18/02 19:44

L'activiste russe Piotr Pavlenski a été remis en liberté, mis en examen et placé sous contrôle judiciaire - Alexandra de Taddeo, est mise en examen pour "atteinte à l'intimité de la vie privée

19h43: L'activiste russe Piotr Pavlenski a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, déclare son avocat Yassine Bouzrou: "Le juge d'instruction a décidé de ne pas suivre les réquisitions du procureur de la République qui demandait un placement en détention de mon client. Il sera donc remis en liberté ce soir, placé sous contrôle judiciaire. Dans le volet des violences du 31 décembre, mon client n'a pas été mis en examen, il sera convoqué ultérieurement. Il s'agit d'une affaire distincte portant sur des violences avec arme commises le 31 décembre. Je constate que cette enquête a été catastrophique, avec des violations des droits de la défense énormes, avec mon confrère Juan Branco, qui était désigné, la justice, la police... en tous les cas le parquet a refusé que mon confrère puisse intervenir, ce qui est totalement inadmissible. Il y a eu des surveillances aux abords du domicile de mon confrère. On a des violations du droit de la défense, je n'avais jamais vu ça. C'est vraiment extrêmement grave. "

18h07: Le point sur ce que l'on sait en cette fin d'après-midi

Alexandra de Taddeo, compagne de l’artiste russe Piotr Pavlenski qui a diffusé les images fatales à la candidature aux municipales à Paris de Benjamin Griveaux, a été mise en examen mardi et placée sous contrôle judiciaire, a-t-on appris auprès de sources concordantes.

Mme Taddeo, destinataire des images à caractère sexuel de Benjamin Griveaux, a été mise en examen pour «atteinte à l’intimité de la vie privée» et «diffusion sans l’accord de la personne d’un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même» dans l’information judiciaire ouverte le jour-même, a indiqué une source judiciaire.

«Elle est la destinataire, elle le reconnaît sans objection, c’est bien elle. Elle les a gardées, pas pour les diffuser sur un site internet, elle les a gardées pour les garder», a déclaré son avocate Noémie Saidi-Cottier qui a précisé que la jeune femme a été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction d’entrer en contact avec son compagnon, M. Pavlenski.

«Sa position est claire, elle n’est pas à l’initiative de la diffusion des images, elle conteste son implication dans la diffusion des images. Pour le reste, elle apporte son soutien total à son petit ami», a expliqué l’avocate.

Cette dernière a décrit Mme Taddeo comme «extrêmement fatiguée» et «un peu à bout», après près de 48 heures de garde à vue et une nuit supplémentaire au dépôt du tribunal de Paris, avant d’être interrogée par la juge d’instruction en charge de l’information judiciaire.

Cela explique, d’après son avocate, elle n’ait «pas fait de déclarations» à la juge ce mardi, même si «elle a coopéré au cours de la garde à vue, tout le long, elle a donné les codes de son téléphone, elle a répondu à chacune des questions».

Alexandra de Taddeo, qui n’est pas apparue devant la presse mardi, «parlera aux médias quand elle s’en sentira le courage», a ajouté son avocate.

Piotr Pavlenski devait être également interrogé mardi par la juge d’instruction dans cette affaire. Il est visé par une autre information judiciaire ayant trait à des violences commises avec arme le 31 décembre, pour lesquelles le parquet a annoncé avoir requis son placement en détention provisoire.

16h24: La compagne de Piotr Pavlenski, Alexandra de Taddeo, est mise en examen pour "atteinte à l'intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l'image d'une personne présentant un caractère sexuel" et "diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même"., a annoncé son avocate. Alexandra de Taddeo est rentrée chez elle, sous contrôle judiciaire. 

Alexandra de Taddeo "a répondu à chacune des questions", assure son avocate. Son contrôle judiciaire lui interdit d'entrer en contact avec son compagnon Piotr Pavlenski.

Et d'ajouter que la jeune femme"ne se sent pas comme une victime" mais "conteste son implication dans la diffusion de ces images". Elle "n'explique pas" cette diffusion. La jeune femme n'exclut pas, à terme, de s'expliquer dans les médias, ajoute son avocate.

15h32: Après s'être entretenu avec son client, Juan Branco annonce qu'il renonce finalement à défendre l'activiste russe Piotr Pavlenski.

Depuis le palais de justice de Paris, il affirme que ce dernier "considère" que la procédure qui le vise est "une procédure politique". "J'éprouve une grande fierté à l'idée d'avoir pu l'épauler", ajoute l'avocat et proche de l'activiste russe.

Et d'annoncer avoir renoncé à défendre l'activiste russe, qui sera finalement défendu par un autre avocat, Yassine Bouzrou.

"Des pièces ont été introduites au dossier de façon à m'écarter de la défense de Piotr Pavlenski", a affirmé Juan Branco à la presse.

10h42: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Le parquet de Paris a ouvert mardi deux informations judiciaires contre l’artiste russe Piotr Pavlenski, la première pour des violences commises avec arme le 31 décembre et la seconde - qui vise aussi sa compagne Alexandra de Taddeo - pour la diffusion de vidéos intimes de Benjamin Griveaux.

Le placement en détention provisoire de M. Pavlenski a été requis par le parquet pour les violences commises le soir du réveillon, a annoncé ce dernier.

Pour l’affaire de la diffusion des vidéos qui a poussé Benjamin Griveaux à renoncer à la mairie de Paris, il a demandé le placement sous contrôle judiciaire du Russe et de sa compagne.

Dans le détail, la première information judiciaire est ouverte pour « violences avec arme et sous l’emprise de l’ivresse ayant entraîné une incapacité inférieure à 8 jours ».

La seconde l’est pour « atteinte à l’intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l’image d’une personne présentant un caractère sexuel » et « diffusion sans l’accord de la personne d’un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même ».

Piotr Pavlenki, 35 ans, avait été initialement interpellé samedi après-midi pour le dossier des violences et placé en garde à vue, quelques jours après la mise en ligne des vidéos intimes de Benjamin Griveaux sur un site internet créé ad hoc et devenu depuis inaccessible.

Avant son arrestation, ce Russe, réfugié politique en France depuis 2017, avait revendiqué vendredi la publication desdites vidéos, assurant vouloir dénoncer l’« hypocrisie » de Benjamin Griveaux.

Ce dernier, qui a porté plainte contre X samedi, « a utilisé sa famille en se présentant en icône pour tous les pères et maris de Paris. Il a fait de la propagande des valeurs familiales traditionnelles », a-t-il affirmé.

Sa compagne avait pour sa part été placée en garde à vue samedi soir, dans l’affaire qui concerne M. Griveaux. Selon des sources concordantes, c’est elle qui aurait été au départ la destinataire des vidéos incriminées.

10h05: Le parquet de Paris a ouvert ce mardi 18 février deux informations judiciaires contre l’artiste russe Piotr Pavlenski ; la première pour des violences commises avec arme le 31 décembre et la seconde - qui vise aussi sa compagne Alexandra de Taddeo - pour la diffusion de vidéos intimes de Benjamin Griveaux.

Le placement en détention provisoire de Piotr Pavlenski a été requis par le parquet pour les violences commises le soir du réveillon, a annoncé ce dernier. Pour l’affaire de la diffusion des vidéos qui a poussé Benjamin Griveaux à renoncer à la mairie de Paris, il a demandé le placement sous contrôle judiciaire du Russe et de sa compagne.

10h03: Informations judiciaires ouvertes contre Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo, vient d'annoncer le parquet de Paris.

La première a été ouverte des chefs: - d'atteinte à l'intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l'image d'une personne présentant un caractère sexuel, - de diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même. 

Le parquet de Paris a requis dans le cadre de cette information judiciaire le placement sous contrôle judiciaire de Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo.

La seconde a été ouverte contre Piotr Pavlenski du chef de "violences avec arme et sous l'empire de l'ivresse ayant entraîné une incapacité inférieure à 8 jours". Le parquet a requis le placement en détention provisoire de l'artiste russe dans le cadre de cette information.

Piotr Pavlenski et sa compagne étaient en garde à vue depuis samedi dans l'enquête sur la diffusion de vidéos intimes ayant poussé Benjamin Griveaux à retirer sa candidature à la mairie de Paris.

09h37: Selon des sources concordantes, c'est sa compagne de 29 ans, placée en garde à vue samedi soir, qui aurait été au départ la destinataire des vidéos en question.

Piotr Pavlenski, condamné en 2019 pour avoir incendié en octobre 2017 une succursale de la Banque de France à Paris lors d'une "performance artistique", avait initialement été interpellé samedi après-midi dans une autre enquête: il est mis en cause pour avoir participé à une rixe dans la soirée du 31 décembre dans un appartement à Paris.

Selon le récit d'un participant à l'AFP, une dispute aurait éclaté entre plusieurs personnes et Piotr Pavlenski, qui se serait saisi d'un couteau dans la cuisine.

Deux des invités ont été blessés avec ce couteau, a rapporté le site d'information Mediapart, qui avait révélé l'existence de cette enquête.

L'avocat et essayiste Juan Branco, qui dit avoir "conseillé" M. Pavlenski sur les vidéos à l'origine du retrait de M. Griveaux, était également présent à cette soirée de réveillon.

Il est lui-même au coeur d'un imbroglio: il a dénoncé le fait de ne pas pouvoir être désigné comme avocat de Piotr Pavlenski dans l'affaire Griveaux, mettant en cause le parquet de Paris.

"Il s'oppose à ce que je représente mon client. Il s'agit d'une atteinte aux droits de la défense inédite, gravissime", a-t-il expliqué dimanche à sa sortie des locaux de la police judiciaire.

Procéduralement, le parquet, ne pouvant le faire seul, doit saisir le bâtonnier s'il souhaite contester la désignation d'un avocat en cas de soupçon de conflit d'intérêts.

09h30: Le Russe Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo vont être présentés à un juge d'instruction mardi et risquent une mise en examen, dans l'affaire des vidéos intimes qui a poussé Benjamin Griveaux à renoncer à briguer la mairie de Paris.

Tous deux avaient été placés en garde à vue ce week-end pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "diffusion sans l'accord de la personne d'images à caractère sexuel", dans le cadre d'une enquête ouverte samedi à la suite du dépôt d'une plainte contre X de M. Griveaux.

Ces gardes à vue ont pris fin lundi après-midi et une information judiciaire sera ouverte mardi matin, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

La publication de ces vidéos la semaine passée sur un site internet créé ad hoc et devenu depuis inaccessible a été un coup de tonnerre dans la campagne des municipales à Paris: la tête de liste du parti présidentiel, distancée dans les sondages, a jeté l'éponge vendredi matin et Agnès Buzyn a quitté le ministère de la Santé pour lui succéder dimanche.

Réfugié politique en France depuis 2017, M. Pavlenski, 35 ans, a affirmé vendredi être à l'origine de la mise en ligne des vidéos incriminées, assurant vouloir dénoncer l'"hypocrisie" de Benjamin Griveaux.

Ce dernier "a utilisé sa famille en se présentant en icône pour tous les pères et maris de Paris. Il a fait de la propagande des valeurs familiales traditionnelles", a-t-il affirmé.

L'avocat de M. Griveaux, Me Richard Malka, a qualifié cette justification de "grotesque" et dit douter que le Russe, qui se présente comme un artiste, soit le seul responsable de la diffusion des vidéos.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sorj
19/février/2020 - 07h27
Climato a écrit :

Sur BFM ils ont continué leur délire selon lequel Pavlenski pourrait être un agent double utilisé par les Russes pour faire tomber le candidat de Macron.

Agent double, non.

Mais j’ai écouté l’intégralité de son interview et compte tenu de son français approximatif ( il ne comprend pas toutes les questions posées, s’adresse souvent à la traductrice présente), il est évident qu’il ne maîtrise pas notre alphabet et ne sait pas écrire le français.

J’ai eu l’occasion, comme tant d’autres, de jeter un œil sur  le contenu rédigé sur le site porn politique qu’il s’attribue officiellement à lui seul.

C'est du baratin. Je pense pouvoir affirmer sans me tromper qu’il y a une autre équipe derrière ce site, une équipe bien française.

 

Portrait de Batori
19/février/2020 - 06h35 - depuis l'application mobile

Vite la saison 2 de la série « des kikis dans la Macronnie »
Nous ne sommes pas à l’abris que Netflix rachète les doigts...non les droits.

Portrait de Climato
18/février/2020 - 22h34

Sur BFM ils ont continué leur délire selon lequel Pavlenski pourrait être un agent double utilisé par les Russes pour faire tomber le candidat de Macron.

Portrait de clal
18/février/2020 - 20h25 - depuis l'application mobile
Mimosas06 a écrit :

Qu'attend t on pour expulser ce type, qui n'a rien à faire dans notre pays!! C'est pas ça qui va faire changer l'opinion sur la Justice en France...

@Mimosas06 ça vous dérange que les cochonneries de votre idole aient été mises à nu et que la macronie soit mise en difficulté, vous me faites bien marrer!

Portrait de Mimosas06
18/février/2020 - 20h17

Qu'attend t on pour expulser ce type, qui n'a rien à faire dans notre pays!! C'est pas ça qui va faire changer l'opinion sur la Justice en France...

Portrait de Climato
18/février/2020 - 19h51 - depuis l'application mobile

Je suis TRES CONTENT de cette remise en liberté. Il est evident que le parquet lié au pouvoir a pris prétexte de la rixe pour vouloir le mettre en prison dans l'affaire de la sextape. Bravo au courageux juge de ne pas être entré dans cette mascarade. J'espère qu'il y aura d'autres révélations contre la Macronie. Ce pouvoir est puant.

Portrait de Emma peel
18/février/2020 - 19h48
Emma peel a écrit :

Tu as raison le pauvre c.. bien fait pour ce c.... prétentieux.

Portrait de JBMARY
18/février/2020 - 19h48

Pauvre justice française! Cet activiste nocif n'est même pas incarcéré pour ses faits délictueux commis lors du dernier réveillon...BERK...A VOMIR...

Portrait de Emma peel
18/février/2020 - 19h46
galileo a écrit :

Quand même !!!! le pov Griveaux !!!

Lui qui faisait si bien le kéké, lui qui était si arrogant,  il est tout cassé maintenant !!! :party:

Portrait de Emma peel
18/février/2020 - 19h44

Pour un disciple de DSK faire une Strauss Kahn c est trop fort et prouve à quel point ils sont prétentieux et CONS, parce que DSK CT DÉJÀ D1 HAUT NIVEAU. Pdrrrrr

Portrait de galileo
18/février/2020 - 18h49

Quand même !!!! le pov Griveaux !!!

Lui qui faisait si bien le kéké, lui qui était si arrogant,  il est tout cassé maintenant !!! smiley

Portrait de JF_Lacour
18/février/2020 - 18h30
Phfr50 a écrit :
C’est fou cette promptitude à traiter l’affaire, la sportive du mieux hippique qui a déposée plainte il y a un an pour viol contre son entraîneur n’est toujours pas instruite. Est-ce normal cette différence de traitement ?

Déjà rien n'est traité puisqu'on est au tout début de l'instruction mais c'est un dossier  pas super compliqué au niveau de l'enquête de police car les mis en causes étaient identifiés et ont même reconnu ( en partie ) les faits en GAV ce qui est rarement le cas dans un affaire de viol qui remonte à des années et sans aucun élément matériel. 

Dans un dossier compliqué le juge prépare un dossier avant de faire convoquer les intéressés pour les faire "cuisiner" en GAV et ça peut prendre beaucoup de temps, des mois ou même des années mais ça ne veut pas dire que pendant ce temps il ne se passe rien du côté de l’enquête ( c'est souvent une phase ou les intéressés sont mis sur écoute, que leurs déplacements ou appels sont investigués , que certaines pistes sont explorées , etc..). 

Portrait de hummerH2
18/février/2020 - 17h43
LesRipoublicains a écrit :

Je note une chose, c'est que Griveaux a drôlement bien fait de porter plainte ...

Comme ça, ça va pouvoir déballer grave sur ses agissements, et le grand déballage a déjà commencé.

En effet, on apprend des textos de Griveaux que ce dernier se plaignait à Alexandra d'être comme en prison avec sa femme et sa vie de famille.

Cette dernière appréciera ce nouveau déballage, et je pense qu'elle aura hâte de rendre sa liberté au détenu Griveaux dans les plus brefs délais.

Probablement d'ailleurs que si ce dernier a porté plainte, c'est qu'il savait que les carottes étaient déjà cuites pour son couple, sans quoi - à moins d'avoir été mal conseillé - il se serait certainement abstenu de cette action judiciaire qui ne peut qu'aller dans le sens de la grande braderie des confidences salaces. La preuve avec cette dernière révélation.

Va-t-il pouvoir dégringoler encore plus bas ? La suite au prochain épisode.

Dégringoler plus bas ???

Sur le plan personnel, je lui vois un avenir bien morose.

 

Sur le plan politique, malgré le dicton qui dit que "le ridicule ne tue pas", Benjamin Griveaux a été politiquement tué net par le ridicule !!! du moins par un ridicule impossible à assumer.

 

Enfin, je n'irais pas jusqu'à lui souhaiter le pire, et descendre si bas jusqu'à se retrouver à faire partie de ce qu'il qualifiait lui meme avec ses propres mots de: "la France qui fume des clopes et roule au diesel"!!!  smiley

Portrait de Phfr50
18/février/2020 - 16h37 - depuis l'application mobile

C’est fou cette promptitude à traiter l’affaire, la sportive du mieux hippique qui a déposée plainte il y a un an pour viol contre son entraîneur n’est toujours pas instruite.
Est-ce normal cette différence de traitement ?

Portrait de Phfr50
18/février/2020 - 16h36 - depuis l'application mobile

C’est fou cette promptitude à traiter l’affaire, la sportive du mieux hippique qui a déposée plainte il y a un an pour viol contre son entraîneur n’est toujours pas instruite.
Est-ce normal cette différence de traitement ?

Portrait de Phfr50
18/février/2020 - 16h36 - depuis l'application mobile

C’est fou cette promptitude à traiter l’affaire, la sportive du mieux hippique qui a déposée plainte il y a un an pour viol contre son entraîneur n’est toujours pas instruite.
Est-ce normal cette différence de traitement ?

Portrait de Phfr50
18/février/2020 - 16h36 - depuis l'application mobile

C’est fou cette promptitude à traiter l’affaire, la sportive du mieux hippique qui a déposée plainte il y a un an pour viol contre son entraîneur n’est toujours pas instruite.
Est-ce normal cette différence de traitement ?

Portrait de Phfr50
18/février/2020 - 16h36 - depuis l'application mobile

C’est fou cette promptitude à traiter l’affaire, la sportive du mieux hippique qui a déposée plainte il y a un an pour viol contre son entraîneur n’est toujours pas instruite.
Est-ce normal cette différence de traitement ?

Portrait de Phfr50
18/février/2020 - 16h36 - depuis l'application mobile

C’est fou cette promptitude à traiter l’affaire, la sportive du mieux hippique qui a déposée plainte il y a un an pour viol contre son entraîneur n’est toujours pas instruite.
Est-ce normal cette différence de traitement ?

Portrait de Batori
18/février/2020 - 16h07 - depuis l'application mobile

La stasi est de retour mais pas en Allemagne de l’Est...

Portrait de LesRipoublicains
18/février/2020 - 14h21

Je note une chose, c'est que Griveaux a drôlement bien fait de porter plainte ...

Comme ça, ça va pouvoir déballer grave sur ses agissements, et le grand déballage a déjà commencé.

En effet, on apprend des textos de Griveaux que ce dernier se plaignait à Alexandra d'être comme en prison avec sa femme et sa vie de famille.

Cette dernière appréciera ce nouveau déballage, et je pense qu'elle aura hâte de rendre sa liberté au détenu Griveaux dans les plus brefs délais.

Probablement d'ailleurs que si ce dernier a porté plainte, c'est qu'il savait que les carottes étaient déjà cuites pour son couple, sans quoi - à moins d'avoir été mal conseillé - il se serait certainement abstenu de cette action judiciaire qui ne peut qu'aller dans le sens de la grande braderie des confidences salaces. La preuve avec cette dernière révélation.

Va-t-il pouvoir dégringoler encore plus bas ? La suite au prochain épisode.

Portrait de Greenday2013
18/février/2020 - 12h59
minou75 a écrit :
Pas de mise en examen...Le dossier est vide !!!

Qu'est-ce que vous en savez ?

Portrait de Sorj
18/février/2020 - 12h53
Panurge a écrit :

Il faut lire l’article sur le new-yorkTimes avec Piotr Pavlenski  qui parle de cette fille.«.comme une petite bourgeoise qui vit dans  un très belle appart dans le 16e ! »Ce qui est intellectuellement...plutôt limité comme descriptif !!!

Ça prouve surtout que cette nympho naïve qui avait apparement d’autres vidéos sexuelles... devait servir après l’affaire Griveaux  “ de piège sexuel " ! Pour leur  site “pornopolitique ".

Ce genre de chantage au sexe a toujours existé ! Et c’est pas en durcissant la législation sur les réseaux sociaux que ça changera quelque chose ...

Un peu proxo sur les bords le Fly Rider du MoMa.

Quelle dindasse.

Portrait de Batori
18/février/2020 - 12h51 - depuis l'application mobile

Il serait intéressant d’interviewer ceux qui ont été victimes de revenge porn et de se rendre compte à quel point la justice s’en tape.
Sauf quand on commence à toucher au pouvoir....

Portrait de dany082
18/février/2020 - 11h44 - depuis l'application mobile

La france insoumise aux commandes derriere tout ca, j’espere que l’enquete va mettre en lumiere tous les intervenants de cette affaire.

Portrait de Mimosas06
18/février/2020 - 11h26

On accueille vraiement n'importe qui en France, un exemple de plus..

Portrait de JF_Lacour
18/février/2020 - 11h12
minou75 a écrit :
Pas de mise en examen...Le dossier est vide !!!

Non à ce stade de la procédure c'est normal ! il est trop tôt pour déterminer avec précision qui a fait quoi ( et donc des mises en examen ou pas ) puisque à l'issue de la GAV le russe a préféré se taire et la fille dénie toute implication ( elle reconnait une relation avec Griveaux et avoir reçu les vidéos mais dans ces faits rien n'est illégal).

D'où la phase d'information judiciaire menée par un juge d'instruction qui va essayer de définir l'implication et la responsabilité des uns et des autres.

Et à l'issue de cette phase il prononcera la mise en examen de l'un ou de l'autre ( ou des deux ou d'autres personnes potentiellement actives ou complices ). 

Portrait de Angelussauron
18/février/2020 - 10h40
Juillet2307 a écrit :

Je trouve la justice bien prompte tout d un coup. Étrangement ce n'est pas le cas lorsqu il s agit de dangereux terroristes.  

C'est toujours les actes qu'on juge. Un fiché S malheureusement n'a pas fait d'acte (Même si j'aimerai qu'on puisse juger en acte le fait qu'il déteste la France).

Un terroriste lui qui a fait un acte est bien jugé et condamné (certainement pas assez mais c'est un autre sujet)

Ce monsieur a fait un acte répréhensible donc il sera jugé et condamné.

 

 

Portrait de minou75
18/février/2020 - 10h24 - depuis l'application mobile

Pas de mise en examen...Le dossier est vide !!!