12/02/2020 12:06

Le Pape François ne retient pas la proposition visant à ordonner prêtres des hommes mariés

Le pape François n'a pas mentionné l'idée d'ordonner prêtres des hommes mariés dans les zones reculées de l'Amazonie pour remédier à une pénurie de prêtres, dans un document très attendu, ne donnant ainsi pas suite à une demande en octobre des évêques de la région. Dans son "exhortation apostolique post-synodale" publiée mercredi et intitulée "Querida Amazonia" (Chère Amazonie), le pontife livre un message qui se veut universel sous la forme de "rêves" pour l'Amazonie, mais il ne mentionne pas les propositions les plus concrètes du synode inédit des évêques amazoniens.

Après trois semaines de débats en octobre au Vatican, une assemblée d'évêques venus des neuf pays d'Amazonie avait demandé au pape d'envisager d'ouvrir la prêtrise aux hommes mariés et de relancer le débat pour des femmes diacres. Sur la question la plus controversée pour l'Eglise - permettre à des hommes pieux (viri probati) ayant une vie maritale stable de devenir prêtres - le pape n'a pas modifié à 83 ans sa conviction très profonde selon laquelle la prêtrise doit être un appel de Dieu, un "don".

Dans sa réponse, le pape a préféré "exhorter tous les évêques, en particulier ceux de l'Amérique latine" à convaincre plus de missionnaires à se rendre en Amazonie. Il convient aussi de mieux former les prêtres pour un vrai "dialogue avec les cultures amazoniennes". Dans ce territoire, l'Eglise est confrontée à un manque criant de prêtres itinérants, les seuls en mesure de donner la communion, sacrement essentiel de la doctrine chrétienne.

Le pape encourage néanmoins les laïcs, hommes et femmes, à travers des formations, à continuer à accomplir des services importants au sein de l'Eglise. Il a aussi rendu hommage au rôle crucial des femmes laïques pour transmettre la foi dans les communautés d'Amazonie. "Elles devraient pouvoir accéder à des fonctions, y compris des services ecclésiaux", écrit François, sans donner de détails.

Dans ce texte à tonalité très spirituelle et truffé de citations parfois anciennes de ses prédécesseurs, François rend aussi hommage à la culture et aux rites amazoniens, raillés durant le synode par certains traditionalistes de l'Eglise.

Durant le synode, un groupuscule réputé proche de traditionalistes catholiques avait volé dans une église des statues sacrées amazoniennes pour les jeter dans le Tibre.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
13/février/2020 - 12h52
Mimosas06 a écrit :

Pourquoi se marieraient ils, ils peuvent très bien vivre leur vie en couple discretement, cela c'est tjrs fait sans problème.

Le problème ce sont ceux qui n'assument pas leur sexualité et qui deviennent prêtre pour sa cacher.

"J'aurais adoré me marier, mais je suis prêtre, je préfère Dieu à une épouse".

La possibilité de se marier fait disparaître cette cachette.

Portrait de strass6756
12/février/2020 - 17h30

Avec un église catholique aussi rétrograde et si peu moderne, il ne faut pas s'étonner que le nombre de fidèles s'étiole de jour en jour! Fin de la religion catholique dans 3...2..1...

Portrait de LesRipoublicains
12/février/2020 - 15h05

Les hauts dignitaires homos du Vatican ont dicté sa loi au pape.

En effet, pour eux, il est plus facile de s'amuser dans une même communauté qui compte de nombreux adeptes de même tendance sexuelle, en particulier homo (n'est ce pas Mgr Barbarin) et donc ne pas ouvrir la communauté aux hétéros ira dans le bon sens (pour ces "dignitaires", of course).

Allez les hétéros, passez votre chemin, y a pas de place pour vous !

Portrait de Jilou1994
12/février/2020 - 13h09

Le vrai renoncement ce n'est pas de vouloir partir artificiellement en forêt et en même temps de se demander de quoi l'on va y vivre. Le vrai renoncement c'est d'apprendre à tout utiliser au service de Dieu de façon appropriée. Le désir sexuel qui est la toile de fond de l'univers matériel ne peut être transcendé artificiellement comme les fonctions naturelles de manger, dormir ou se défendre. Ce n'est pas en faisant tomber à zéro la température que l'on soigne une fièvre. Nous devons apprendre à garder l'équilibre dans le manger, le dormir, le travail et la détente. De même, qu'il y ait un ordre très strict de renoncés qui ont atteint une très grande maturité spirituelle est normale mais comme la majorité des spiritualistes sont perturbés sexuellement à différents niveaux alors il est cohérent pour la plupart de les marier pour qu'ils puissent utiliser ce désir sexuel pour engendrer des enfants vertueux pour le bien de la société. Ainsi on diminuera en proportion les scandales sexuels dans l'église qui est de plus en plus désertée par manque de cohérence dans sa prédication et dans son exemple. Un des premiers pas sur le chemin de la perfection est d'apprendre la maîtrise de soi qui comprend la maîtrise de la pensée, des paroles et des actes. Sans cela on ne peut espérer atteindre le pur amour de Dieu qui est l'ultime perfection qui inclue l'amour de tous. Pour ce qui est des craintes de voir les prêtres mariés se fourvoyer dans la sexualité à outrance, il faut comprendre que l"homme marié comprend naturellement et graduellement que la sexualité n'est pas le but mais un outil pour apprendre à discerner entre la nature véritable de l'énergie matérielle et de l'énergie spirituelle. De plus le fait d'être confronté à nos faiblesses nous aide à développer de l'humilité et de la compassion pour autrui puisque nous-même nous sommes aussi passés par là. 

Portrait de .Kazindrah.
12/février/2020 - 13h01

D'un côté, étant donné que dans la religion catholique le rôle du prêtre est de se consacrer entièrement au service de Dieu et de ses ouailles, il est préférable que celui-ci ne soit pas marié et n'ait pas de famille à charge, d'autant plus que ses ressources personnelles sont très limitées et que s'occuper d'une famille empiéterait  sur son sacerdoce.

D'un autre côté, le nombre de prêtes est sans cesse en diminution, en partie à cause de ce célibat obligatoire.  Et parmi ceux qui ont prononcé leurs vœux, tous ne respectent pas leur engagement de chasteté.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu'au départ ceux-ci avaient le droit de se marier et de fonder une famille et que l'église a mis fin à cet état de chose à cause de leur succession et de leur héritage.

Alors il est bien difficile de trouver la bonne solution à ce problème.

 

Portrait de Pierma
12/février/2020 - 12h27 - depuis l'application mobile

Qu’il aille faire un tour autour du Vatican le soir... il comprendra qu’ils vaut mieux qu’ils soient mariés....