Raoult, qui soigne tout le monde dès le départ de la maladie.

Une autre plus ciblée, qui n’intervient qu’en cas de complication de la maladie.

( Sous réserve que j’ai bien compris toutes mes lectures).

 

 

Commentaire très bien documenté ...

Et effectivement; la seconde méthode que vous indiquez semble ou du moins serait plus rationnelle ... car il ne faut jamais perdre de vue , que même si les chiffres s'affolent en raison de la forte contagiosité de ce virus ,  sa létalité n'est pas forcément si élevée par rapport à d'autres ...

Le protocole du professeur Raoult appliqué en masse (en raison des contre-indications de la chloroquine ) pourrait s'avérer plus néfaste que bénéfique dans la majorité des cas ...

Portrait de Sorj
29/mars/2020 - 21h17
hummerH2 a écrit :

Je ne suis convaincu par rien du tout .

Mais je m'interroge sur le pourquoi la solution préconisé par le Pr Raoult est presque balayé d'un revers de main par nos dirigeants en France,et par une partie du monde médical Français.

 

Et pourquoi, dans l'étude européenne Discovery, la chloroquine a été ajoutée au dernier moment, et dans des conditions qui n'ont rien à voir avec le traitement préconisé par le Pr Raoult.

Dans l'étude Discovery, elle ne sera administré qu'a des patients sévèrement atteints, et seule !!!

Alors que le Pr Raoult préconise de la prendre dès les 1ere symptomes et surtout !!!  associé à l'azithromycine.

Ce test de la chloroquine, seule, et dans ces conditions ne me semble pas avoir vraiment de sens ???

Sa solution est balayée d’un revers de main parce ses méthodes expérimentales sont contestables.

Il n’a pas prouvé que la chloroquine fonctionnait. Sa seconde expérimentation étant encore plus loufoque que la première puisqu’il n’y a pas de groupe contrôle.

Comment prouver qu’un traitement fonctionne quand le groupe traité n’est pas comparé avec un groupe témoin ( évolution naturelle de la maladie donc) ?

Pour votre second point, je suis d’accord avec vous, je ne comprends pas pourquoi vouloir administrer son traitement uniquement aux cas graves puisque, si j’ai bien compris sa méthode, il l’administre en début d’infection, pour réduire la charge virale et éviter ainsi le choc cytokinique.

C’est la qu’intervient une autre méthode : les anticorps monoclonaux.

Eux, ciblent le choc cytokinique, provoqué par l’interleukine 6, en bloquant son action.

Deux approches complètement différentes donc.

Une généraliste : celle de Raoult, qui soigne tout le monde dès le départ de la maladie.

Une autre plus ciblée, qui n’intervient qu’en cas de complication de la maladie.

( Sous réserve que j’ai bien compris toutes mes lectures).

 

 

Portrait de hummerH2
29/mars/2020 - 20h23
Sorj a écrit :

Concernant Zelenko, il a soigné 500 patients qui n'ont pas tous été scrupuleusement testés.

Donc, rien ne prouve qu’ils étaient positifs au Covid19, de base.

Je vois que vous paraissez  convaincu par la chloroquine.

Moi j’ai choisi le camp de la jeune garde médicale et des anticorps monoclonaux.

J’y crois beaucoup plus.

Le seul « vieux de la vieille » que j’écoute religieusement est l’épidémiologiste William Dab

Pour le reste, je fais confiance à la relève, ils sont meilleurs à mon sens.

Je ne suis convaincu par rien du tout .

Mais je m'interroge sur le pourquoi la solution préconisé par le Pr Raoult est presque balayé d'un revers de main par nos dirigeants en France,et par une partie du monde médical Français.

 

Et pourquoi, dans l'étude européenne Discovery, la chloroquine a été ajoutée au dernier moment, et dans des conditions qui n'ont rien à voir avec le traitement préconisé par le Pr Raoult.

Dans l'étude Discovery, elle ne sera administré qu'a des patients sévèrement atteints, et seule !!!

Alors que le Pr Raoult préconise de la prendre dès les 1ere symptomes et surtout !!!  associé à l'azithromycine.

Ce test de la chloroquine, seule, et dans ces conditions ne me semble pas avoir vraiment de sens ???

Portrait de Sorj
29/mars/2020 - 19h57
hummerH2 a écrit :

Les italiens n'ont pas de "preuves scientifiques" eux non plus, mais ils ont commencé a utiliser assez massivement le traitement préconisé par le Pr Raoult , et bien que cela ne soit toujours pas une "preuve scientifique" , ils constatent de bons résultats:

 

Dans le journal « Corriere della Sera » le Dr Pierluigi Bartoletti, vice président de la Fédération Italienne des médecins généralistes, explique que toute personne isolée, Covid-19 positive avec des signes débutants (toux, fièvre par exemple), est aujourd’hui traitée par l’antipaludique. Le produit est remboursé par l’assurance maladie italienne. Il peut être obtenu facilement sur prescription d’un médecin (généraliste notamment), dans les pharmacies hospitalières, qui transmettent toutes les données relatives au patient à l’Agence italienne du médicament (AIFA).



"Nous venons de comprendre, ajoute le Dr Bartoletti, que le virus a une évolution en deux phases et que c’est au cours de la seconde, après quelques jours (une semaine environ), que la situation peut brutalement, en 24 ou 48h, s’aggraver et conduire à une insuffisance respiratoire réclamant des soins intensifs. Les résultats que nous commençons à accumuler suggèrent que l’hydroxychloroquine administrée tôt, donne la possibilité d’éviter cette évolution à une majorité de patients et de désencombrer les salles de réanimation".

 

Concernant Zelenko, il a soigné 500 patients qui n'ont pas tous été scrupuleusement testés.

Donc, rien ne prouve qu’ils étaient positifs au Covid19, de base.

Je vois que vous paraissez  convaincu par la chloroquine.

Moi j’ai choisi le camp de la jeune garde médicale et des anticorps monoclonaux.

J’y crois beaucoup plus.

Le seul « vieux de la vieille » que j’écoute religieusement est l’épidémiologiste William Dab

Pour le reste, je fais confiance à la relève, ils sont meilleurs à mon sens.

Portrait de hummerH2
29/mars/2020 - 19h38
Sorj a écrit :

J’ai vu ça passer.

Un médecin ultra orthodoxe à la tête d’une communauté qui vit en huis clos.

Encore une fois, où sont les preuves scientifiques de ce qu’il avance ?

D’autant qu’il me semble que ses dires ont été debunkés par les officiels d’Orange County.

Les italiens n'ont pas de "preuves scientifiques" eux non plus, mais ils ont commencé a utiliser assez massivement le traitement préconisé par le Pr Raoult , et bien que cela ne soit toujours pas une "preuve scientifique" , ils constatent de bons résultats:

 

Dans le journal « Corriere della Sera » le Dr Pierluigi Bartoletti, vice président de la Fédération Italienne des médecins généralistes, explique que toute personne isolée, Covid-19 positive avec des signes débutants (toux, fièvre par exemple), est aujourd’hui traitée par l’antipaludique. Le produit est remboursé par l’assurance maladie italienne. Il peut être obtenu facilement sur prescription d’un médecin (généraliste notamment), dans les pharmacies hospitalières, qui transmettent toutes les données relatives au patient à l’Agence italienne du médicament (AIFA).

"Nous venons de comprendre, ajoute le Dr Bartoletti, que le virus a une évolution en deux phases et que c’est au cours de la seconde, après quelques jours (une semaine environ), que la situation peut brutalement, en 24 ou 48h, s’aggraver et conduire à une insuffisance respiratoire réclamant des soins intensifs. Les résultats que nous commençons à accumuler suggèrent que l’hydroxychloroquine administrée tôt, donne la possibilité d’éviter cette évolution à une majorité de patients et de désencombrer les salles de réanimation".

 

Portrait de Sorj
29/mars/2020 - 19h15
hummerH2 a écrit :

Aux USA le Dr Zev Zelenko qui travaille dans deux centres hospitaliers des communautés juives orthodoxes de la région de New-York (au sein desquelles le taux d’infection est élevé), a administré depuis le 19 mars, à 500 personnes, sans test PCR préalable (pour ne pas perdre de temps), la combinaison du Pr Raoult à laquelle il a ajouté du zinc qui freine la réplication virale.

Les patients traités furent : les adultes de tous âges ayant des signes débutants (toux, fièvre, courbatures..) avec une comorbidité associée (diabète, obésité, maladie pulmonaire, cardiovasculaire, cancer, immunodépression) - les adultes de tous âges ayant des signes débutants, sans comorbidité - tous ceux, quelque soit l’âge, ayant des signes pulmonaires (essoufflement ou davantage).

Seuls les sujets jeunes avec signes débutants mais aucune comorbidité, ne furent pas traités.

Au 26 mars aucune des personnes ayant reçu cette thérapie n’a été hospitalisée, aucune n’a évoluée vers une forme grave nécessitant une réanimation, aucune n’est décédée.

Ce n’est pas une étude certes, mais ces résultats ont une valeur indicative notable. En marge de cette initiative communautaire, des essais institutionnels préventifs (protection des gens exposés avant même l’apparition de signes débutants) avec l’hydroxychloroquine, vont débuter aux USA !

J’ai vu ça passer.

Un médecin ultra orthodoxe à la tête d’une communauté qui vit en huis clos.

Encore une fois, où sont les preuves scientifiques de ce qu’il avance ?

D’autant qu’il me semble que ses dires ont été debunkés par les officiels d’Orange County.

Portrait de dominique.
29/mars/2020 - 19h03
thiistiime a écrit :

L'être humain n'aime pas le vide. Et ce gouvernement, c'est le vide.

il n y as pas que lui

 

 

 

Portrait de hummerH2
29/mars/2020 - 18h31
Sorj a écrit :

Sachant maintenant que c’est FB et Twitter qui jugent la credibilité d’une étude « scientifique », plus il fait de démonstrations foireuses, plus la file d’attente s’allonge.

Normal.

Aux USA le Dr Zev Zelenko qui travaille dans deux centres hospitaliers des communautés juives orthodoxes de la région de New-York (au sein desquelles le taux d’infection est élevé), a administré depuis le 19 mars, à 500 personnes, sans test PCR préalable (pour ne pas perdre de temps), la combinaison du Pr Raoult à laquelle il a ajouté du zinc qui freine la réplication virale.

Les patients traités furent : les adultes de tous âges ayant des signes débutants (toux, fièvre, courbatures..) avec une comorbidité associée (diabète, obésité, maladie pulmonaire, cardiovasculaire, cancer, immunodépression) - les adultes de tous âges ayant des signes débutants, sans comorbidité - tous ceux, quelque soit l’âge, ayant des signes pulmonaires (essoufflement ou davantage).

Seuls les sujets jeunes avec signes débutants mais aucune comorbidité, ne furent pas traités.

Au 26 mars aucune des personnes ayant reçu cette thérapie n’a été hospitalisée, aucune n’a évoluée vers une forme grave nécessitant une réanimation, aucune n’est décédée.

Ce n’est pas une étude certes, mais ces résultats ont une valeur indicative notable. En marge de cette initiative communautaire, des essais institutionnels préventifs (protection des gens exposés avant même l’apparition de signes débutants) avec l’hydroxychloroquine, vont débuter aux USA !

Portrait de thiistiime
29/mars/2020 - 14h10

.

Portrait de C'est Mon Avis
29/mars/2020 - 13h35

Au lieu de tester les morts (ce qui, pour moi ne sert à rien puisque par suspicion toutes les personnes décédées sont considérées comme l'étant du virus donc les corps doivent être incinérés), ils devraient (le gouvernement) tester les vivants ! Je rappelle qu'en Corée du sud, toute la population a été testée et équipée de masques ! Résultats : moins de 100 morts ! On va me répondre qu'en France il n'y a pas assez de masques ni de tests, mais le fameux "principe de précaution" dont on nous rabat les oreilles depuis tant d'années, où est-il ? Il va vraiment falloir qu'une fois cette crise sanitaire passée, que les différents gouvernements qui se sont succédés, répondent de leurs actes face au peuple français !

Portrait de Sorj
29/mars/2020 - 12h58

Sachant maintenant que c’est FB et Twitter qui jugent la credibilité d’une étude « scientifique », plus il fait de démonstrations foireuses, plus la file d’attente s’allonge.

Normal.

Portrait de thiistiime
29/mars/2020 - 12h34

L'être humain n'aime pas le vide. Et ce gouvernement, c'est le vide.