14/01 15:01

Tex s'exprime pour la 1ère fois après avoir perdu son procès en appel contre la production des Z’amours: "J'ai senti que la justice ne faisait pas son travail" - VIDEO

Comme vous l'a annoncé jeanmarcmorandini.com il y a quelques jours, la Cour d'appel de Paris a confirmé le jugement rendu par le conseil des prud'hommes, le 27 juillet 2018, dans l'affaire opposant Tex à Sony Pictures Television, qui produit les "Z'Amours".

Pour la première fois, l'animateur et humoriste sort de son silence, et réagit dans une interview exclusive accordée à Non Stop People.

"C’est particulièrement injuste, mais je ne peux pas me plaindre, car il y a des tas de gens qui sont dans la rue avec des gilets jaunes, des tas d’idées", a-t-il déclaré. Et de lâcher: "J'ai surtout senti que la justice ne faisait pas son travail. La décision est complètement incroyable. Mais je ne veux pas la commenter plus que ça".

Avant d'évoquer ses projets: "Je suis en train de développer des projets de théâtre, de télévision, de cinéma et un peu aussi dans le one-man-show donc c’est assez ouvert et il y a de quoi faire".

"Je ne suis pas malheureux. C’est très difficile de se plaindre quand on a eu la vie que j’ai eu pendant près de 20 ans.", a-t-il conclu.

Rappelons que la Cour d'appel a donné raison à la société de production qui a estimé que l'animateur avait commis une "faute grave". Tex réclamait 1,2 millions d'euros pour "rupture abusive de contrat".

"Tex avait obtenu 45.000 euros de dommages et intérêts pour la requalification de ses 144 CDD en CDI ainsi que 1000 euros de frais de justice", rappelle le site de TVMag.

Pour mémoire, Tex a été écarté de la présentation des "Z'Amours" sur France 2 après une blague sur les violences conjugales faite dans l'émission "C'est que de la télé" sur C8. Depuis février 2018, la présentation du jeu est assurée par Bruno Guillon.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Petoulet
15/janvier/2020 - 08h44

Par contre Ruquier,lui peut continuer ses vannes misogynes avec ses collaboratrices tous les jours dans les grosses têtes,ça ne choque pas la bien pensance médiatico gauchiste,ni ses employeurs,ni la justice.

Ah oui,il est vrai que ce progressiste à le label "de gauche" qui lui colle à la peau,plus le soutien LGBT,en conséquence il est intouchable quoiqu'il fasse ou dise....!!!!!

Je sais,c'est du 2è degré ce qu'il fait,mais Tex aussi c'était le cas.Par contre lui le malheureux,il n'a visiblement pas su se constituer un réseau suffisamment influent,donc il paye cash et c'est parfaitement dégueulasse...

Portrait de carino
14/janvier/2020 - 20h31

Dans cette Europe on peut virer les gens comme rien  mais on ne sanctionne pas les sociétés comme il se doit .... certaines meriteraient le gel des activités penda,nt plusieurs jours .mais cette sanction ne peut exister car les employés en seraient les premières victimes 

Portrait de Batori
14/janvier/2020 - 18h29 - depuis l'application mobile

Homme
Blanc
+de 50 ans
3 circonstances aggravantes d’où la sanction.

Portrait de Grossette
14/janvier/2020 - 15h34

Tex est une victime des salopards qui détruisent la France !