26/03 13:27

Coronavirus - Vingt patients en réanimation ont quitté ce matin Strasbourg à bord d’un TGV médicalisé à destination des Pays-de-la-Loire - VIDEO

Des civières et du personnel médical protégé de pied en cap s’affairant dans une gare interdite d’accès : vingt malades du coronavirus en réanimation ont quitté jeudi Strasbourg à bord d’un TGV médicalisé à destination des Pays-de-la-Loire, une opération sans précédent visant à soulager les hôpitaux alsaciens pris à la gorge par l’épidémie.

Le train est parti comme prévu vers 11H00, en direction de l’ouest, où les hôpitaux d’Angers, Le Mans, Nantes et la Roche-sur-Yon prendront en charge ces patients gravement atteints. Avec 506 morts recensés dans les établissements sanitaires du Grand Est, sur les 1.331 décomptés dans les hôpitaux français, la région reste un des points noirs de l’épidémie en France.

Long cortège d’ambulances aux gyrophares flashant sous la verrière de la gare, personnel masqué en blouse blanche, surblouse bleue ou gilet jaune s’affairant sur le quai 1 où stationnait depuis mercredi soir le TGV Duplex médicalisé ... L’atmosphère dans cette gare désertée par les voyageurs, était à la fois fébrile et concentrée pour cette évacuation qualifiée en début de semaine d'«inédite en Europe» par le ministre de la Santé Olivier Véran.

Les premiers patients avaient été hissés dès 08H30 à bord du TGV sur des civières portées à bout de bras.

Ils devaient être installés dans cinq voitures, à raison de quatre par salle basse, celles du haut étant dévolues à la circulation des matériels et des personnels soignants, selon des précisions communiquées par la Direction générale de la Santé (DGS).

Une équipe médicale constituée d’un médecin anesthésiste-réanimateur, d’un interne, d’un infirmier anesthésiste et de trois infirmiers est présente dans chaque voiture.

Ces soignants sont issus des CHU de Nantes et d’Angers ainsi que de l’AP-HP Paris, tandis que le Samu de Paris coordonne la manoeuvre. Environ 50 soignants et logisticiens participent au voyage.

Précaution supplémentaire : une rame classique a été accouplée à la rame médicalisée afin de faire face à de possibles aléas, comme une collision avec du gibier.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
26/mars/2020 - 15h22
hummerH2 a écrit :

Le Koh Lanta du bobo !!! :bigsmile:

Mdrrr smiley

Portrait de Stuzen CZ
26/mars/2020 - 14h34
hummerH2 a écrit :

Le Koh Lanta du bobo !!! :bigsmile:

smileysmiley

Portrait de hummerH2
26/mars/2020 - 14h24
Stuzen CZ a écrit :

Selon le groupe téléphonique Orange, 20% des Parisiens ont quitté la capitale pour se réfugier chez les "ploucs". 

Extrait lu hier sur Causeur.fr

"Les bobos des villes se sont carapatés chez les ploucs des champs. Ils ont trouvé refuge chez ceux dont ils méprisaient le mode de vie anti-écolo. Mais quelle ne fut pas leur galère pour quitter la capitale. Voyons concrètement ce qui s’est passé pour l’un d’entre eux. Prenons l’archétype de ce col blanc, écolo dans l’âme, filant à toute allure chaque matin sur sa trottinette électrique pour se rendre à la station F, le Q.G de la Tech made in France et des élites mondialisées. Mais voilà, ne connaissant pas les frontières, le virus made in China s’est exporté en Europe. Faisant fi des classes sociales et des tranches d’âges, il touche tout le monde. Devant l’ampleur de la crise sanitaire et l’impréparation des pouvoirs publics à la gérer, le citoyen de la start-up nation applique les injonctions du management agile : il s’adapte… et se barre."

"Enfin arrivé dans le petit village tourangeau, il se gare pour aller faire les courses. Mais voilà qu'une inquiétude le gagne : où va-t-il se ravitailler en graines de chia, de pavot, de lin ou de courges, lui qui en saupoudre tous ses plats ? Comment tenir sans ses steaks de soja, son pain sans gluten et son lait d’amande ?"

:bigsmile:

Le Koh Lanta du bobo !!! smiley

Portrait de Stuzen CZ
26/mars/2020 - 14h19
hummerH2 a écrit :

Un peu plus un peu moins .....

Avec le nombre de parisiens qui ont deja fuient en masse Paris, le virus a déja été importé dans cette région.

Je lisais hier un article sur la Vendée. Les autorités estiment, par exemple, à 10 000 le nombre de parisiens qui sont venus se réfugier à Noimoutier, la mairie des Sables d'Olonne estime à 15 000 personnes !!! le nombre d'arrivants rien que dans cette ville.

Le Prefet de Vendée a été obligé des le 18 Mars de prendre un arrêté préfectoral interdisant toute location immobilière jusqu'à nouvel ordre !!

A l'échelle nationale, le nombre de "réfugiés" doit être énorme, et le nombre de parisiens qui ont fuient la capitale doit être impressionnant !

Selon le groupe téléphonique Orange, 20% des Parisiens ont quitté la capitale pour se réfugier chez les "ploucs". 

Extrait lu hier sur Causeur.fr

"Les bobos des villes se sont carapatés chez les ploucs des champs. Ils ont trouvé refuge chez ceux dont ils méprisaient le mode de vie anti-écolo. Mais quelle ne fut pas leur galère pour quitter la capitale. Voyons concrètement ce qui s’est passé pour l’un d’entre eux. Prenons l’archétype de ce col blanc, écolo dans l’âme, filant à toute allure chaque matin sur sa trottinette électrique pour se rendre à la station F, le Q.G de la Tech made in France et des élites mondialisées. Mais voilà, ne connaissant pas les frontières, le virus made in China s’est exporté en Europe. Faisant fi des classes sociales et des tranches d’âges, il touche tout le monde. Devant l’ampleur de la crise sanitaire et l’impréparation des pouvoirs publics à la gérer, le citoyen de la start-up nation applique les injonctions du management agile : il s’adapte… et se barre."

"Enfin arrivé dans le petit village tourangeau, il se gare pour aller faire les courses. Mais voilà qu'une inquiétude le gagne : où va-t-il se ravitailler en graines de chia, de pavot, de lin ou de courges, lui qui en saupoudre tous ses plats ? Comment tenir sans ses steaks de soja, son pain sans gluten et son lait d’amande ?"

smiley

Portrait de thiistiime
26/mars/2020 - 13h45
hummerH2 a écrit :

Un peu plus un peu moins .....

Avec le nombre de parisiens qui ont deja fuient en masse Paris, le virus a déja été importé dans cette région.

Je lisais hier un article sur la Vendée. Les autorités estiment, par exemple, à 10 000 le nombre de parisiens qui sont venus se réfugier à Noimoutier, la mairie des Sables d'Olonne estime à 15 000 personnes !!! le nombre d'arrivants rien que dans cette ville.

Le Prefet de Vendée a été obligé des le 18 Mars de prendre un arrêté préfectoral interdisant toute location immobilière jusqu'à nouvel ordre !!

A l'échelle nationale, le nombre de "réfugiés" doit être énorme, et le nombre de parisiens qui ont fuient la capitale doit être impressionnant !

Disons que s'ils envoient en priorité dans cette région, c'est probablement qu'elle est, dans les faits (en plus des chiffres de décès), la moins touchée et qu'il y a davantage de lits de disponibles. Mais oui, cela peut malheureusement évoluer...

Portrait de hummerH2
26/mars/2020 - 13h40
thiistiime a écrit :

Bienvenue en Pays de la Loire ! Et pourvu que tout soit fait pour ne pas "sur-contaminer" la région la moins touchée de France.

Un peu plus un peu moins .....

Avec le nombre de parisiens qui ont deja fuient en masse Paris, le virus a déja été importé dans cette région.

Je lisais hier un article sur la Vendée. Les autorités estiment, par exemple, à 10 000 le nombre de parisiens qui sont venus se réfugier à Noimoutier, la mairie des Sables d'Olonne estime à 15 000 personnes !!! le nombre d'arrivants rien que dans cette ville.

Le Prefet de Vendée a été obligé des le 18 Mars de prendre un arrêté préfectoral interdisant toute location immobilière jusqu'à nouvel ordre !!

A l'échelle nationale, le nombre de "réfugiés" doit être énorme, et le nombre de parisiens qui ont fuient la capitale doit être impressionnant !

Portrait de thiistiime
26/mars/2020 - 13h39

Bienvenue en Pays de la Loire ! Et pourvu que tout soit fait pour ne pas "sur-contaminer" la région la moins touchée de France.