29/03 11:01

Coronavirus - Les violences conjugales font un bond pendant cette période de confinement et les associations craignent une multiplication des drames - Reportage

Le confinement pose un problème aigu en cas de violences conjugales puisqu’il condamne la victime et son bourreau à cohabiter en continu. Des voix s’élèvent pour que les conjoints violents puissent être mis à l’écart, le temps de la crise sanitaire.

Françoise Brié, présidente de la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF) cite l’Autriche en exemple. « Dans ce pays, les forces de l’ordre, quand elles arrivent dans un foyer où elles constatent un problème, peuvent interdire à un homme d’entrer à nouveau en contact avec sa famille pendant quinze jours. Cela ne préjuge pas des suites judiciaires. Il s’agit d’une mesure de prévention qui permet de s’assurer que l’homme violent ne puisse pas nuire pendant un temps donné. » En France à l’inverse, l’éloignement du conjoint violent n’est possible que dans le cadre d’une ordonnance de protection édictée par le juge. La procédure est donc nécessairement plus lourde, surtout à l’heure où la justice tourne elle-même au ralenti.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bellross
29/mars/2020 - 17h38
M. Gentil a écrit :

Les meufs qui veulent des bad boys comme mec ont qu'à assumer, il y a assez de mecs gentils et respectueux pour absolument vouloir des hommes violents.

Si je bois 2 litres de coca chaque jour en sachant que ce n'est pas bon pour ma santé, je ne vais pas me plaindre d'être diabétique dans 20 ans

Soit on fait attention, soit on se tait.

Société d'assistés.

Un peu cru dans la forme, mais pas entièrement faux sur le fond.

Portrait de turfin
29/mars/2020 - 14h13

Je confirme également c'est un peu plus compliqué que cela, trop caricatural, même si je ne suis pas en total désaccord avec M. Gentil. Même dans la classe "aisée" la violence domestique existe, probablement moins car je pense que pour la femme il est plus facile de partir moins dépendante financièrement

Portrait de Tonydi
29/mars/2020 - 14h00 - depuis l'application mobile
M. Gentil a écrit :

Les meufs qui veulent des bad boys comme mec ont qu'à assumer, il y a assez de mecs gentils et respectueux pour absolument vouloir des hommes violents.

Si je bois 2 litres de coca chaque jour en sachant que ce n'est pas bon pour ma santé, je ne vais pas me plaindre d'être diabétique dans 20 ans

Soit on fait attention, soit on se tait.

Société d'assistés.

@M. Gentil c’est la deuxième fois que tu répètes la même connerie!!! Ca va sinon?!

Portrait de swatss
29/mars/2020 - 13h22
M. Gentil a écrit :

Les meufs qui veulent des bad boys comme mec ont qu'à assumer, il y a assez de mecs gentils et respectueux pour absolument vouloir des hommes violents.

Si je bois 2 litres de coca chaque jour en sachant que ce n'est pas bon pour ma santé, je ne vais pas me plaindre d'être diabétique dans 20 ans

Soit on fait attention, soit on se tait.

Société d'assistés.

Il est GENTIL lui... smiley

Si je suis idiot chaque jours en sachant que ne le fait pas expret, je ne vais pas me plaindre d'être traité de co. même dans 20 ans... smiley

Portrait de Ninie76700
29/mars/2020 - 13h06
M. Gentil a écrit :

Les meufs qui veulent des bad boys comme mec ont qu'à assumer, il y a assez de mecs gentils et respectueux pour absolument vouloir des hommes violents.

Si je bois 2 litres de coca chaque jour en sachant que ce n'est pas bon pour ma santé, je ne vais pas me plaindre d'être diabétique dans 20 ans

Soit on fait attention, soit on se tait.

Société d'assistés.

Vous dîtes n'importe quoi la violence conjugale touche toutes les classes sociales, au contraire un homme violent peut paraître le prince charmant l'homme idéal au départ, une fois prise dans un engrenage, une vie de famille cela devient très compliqué pour la femme de sortir de cette situation qu'elle n'aurait pas imaginer au départ.

Peur de perdre la garde des enfants, que personne ne la croit car l'homme a une très bonne situation.

Souvent ces hommes leurs font arrêter une carrière pour qu'elles se retrouvent financièrement dépendante, il y a la honte et souvent tout cela est caché à la famille...

Portrait de celine sofia
29/mars/2020 - 11h32
VraiSimplet a écrit :

Je suis pas spécialiste mais il me semble que c'est un peu plus compliqué que ça !

Cest sur que cest bien plus complique que ca

Portrait de VraiSimplet
29/mars/2020 - 11h19
M. Gentil a écrit :

Les meufs qui veulent des bad boys comme mec ont qu'à assumer, il y a assez de mecs gentils et respectueux pour absolument vouloir des hommes violents.

Si je bois 2 litres de coca chaque jour en sachant que ce n'est pas bon pour ma santé, je ne vais pas me plaindre d'être diabétique dans 20 ans

Soit on fait attention, soit on se tait.

Société d'assistés.

Je suis pas spécialiste mais il me semble que c'est un peu plus compliqué que ça !

Portrait de M. Gentil
29/mars/2020 - 11h10

Les meufs qui veulent des bad boys comme mec ont qu'à assumer, il y a assez de mecs gentils et respectueux pour absolument vouloir des hommes violents.

Si je bois 2 litres de coca chaque jour en sachant que ce n'est pas bon pour ma santé, je ne vais pas me plaindre d'être diabétique dans 20 ans

Soit on fait attention, soit on se tait.

Société d'assistés.