19/01 07:16

Les médias chinois saluent la signature de l'accord commercial préliminaire avec les Etats-Unis, mais avertissent que des incertitudes planaient encore sur les relations bilatérales

Les médias officiels chinois ont salué la signature de l'accord commercial préliminaire "arraché de haute lutte" avec les Etats-Unis, mais averti que des incertitudes planaient encore sur les relations bilatérales. Le président américain Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He ont signé mercredi à Washington un accord très attendu, synonyme de trêve dans la guerre commerciale que se livrent les deux pays depuis 2018.

Pékin a notamment promis d'acheter sur deux ans pour 200 milliards de dollars de biens et services supplémentaires aux Etats-Unis par rapport à 2017, et de ne plus forcer les entreprises américaines à transférer du savoir-faire en Chine. L'agence de presse Chine nouvelle, porte-voix du pouvoir communiste, a publié un commentaire saluant un accord "arraché de haute lutte".

"Cela signifie que les deux plus grandes économies mondiales tentent désormais de trouver une façon plus raisonnable de résoudre leurs différends." Le quotidien officiel anglophone China Daily espère lui que la détente "va aboutir à une paix durable" entre Pékin et Washington. Organe du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir, le Quotidien du peuple voit en la signature du texte un "nouveau départ" pour les relations bilatérales.

La télévision d'Etat, CCTV, a elle évoqué dans un commentaire un accord "dans l'intérêt commun" de la Chine et des Etats-Unis. Mais les médias d'Etat avertissent: la signature du texte n'est pas une assurance tous risques pour éviter une confrontation avec l'Amérique de Donald Trump. "L'euphorie est tempérée par l'impression que l'accord ne tient finalement pas à grand chose", estime le China Daily dans un éditorial.

Selon lui, il y a une "prise de conscience" que si le texte n'était pas respecté, cela compromettrait grandement la phase suivante de l'accord et entraînerait automatiquement la reprise des tensions. Le tabloïde nationaliste Global Times, émanation du Quotidien du peuple, s'interroge dans son éditorial sur la réelle valeur du compromis signé mercredi.

"Un accord commercial préliminaire, conclu durant une période où les relations stratégiques entre la Chine et les États-Unis sont clairement en déclin, peut-il véritablement marcher?" "Fera-t-il place à de nouveaux conflits, ou bien à de nouveaux progrès, à mesure que les négociations se poursuivent?", se demande le journal. "Une grande incertitude demeure."

Ailleurs sur le web

Vos réactions