26/03 09:46

Coronavirus - Plusieurs dizaines de détenus du sud de la France portent plainte contre le gouvernement en raison conditions sanitaires de détention "déplorables" pendant cette pandémie

Plusieurs dizaines de  détenus du sud de la France, dans les Bouches-du-Rhône, le Gard ou le Var notamment, ont porté plainte contre le gouvernement pour "non-assistance à personne en danger", selon leur avocate Khadija Aoudia. Ils dénoncent notamment des conditions sanitaires de détention "déplorables" pendant cette période de pandémie. "Aucune mesure sanitaire n'a été mise en place à l'exception de la suspension des parloirs familles pour protéger tant le personnel pénitentiaire que les personnes détenues", explique Me Aoudia. "Aucun masque et gant de protection, aucun gel hydro-alcoolique n'a été distribué. Les distances d'un mètre, préconisées dans le cadre de la campagne de prévention, ne peuvent être effectives en raison de la surpopulation carcérale".

Les détenus dénoncent dans leur plainte les "conditions sanitaires déplorables, les conditions de détention inhumaines et dégradantes (...) auxquelles s'ajoutent les détenus fragilisés par leurs états de santé physique et psychologique, (...) des cellules de 9 m2 en moyenne, où sont détenues deux à trois personnes".

Ils estiment dans cette plainte, qui vise la garde des Sceaux Nicole Belloubet et le Premier ministre Édouard Philippe, que "les fonctionnaires sans protection, qui escortent au Palais de Justice de Nîmes, les prévenus, sont autant de facteurs facilitant la contamination, avec potentiellement une issue fatale pour les plus fragilisés".

"Confrontée à ce marasme sanitaire, la ministre de la Justice n'a pas pris les mesures impératives et urgentes qui s'imposaient pour apporter assistance et secours à son administration pénitentiaire, alors qu'elle ne pouvait ignorer l'existence d'un péril immédiat et constant causé par la pandémie Covid-19", détaille Me Aoudia qui saisit dans cette procédure la commission des requêtes de la Cour de Justice de la République française.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air pur
26/mars/2020 - 17h56

actuellement on est tous sous bracelet electronique, j'espère que cette période sera décomptée de la peine de Balkany.

Portrait de Mimosas06
26/mars/2020 - 17h48
bonheur-25 a écrit :

de quoi ils se plaignent, on est solidaires avec eux, on est tous confinés

Mdr !!

Portrait de Rosette
26/mars/2020 - 10h33

Il n'avaient qu'a pas se trouver là où ils sont ..

Portrait de bonheur-25
26/mars/2020 - 10h01

de quoi ils se plaignent, on est solidaires avec eux, on est tous confinés