27/01 09:29

Municipales Paris: Stanislas Guérini, délégué général de En Marche , demande l'exclusion du parti de Cédric Villani après sa réponse négative à Emmanuel macron hier soir

09h28: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Le patron de LREM, Stanislas Guerini, a annoncé lundi qu’il demanderait au bureau exécutif du parti présidentiel «d’acter le fait que Cédric Villani n’est plus adhérent de la République en marche» après la décision du mathématicien de maintenir sa candidature aux municipales à Paris.

Cédric Villani, député LREM de l’Essonne, «a indiqué sa rupture avec le président de la République et qu’il quittait la République en marche. Je crois que les propos sont clairs et donc moi je demanderai mercredi soir à mon bureau exécutif d’acter le fait que Cédric Villani n’est plus adhérent de la République en marche», a déclaré M. Guerini sur Radio Classique.

Cédric Villani, pressé par Emmanuel Macron de se «rapprocher» du candidat En marche officiel Benjamin Griveaux, a opposé dimanche soir une fin de non-recevoir au président de la République en «maintenant sa candidature librement».

«Entre l’appartenance à un appareil politique et l’engagement pour la ville qui m’a fait, je choisis de rester fidèle aux Parisiennes et aux Parisiens en maintenant ma candidature librement», a-t-il déclaré, actant «une divergence majeure» avec le chef de l’État.

«Il indique qu’il choisit sa liberté, je crois qu’il faut faire preuve de responsabilité, a réagi M. Guerini. Je le regrette. Depuis des semaines, j’appelle à avoir la main tendue, à essayer de construire un rassemblement pour Paris, je fais le constat qu’il s’est mis en rupture et avec le président de la République et avec le mouvement fondé par le président de la République. Au fond, maintenant les choses sont claires.»

Le patron de LREM a lancé un nouvel appel à «se rassembler derrière Benjamin Griveaux pour porter un projet de changement», alors que la campagne parisienne est mal engagée pour la macronie, plombée par des mauvais sondages.

Selon une étude Odoxa-CGI pour Le Figaro parue dimanche, Benjamin Griveaux recueille 16% des intentions de vote au premier tour et Cédric Villani 10%, loin derrière Anne Hidalgo (23%) et Rachida Dati (20%).

Sur RMC et BFM-TV, Benjamin Griveaux a pour sa part annoncé qu’il appellerait M. Villani lundi après-midi pour lui dire que sa «porte resterait toujours ouverte» pour «rassembler le plus largement possible ceux qui veulent un changement à la politique d’Anne Hidalgo».

08h27: Stanislas Guérini, délégué général de En Marche, demande l'exclusion du parti de Cédric Villani lors d'une interview sur Radio Classique

Invité sur Radio Classique, Stanislas Guérini a assuré qu'il demanderait "mercredi au bureau politique d'acter que Cédric Villani n'est plus membre" du parti. Alors que le président de la République l’a reçu dimanche à l’Elysée, lui demandant de se "rapprocher" de Benjamin Griveaux. Cédric Villani a répondu moins de trente minutes plus tard, évoquant "une divergence majeure" avec le président de la République. "Entre l'appartenance à un appareil politique et l'engagement pour la ville qui m'a fait, je choisis de rester fidèle aux Parisiennes et aux Parisiens en maintenant ma candidature librement", a répété le député devant les grilles du palais présidentiel.

.

Dimanche 26 janvier

.

20h02: Cédric Villani répond à Emmanuel Macron et refuse de le rapprochement à Benjamin Griveaux et  maintient sa candidature: "Je choisis de rester fidèle aux Parisiens en conservant ma candidature librement"

"Je choisis de rester fidèle aux Parisiens et aux Parisiennes en maintenant ma candidature. (...) Je sais ce que je dois au président de la République, et je sais ce que je dois aux citoyens qui m'ont donné leur confiance. La campagne continue en toute indépendance."

19h56: Emmanuel Macron a demandé ce soir à Cédric Villani de se rapprocher de Benjamin Griveaux

Emmanuel Macron, qui a reçu Cédric Villani cet après-midi, lui a demandé de se rapprocher de Benjamin Griveaux dans un esprit d’unité et de rassemblement afin de faire converger les projets , a informé l’Élysée. Le président de la République a reçu le candidat LREM dissident à la mairie de Paris pendant près d’une heure à l’Élysée. Cédric Villani est distancé par Benjamin Griveaux, candidat investi par La République en marche, selon plusieurs études d’opinion. Benjamin Griveaux est troisième des sondages, derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, deuxième.

08h53: C'est le Figaro qui révèle l'information, selon plusieurs sources concordantes, l’Élysée a pris contact avec Cédric Villani en vue d’un entretien avec le chef de l’État, qui doit avoir lieu ce dimanche après-midi à 17h30. « Le président va tenter de le ramener à la raison », croit savoir un proche de Benjamin Griveaux qui a eu vent du rendez-vous.

Le Figaro précise que : "Dans la capitale, les marcheurs redoutent les conséquences d’une division entre Benjamin Griveaux, officiellement investi en juillet, et Cédric Villani. Cette semaine, le patron de La République en marche, Stanislas Guerini, a haussé le ton contre le député de l’Essonne, le menaçant d’exclusion du parti présidentiel."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Le Papodin.
27/janvier/2020 - 17h19
minou75 a écrit :

@Voltaire .

Si vraiment tu veux mettre ton vote à la poubelle...Votes Campion plutôt que Dati !!!

Chauffe Marcel !

Portrait de rude boy
27/janvier/2020 - 16h09

il se pourrait  bien qu'il soit exclu de lrem (en toute indépendance)

Portrait de Sergent tirailleur Highway

Guerini ? un rapport avec un ancien baron socialiste du Sud est qui avait plein de casseroles ? Et surtout qui venait du même village corse qu'un certain Aimé G?

Portrait de Sergent tirailleur Highway

Pour Griveaux, le fait que Villanie reste est une bénédiction. Il va se prendre une branlée mais il pourra accuser Villanie. Le seul truc c'est qu'il prendrait la même branlée s'il était le seul candidat LREM

Portrait de LesRipoublicains
27/janvier/2020 - 12h26

Il serait temps que les types valables de LREM quittent ce parti de corrompus, qui votent sans âme ni conscience les textes appuyés par le quatur Macron, Philippe, Guérini et Ferrand.

Ne mêlons pas Benjamini à cette énumération, ce type insipide n'en vaut même pas la chandelle.

Quel bêtise que de demander à Villani de rejoindre Griveaux ! C'est comme demander à un premier de la classe de suivre bêtement les injonctions de ce cancre là !

Mais où donc Macron pouvait avoir la tête pour formuler une telle ânerie ? Sur son petit nuage de sa sacro sainte majesté Emmanuel Premier, sans doute.

Vivement la prochaine claque des municipales pour faire revenir sur terre LREM et réduire ses ambitions à néant de s'implanter dans la vie locale, puisque les imposteurs sont démasqués désormais par leur incompétence flagrante. La France n'a pas besoin d'élus bénis oui-oui.

Portrait de Sorj
27/janvier/2020 - 10h05
Wouhpinaise a écrit :

Les bordelais, les lyonnais, les lillois, les marseillais,... seraient donc des ruraux ? Fichtre ! smiley

Je résumais grossièrement ces enfantillages.

Bouseux n’est pas péjoratif dans ma bouche.

Concernant la catégorie dont vous parlez, ce sont des « provinciaux ».

« Les bouseux » sont enfoncés plus loin dans les terres.

Portrait de hummerH2
27/janvier/2020 - 10h03

Macron va certainement demander des ce matin à Castagner d'élaborer un nouveau mode de calcul pour Paris pour tenter de masquer la branlée à venir aux prochaines municipales !!! smiley

Portrait de Sorj
27/janvier/2020 - 09h40
Pimboy a écrit :

Qu’il se fatigue pas, les parisiens comme les français dans leur ensemble ont bien compris que LREM était une imposture donc ce sera certainement Hidalgo ou Dati, point barre.

Entamer la conquête de la Capitale par une guerre fratricide, je trouve ça plutôt marrant.

Portrait de Sorj
27/janvier/2020 - 09h36
Wouhpinaise a écrit :

Qui n'est pas parisien est un "bouzeux" ? Misère !

Les bouseux méprisent aussi bien le snobisme parisien que les parisiens méprisent leur ruralité.

Un partout, la balle au centre.

 

Portrait de nojuge
27/janvier/2020 - 09h25
Voltaire . a écrit :

Idem !smiley

idem !

Portrait de nojuge
27/janvier/2020 - 09h24

ils ont mis le temps !  on a pas hésité à virer certains autres très rapidement... mais je dis bravo Mr Villani !

Portrait de 7440
27/janvier/2020 - 08h50
minou75 a écrit :

@Mimosas06

Eh les Bouzeux...Par pitié laisser les Parisiens choisir leur maire...Occuper vous de votre commune !!!

En tous les cas chez les "bouzeux" si on a besoin de son maire un dimanche à 23h00, il répondra présent. Est ce le cas avec ta hidalgo, pas sur...

Portrait de COLIN33
27/janvier/2020 - 08h46 - depuis l'application mobile

Honte à Macron et son parti, je souhaite à villani de battre griveau en nombre de voix même s'il n'est pas élu !!!

Portrait de minou75
26/janvier/2020 - 23h59 - depuis l'application mobile
Mimosas06 a écrit :

Ah le parisianisme, ça marche bien ici....

@Mimosas06

Eh les Bouzeux...Par pitié laisser les Parisiens choisir leur maire...Occuper vous de votre commune !!!

Portrait de minou75
26/janvier/2020 - 23h52 - depuis l'application mobile
Voltaire . a écrit :

Je voulais voter Villani mais effectivement je vais voter CONTRE Hidalgo et Griveaux donc pour Dati !

@Voltaire .

Si vraiment tu veux mettre ton vote à la poubelle...Votes Campion plutôt que Dati !!!

Portrait de LesRipoublicains
26/janvier/2020 - 23h50

Bien fait pour Macron, Philippe, Griveaux et LREM.

Ils jouent aux autistes face au peuple ... Villani leur renvoie la balle

 

Portrait de B612
26/janvier/2020 - 22h53

Quand je pense qu'il y a quelques moins Griveaux affirmait que Villani n'avait pas les épaules pour encaisser une campagne de cette nature et qu'il se ferait désosser, et que maintenant Manu doit venir à la rescousse de Griveaux et n'a pas été capable de le convaincre Villani... smiley

Portrait de Pimboy
26/janvier/2020 - 21h45 - depuis l'application mobile

Qu’il se fatigue pas, les parisiens comme les français dans leur ensemble ont bien compris que LREM était une imposture donc ce sera certainement Hidalgo ou Dati, point barre.

Portrait de COLIN33
26/janvier/2020 - 21h11 - depuis l'application mobile

Bravo bonne réponse !

Portrait de nantes55
26/janvier/2020 - 20h41

A force de pencher à droite LREM emploie la même méthode: la division..

Vous avez aimé la droite la plus bête du monde voici LREM la plus con du monde.

Le nouveau monde ressemble beaucoup à l'ancien.

Portrait de hummerH2
26/janvier/2020 - 20h33

En fait Villani , ce soir, en réponse à Macron, applique le macronisme à la lettre !

Profiter de son maitre, puis lui dire merde en affirmant vouloir voler de ses propres ailes, en homme libre, hors appareil politique.

Dans cette histoire, Macron se mange une bonne petite claque, et se retrouve l'arroseur arrosé !!

Ca commence a sentir de plus en plus le roussi et les prémices du début de la fin de Macron et de LREM tout ça ...smiley

Portrait de Emma peel
26/janvier/2020 - 20h26

Bien Cédric, griveaux le lèche cul  doit pleurer. Lui qui veut faire de la gare de l est le central park de paris, Il faut lui dire de nettoyer le bois de Boulogne qui existe déjà. Il faudrait dire à griveaux  et aux crétins qui bossent pour lui d arrêter la fumette.

Portrait de Sergent tirailleur Highway

Si j'étais LREM, et que j'ai à choisir entre un intellectuel féru de politique mais pas arriviste et un gars qui change de veste comme de slip, qui a trahis tout le monde juste pour garder sa place, un professionnel de la politique qui criera au loup parce que proposé par le camps adverse alors qu'il applaudira le même texte de son camps.
C'est vrai que le choix est difficile.
Bon ça va, 1 je ne suis pas parisien et 2 je ne suis pas LREM.

Portrait de B612
26/janvier/2020 - 18h59

Moi aussi je trouve cela déplacé que le Président de la République mette son nez là-dedans. A la limite, il ferait mieux de convoquer son candidat Griveaux, surtout après sa fameuse idée de déplacer la Gare de l'Est. Trop facile d'éliminer la concurrence au lieu de se remettre en question. Et c'est pas sur que ceux qui votent pour Villani (au premier tour) votent pour Griveaux si Villani se désiste.

Portrait de Emma peel
26/janvier/2020 - 15h30

Tous ces politiques ne font que depouiller la France de son identité , après le pseudo regroupement des régions pour des encore plus pseudo économies ( en fait cela coûte plus cher et nous a enlever notre identité). Peu importe le parti politique , ils n en ont rien à foutre de la france ils la bradent à ceux qui puent le fric. Vivement que macron et consorts dégagent , ces pourritures.

Portrait de MICMAH458
26/janvier/2020 - 15h13
Qu'est-ce que Macron a à s'occuper d'une élection concernant la ville de Paris ? Je serais Villani, je n'aurais pas répondu à l'"invitation", pour bien montrer mon indépendance.
Portrait de COLIN33
26/janvier/2020 - 13h59 - depuis l'application mobile

Souhaitons que villani ne lâche rien, la macronie est en fin de règne si rien ne change !!!

Portrait de COLIN33
26/janvier/2020 - 13h58 - depuis l'application mobile

Souhaitons que villani

Portrait de Harriet
26/janvier/2020 - 12h24

De toute façon, il est trop tard (pour une question de comptes de campagne) d'envisager un ralliement à B. Griveaux ...

La seule chose qu' E. Macron peut lui demander c'est de retirer sa candidature et/ou de l'exclure du parti ...

Portrait de lysniais
26/janvier/2020 - 12h07

Allez Cédric, droit dans tes bottes!!