VIRUS - Ses voisins ont peur qu'elle ait le coronavirus, une infirmière obligée de faire ses valises et de quitter un appartement à Paris

Mis à jour le | Publié le

Depuis plusieurs jours, de nombreux anonymes proposent leur logement à des soignants qui sont en première ligne pour se battre contre le coronavirus. Dans un immeuble parisien, des habitants se sont opposés à l'arrivée d'une infirmière, jugeant qu'elle risquait de les contaminer, comme le rapporte France Inter.

"J'habite dans un petit immeuble de huit copropriétés et dans lequel deux appartements sont vides", explique Olivier à nos confrères. Le Parisien décide de contacter les propriétaires des deux logements inoccupés, qui donnent leur accord pour accueillir une infirmière. "L'hôpital Tenon nous a proposé de recevoir une infirmière qui arrivait le lendemain de Vancouver", continue-t-il en indiquant que deux familles habitant l'immeuble parisien vont s'opposer à cette arrivée.

"On m'a rétorqué que j'aurais dû leur demander leur accord, que cette façon de procéder n'était pas acceptable, que je n'étais pas le seul dans cet immeuble et que ce comportement était égoïste", ajoute Olivier. Face à ce refus, l'infirmière est obligée de quitter l'appartement.

"Quand je l'ai vue me rendre les clés, j'ai réalisé qu'on la mettait dehors", estime-t-il en regrettant de les avoir informés. Et de prévenir : "On va de nouveau proposer ces appartements, tant pis pour ceux qui ne seront pas d'accord".