03/02 14:20

L'ouverture du procès en appel du couple Balkany est reportée à demain en raison du mouvement de grève des avocats - "Aujourd'hui, mon ultime combat, c'est de sauver mon mari.", déclare Isabelle Balkany

Le procès en appel pour blanchiment de fraude fiscale de Patrick et Isabelle Balkany a été repoussé à mardi à la demande de leurs avocats, en grève contre le projet de réforme des retraites menaçant leur régime autonome. La présidente de la cour d’appel Sophie Clément a «suspendu les débats jusqu’à mardi», immédiatement après l’ouverture du procès en appel des édiles.

L’ancien bâtonnier Pierre-Olivier Sur a demandé cette suspension au nom de tous les avocats de la défense, pour pouvoir «aller manifester» contre un projet de réforme qui va «multiplier par deux les cotisations au régime général» et «mettre en danger financièrement plus d’un tiers des avocats» de France.

«Il y aura très peu d’audiences aujourd’hui», a affirmé Me Sur, l’avocat d’Isabelle Balkany, décrivant la détermination des robes noires contre une réforme malmenant la solidarité du régime actuel des avocats, «totalement autonome» et reversant déjà «100 millions d’euros par an» au régime général.

Seule Isabelle Balkany, 72 ans, était présente et a indiqué qu’elle «garderait le silence» pendant les débats. Elle a confié devant les caméras: "Aujourd'hui, mon ultime combat, c'est de sauver mon mari." Evoquant son «épuisement physique et psychologique» dans une lettre lue à l’audience, Patrick Balkany a expliqué qu’il était «incapable d’assister aux débats» et serait représenté par son avocat, comme il en a le droit.

L’ancien baron des Hauts-de-Seine, 71 ans, incarcéré depuis sa condamnation à quatre ans de prison pour fraude en septembre, est très affaibli après plusieurs hospitalisations.

Le couple est soupçonné d’avoir caché 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, Pamplemousse aux Antilles et Dar Guycy à Marrakech: une affaire devenue «un symbole de l’impunité des puissants» pour l’accusation.

Le parquet a fait savoir qu’il ne poursuivrait pas Patrick Balkany pour «corruption» - le tribunal ayant relaxé tous les prévenus de ce délit en première instance - mais cette fois pour «prise illégale d’intérêts», en plus des poursuites pour blanchiment aggravé.

En première instance, le tribunal avait condamné l’édile à cinq ans de prison pour blanchiment, avec incarcération immédiate. Isabelle Balkany s’était vue infliger quatre ans d’emprisonnement, mais sans mandat de dépôt, eu égard à sa santé fragile.

Tous deux avaient été condamnés à dix ans d’inéligibilité et le tribunal avait ordonné la saisie de leurs biens et avoirs, notamment leur moulin à Giverny (Eure).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LesRipoublicains
4/février/2020 - 22h27

J'espère que si elle prend à nouveau de la prison ferme à l'issue du procès en appel, les juges demanderont l'incarcération immédiate de la harpie de Levallois.

Elle qui s'est fait passer pour malade, elle est visiblement guérie maintenant.

Puisqu'elle est retapée, elle peut assumer et aller en taule désormais. Une fois derrière les barreaux, ça nous fera des vacances de ne plus l'entendre vociférer sur toutes les chaines TV.

Portrait de arquen
3/février/2020 - 20h58

Le problème avec les Balkany c'est que, après une vie entière de mensonges et dissimulations, même lorsqu'ils disent la vérité plus personne ne les croit... Monsieur serait à l'article de la mort que tout le monde crierait à la manipulation et la désinformation. Et pourtant je crois que, pour une fois, MMe Balkany est sincère...

Portrait de air pur
3/février/2020 - 16h58

c'est quand même incroyable que cette personne condamnée à de la prison ferme se balade librement, fait les plateaux TV, anime le conseil municipal de sa ville, au passage attaque la justice et elle est toujours en liberté pour raison de santé, du grand n'importe quoi !

Portrait de Ninie76700
3/février/2020 - 16h20

À l'écouté on croirait que son mari est parti au bagne faire des travaux forcés! Il est enfermé certes, avec un lit, une télé et un médecin si besoin viendra. Faut pas pousser il fallait peut-être y penser avant de faire des conneries

Portrait de colin33
3/février/2020 - 16h06 - depuis l'application mobile

En plus elle accuse la justice!!!

Portrait de colin33
3/février/2020 - 15h56 - depuis l'application mobile

Qu'ils la mettent en taule elle aussi, sa santé est compatible avec les plateaux de télé, la mairie de Levallois.......