27/01 10:01

Une cinquantaine de villes dont Nîmes, Béziers, Bayonne, Dax... appellent au boycott de la nouvelle version d'Intervilles sur France 2 en raison de l'absence des vachettes

Intervilles va revenir dans les prochaines semaines et ce sera une version sans vachettes afin de respecter la protection animale, et c'est justement ce denier point qui provoque la colère de dizaines de maires des villes du sud-ouest. Cette émission sera produite par Nagui et présentée par Valérie Bègue, Bruno Guillon et Olivier Minne. Nagui, défenseur du bien-être animal, assume totalement le choix de retirer l’animal du show. Mais ce n’est pas le cas de cas de certains, et notamment des habitants du Sud-Ouest. 

L’Union des villes taurines de France (UVTF) a à son tour relayé un message sur Twitter : il s’agit d’un appel au boycott. “L’UVTF demande aux villes taurines de ne pas participer à Intervilles si la décision d’en exclure les vaches landaises est maintenue. Nos arènes ont fait le succès de cette émission mais n’en accueilleront pas une version édulcorée stigmatisante pour la culture taurine”, a écrit l’association. Le jour-même, l’UVTF avait adressé un courrier à la production de l’émission, ainsi qu’à Nagui en personne, dans le but de contester l’absence des vachettes. L’UVTF rassemble une cinquantaine de villes taurines en France, dont certaines ont marqué l’histoire d’Intervilles. Parmi elles, Nîmes, Béziers, Bayonne, Dax ou encore Mont-de-Marsan.

Le groupe Facebook “Non à Intervilles sans vachettes” compte aujourd’hui près de 13 000 membres. Sur Twitter, les réactions ont également été nombreuses : “Intervilles sans vachettes c'est comme la pêche sans poissons”, “Ça n’a pas de sens”, “Et si les vachettes s’amusaient autant que nous ?”, “Une décision absolument ridicule qui va à l'encontre de l'esprit d'Intervilles. Robert Ménard, a lui aussi commenté la décision : “La défense de la cause animale est légitime, mais là, c'est ridiculiser ce combat !”

Simone Garnier, ancienne animatrice a rappelé que les vachettes étaient les vedettes d’Intervilles depuis les débuts de l’émission: "Au premier coup de corne, tout le monde était fasciné et conquis. Les vachettes n'étaient pas maltraitées du tout » à son époque : « Elles ont toujours été respectées. Les responsables les soignaient très bien. On ne peut pas dire que les vachettes ont déjà souffert. Par contre, elles pouvaient maltraiter les concurrents, ça c'est sûr !"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Yoshida
27/janvier/2020 - 21h12
ajc21 a écrit :

Va falloir revoir tes connaissances, les 1eres emissions d'Intervilles c'est les années 60 avec Léon Zitronne et Guy Lux

 

Je sais, je me fie juste à mes souvenirs d'enfances, je n'étais pas né dans les années 60..  Mais de toute façon ça ne change rien, il n'y avait pas non plus de vachettes à l'époque dans intervilles, même si je n'ai vu que des images d'archives de l'époque.

Portrait de Panurge
27/janvier/2020 - 16h33

N'oublions pas que dans  les prochains combats des antispecistes c'est aussi l'arrêt de l'apiculture ! 

Car ils considèrent que les apiculteurs exploitent  et volent la force vitale des abeilles pour leur propre consommation !

Portrait de Greenday2013
27/janvier/2020 - 13h54

Ce qui est paradoxal, c'est qu'en utilisant moins de taureaux et de vachettes, il y aura moins de d'élevage. Donc on empêche des taureaux et des vachettes d'exister au nom de leur protection !

Portrait de ajc21
27/janvier/2020 - 13h50
Yoshida a écrit :

Je vais encore me faire mordre, mais les premières années d'intervilles sur antenne 2, ou sur TF1 avec jean pierre foucaut entre autres se faisaient sans vachettes.. Oui c'est dans les années 80-90, mais à l'époque ça en dérangeait personne.. Tous comme sa petite soeur jeux sans frontières, même si c'est un peu différent.. C'est mon avis, mais pour moi la vachette n'a justement aucun intérêt, et c'est prendre des risques inutiles pour les candidats qui jouent, je parle pour leurs sécurité.. Pour moi la grosse erreur des producteurs c'est qu'elle ne sera pas en direct, ça pour moi c'est une grosse connerie..

Va falloir revoir tes connaissances, les 1eres emissions d'Intervilles c'est les années 60 avec Léon Zitronne et Guy Lux

 

Portrait de Yoshida
27/janvier/2020 - 13h37

Je vais encore me faire mordre, mais les premières années d'intervilles sur antenne 2, ou sur TF1 avec jean pierre foucaut entre autres se faisaient sans vachettes.. Oui c'est dans les années 80-90, mais à l'époque ça en dérangeait personne.. Tous comme sa petite soeur jeux sans frontières, même si c'est un peu différent.. C'est mon avis, mais pour moi la vachette n'a justement aucun intérêt, et c'est prendre des risques inutiles pour les candidats qui jouent, je parle pour leurs sécurité.. Pour moi la grosse erreur des producteurs c'est qu'elle ne sera pas en direct, ça pour moi c'est une grosse connerie..

Portrait de hummerH2
27/janvier/2020 - 13h24
piwit a écrit :
@hummerH2 On parle des lâchers de vachettes, pas des lâchers de pintades...

Ah !!! Au temps pour moi !!! smiley  smiley

Portrait de piwit
27/janvier/2020 - 13h13 - depuis l'application mobile
hummerH2 a écrit :

Ils n'ont qu'a faire un lâcher de Ernotte !!!!

@hummerH2 On parle des lâchers de vachettes, pas des lâchers de pintades...

Portrait de hummerH2
27/janvier/2020 - 12h30

Ils n'ont qu'a faire un lâcher de Ernotte !!!!

Portrait de hurley40
27/janvier/2020 - 12h08
Angelussauron a écrit :

Je pense aussi que Nagui ne devrait pas relancer Intervilles, sans vachette ça n'a aucun sens.

Par contre il est triste de voir qu'uniquement des villes qui favorisent la corrida soit pour. Car pour moi c'est totalement différent Intervilles et la corrida...

Intervilles il n'y a pas de maltraitance animal.

 

On va dans l’excès d'interdiction et c'est de pire en pire, la dictature se construit comme ça. C'est pas Macron qui crée cette dictature mais toutes ces associations.

Les villes qui favorisent la corrida comme vous dites sont les villes d'origine des vachettes d'intervilles, donc normal qu'ils soient contre le fait que le jeu reprenne sans les vachettes qui en ont fait le succès. Sans ces vachettes, Jamais Intervilles n'aurait eu le succès escompté.

Portrait de Le Papodin.
27/janvier/2020 - 11h29

On voit bien qu'elle s'amuse la vachette,elle joue,et on veux l'en priver...c'est tristesmiley

Portrait de djbaxter
27/janvier/2020 - 10h49
galileo a écrit :

Et j'irais même encore plus loin,  il est grand temps de légiférer pour interdire le tutoiement lorsqu'on s'adresser à un animal.

La loi devrait rendre obligatoire le vouvoiement !!!

Tout animal doit avoir doit au respect et à la politesse.

Par exemple, quand un moustique tourne autour de moi je l'interpelle en lui disant: "Vous commencez à n’importuner hautement très cher" !!! :)

Aymeric Caron ne valide pas ton message. Avant d'être un moustique, c'est d'abord une maman. . . . MOUAHahaha

Portrait de jarod.26
27/janvier/2020 - 10h44
si on supprime les vachettes autant supprimer les tigres dans fort boyard
Portrait de Angelussauron
27/janvier/2020 - 10h40
strass6756 a écrit :

La maltraitance animale ça n'est pas que le risque de blessure physique pour le taureau. Une situation de stress est de la maltraitance.

Et ne me dites pas que l'animal est habitué et que les cris ou les gesticulations ne le stressent pas. Il n'est pas dressé à cela. D'ailleurs même les animaux "habitués" (chevaux de police, animaux de cirques...) et dressés sont également stressés (voir reportages sur la retraite des chevaux policiers anglais par exemple).

De toute façon, Intervilles c'est un peu un jeu d'une autre époque non?

 

Tu en sais quelque chose? tu n'es pas dans la peau de l'animal et tu n'étudie pas sa psychologie. Des spécialistes avaient dit à l'époque que c’était un amusement pour la vachette et le public ne dérangé en rien la vachette car depuis toute petite elle était domestiqué comme ça.

Ils avaient précisé que c'était comme pour un chat et un chien la vachette avait besoin de cette amusement car c'était une habitude Ne pas faire ça pouvait justement la faire stresser car c'est un animal qui m'aime pas qu'on change son quotidien.

Après on le voit bien des fois comme pour nos animaux de compagnie, la vachette n'avait pas envie de jouer et rester planter dans l’arène mais ça fait partie du jeu, ils changeaient de vachette quand c'était ça.

 

Arrêtez de voir le mal partout, en effet ce sont des êtres vivants et comme pour nous quand on nous habitue à des loisirs depuis tout jeune on ne peut plus s'en passer ensuite même si avec le  temps on peut changer pour ça également que toutes les vachettes étaient très jeunes.

 

Comme je l'ai dis dans l'autre message il faut toujours aller dans l’excès et c'est très dangereux tous ceux qui vont la dedans sont dangereux pour la société. On peut avoir un combat pour le bien être animal sans aller dans l’excès, comme pour les féministes ça part d'un combat noble et ça devient un grand n'importe quoi.

Au final vous devenez l'inverse de ce que vous défendez. La censure devient dangereuse alors qu'initialement vous défendez une liberté.

Portrait de galileo
27/janvier/2020 - 10h29
strass6756 a écrit :

La maltraitance animale ça n'est pas que le risque de blessure physique pour le taureau. Une situation de stress est de la maltraitance.

Et ne me dites pas que l'animal est habitué et que les cris ou les gesticulations ne le stressent pas. Il n'est pas dressé à cela. D'ailleurs même les animaux "habitués" (chevaux de police, animaux de cirques...) et dressés sont également stressés (voir reportages sur la retraite des chevaux policiers anglais par exemple).

De toute façon, Intervilles c'est un peu un jeu d'une autre époque non?

Et j'irais même encore plus loin,  il est grand temps de légiférer pour interdire le tutoiement lorsqu'on s'adresser à un animal.

La loi devrait rendre obligatoire le vouvoiement !!!

Tout animal doit avoir doit au respect et à la politesse.

Par exemple, quand un moustique tourne autour de moi je l'interpelle en lui disant: "Vous commencez à n’importuner hautement très cher" !!! smiley

Portrait de Wouhpinaise
27/janvier/2020 - 10h22

Il était déjà loin le temps où les candidats étaient déguisés en baril de lessive ou en saucisson Justin Bridou. Maintenant on supprime même les vachettes. Tout fout l'camp ma pauvre Lucette ! smiley

Portrait de strass6756
27/janvier/2020 - 10h20

La maltraitance animale ça n'est pas que le risque de blessure physique pour le taureau. Une situation de stress est de la maltraitance.

Et ne me dites pas que l'animal est habitué et que les cris ou les gesticulations ne le stressent pas. Il n'est pas dressé à cela. D'ailleurs même les animaux "habitués" (chevaux de police, animaux de cirques...) et dressés sont également stressés (voir reportages sur la retraite des chevaux policiers anglais par exemple).

De toute façon, Intervilles c'est un peu un jeu d'une autre époque non?

Portrait de hummerH2
27/janvier/2020 - 10h13

Robert Menard a trouvé les mots justes !!! "“La défense de la cause animale est légitime, mais là, c'est ridiculiser ce combat !”.

Portrait de Angelussauron
27/janvier/2020 - 10h12

Je pense aussi que Nagui ne devrait pas relancer Intervilles, sans vachette ça n'a aucun sens.

Par contre il est triste de voir qu'uniquement des villes qui favorisent la corrida soit pour. Car pour moi c'est totalement différent Intervilles et la corrida...

Intervilles il n'y a pas de maltraitance animal.

 

On va dans l’excès d'interdiction et c'est de pire en pire, la dictature se construit comme ça. C'est pas Macron qui crée cette dictature mais toutes ces associations.