27/03 10:01

Coronavirus - Cet homme a été traité avec l’hydroxychloroquine du professeur Raoult et il témoigne devant les caméras - VIDEO

Hier soir, "L'info du vrai" sur Canal Plus est allée à la rencontre d'Yves Moraine. Trois fois par jour depuis une semaine, l'homme avale un comprimé à base d'hydroxychloroquine, une molécule utilisée d’habitude pour lutter contre le paludisme.

"J'étais très enrhumé, très fatigué. J'avais perdu ma voix, et une perte de goût", se souvient-il. Face aux symptômes, Yves décide de se rendre à l'IHU de Marseille afin de se faire dépister. Le soir-même, on lui annonce qu'il a été testé positif au Covid-19. Une semaine après le début du traitement, il constate que les symptômes ont diminué.

"On ne peut pas savoir si c'est la chloroquine qui m'a fait du bien. On ne peut pas savoir si, sans la chloroquine, je ne serais pas allé plus mal. Je pense qu'il faut écouter un peu plus et un peu mieux le professeur Raoult dont on connait déjà que sur la nécessité de tester un maximum de gens, il avait raison", a déclaré l'élu marseillais.

Le Plaquenil, une molécule d'hydroxychloroquine, également utilisée depuis des décennies dans les maladies auto-immunes de type lupus ou polyarthrite rhumatoïde, pourrait en effet avoir un effet sur la disparition du virus, a indiqué en début de semaine le professeur Didier Raoult, directeur de l'Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille.

Selon cette étude menée par le professeur Raoult sur 24 patients porteurs du coronavirus, six jours après le début de la prise de Plaquenil, le virus avait disparu chez trois quarts des personnes traitées.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de À mon humble avis

À défaut de mourir?? il vaut mieux tester ce qui existe, et conseiller par un Professeur Star.. et s’en sortir.. que d’attendre et mourrir? assez logique.. et certain n’attendent pas, et commencent à prescrire ce médicament miracle, et peu chère.. les laboratoires, et lobby aimeraient pouvoir refourguer à plus chère, mais faudra attendre dix huit mois pour ça, d’ici là, la mort n’attendra pas..

Portrait de thiistiime
27/mars/2020 - 12h45

Les médecins demeurent les mieux placés pour savoir ce qui est bon ou pas pour leurs patients. Ce qu'il est possible de donner ou pas à leurs patients. Ils faillissent infiniment moins que les gouvernements et les autorités sanitaires. L'essentiel est que ce patient soit "sur pattes" et "en vie". C'est tout ce qui compte, et lui le sait parfaitement.

Portrait de Ninie76700
27/mars/2020 - 10h44

Trop de supposition cette personne aurait très bien pu avoir la évolution sens ce traitement, il faut attendre les résultats d'études, sauf pour les cas graves ou là il faut tout essayer