14/01 10:46

Un agent de la propreté de Paris, photographié sur Twitter en train de dormir, licencié immédiatement par sa société

C'est une photo qui a circulé sur Twitter et qui a entrainé un licenciement. En septembre 2018, sur le réseau social, un internaute poste un cliché pris dans une rue de Paris. On peut y voir un agent de la propreté, allongé sur le rebord d'une vitrine. Pieds nus, il semble assoupi. En légende, l'internaute écrit : "Ce soir à 17h40 rue Jean-Lantier 75001 Paris… Voilà à quoi servent les impôts locaux des Parisiens à payer les agents de propreté à roupiller, on comprend pourquoi Paris est si dégueulasse".

Selon Le Parisien, quelques semaines après la diffusion de la photo, Adama Cissé, qui était salarié en CDI depuis sept ans dans le secteur de la propreté à Paris et travaillait depuis 2015 pour la société Polysotis, filiale du groupe Derichebourg, a perdu son travail.

"C'était la pause (...) Je me suis juste allongé pour me reposer", se souvient Adama Cissé. Convoqué le 14 septembre, l'employé se voit notifier son licenciement pour faute grave, le 11 octobre. Sa société l'accuse d'avoir dépassé son temps de pause et de n'avoir pas fait sa tournée dans les temps. Adama Cissé indique que "la tournée a été finie à l'heure".

Au Parisien, l'avocat de l'employé s'est exprimé. "M. Cissé n'avait jamais eu le moindre avertissement avant cet incident. On sent bien qu'il y a eu un problème d'image de marque, et que cette affaire a été gérée sans prendre le recul nécessaire", indique Me Scavello.

De son côté, un porte-parole du groupe Derichebourg explique que "la filiale a estimé que ce comportement n'était conforme ni aux engagements du contrat de travail, ni au règlement intérieur".

Ce mardi, une audience se tiendra à Créteil après que l'employé a saisi les prud'hommes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mortimer
14/janvier/2020 - 14h22
hummerH2 a écrit :

Pas un licenciement sec, mais au minimum un stage obligatoire avec une bonne formation sur les us et coutumes dans toute société civilisée ...

C'est exactement à ce que je pense en plus d'être assorti par un passage de deux mois dans une usine à tri.  smiley

Portrait de air pur
14/janvier/2020 - 14h17

ah que c'est bon la délation avec un licenciement d'un pauvre  bougre à la clé, il peut être fier cet internaute ! petit fils de ceux qui dénonçaient les juifs et les résistants à la gestapo peut être ?

Portrait de hummerH2
14/janvier/2020 - 13h25
Mortimer a écrit :

Surtout en enlevant ses chaussures et devant la vitrine d'un magasin. Mais je suis d'accord avec vous, ça ne mérite pas un licenciement sec. 

Pas un licenciement sec, mais au minimum un stage obligatoire avec une bonne formation sur les us et coutumes dans toute société civilisée ...

Portrait de Ninie76700
14/janvier/2020 - 13h14
CTmieuxAvant a écrit :
Le licenciement est injustifié. C’est l’éducation qui est à remettre en cause. On ne peut pas dormir parterre, n’importe où, à n’importe quelle heure parce que c’est la pause ! Où va-t-on ?

Pour moi le licenciement est tout à fait justifié l'image de la société qu'il représente sans parler de l'image de Paris est une catastrophe avec ce type de personne!!!! 

Encore un qui déboule en France, à qui on file un boulot tout cuit alors que des millions de Français sont au chômage et qui veut rien foutre.

Portrait de Blek37
14/janvier/2020 - 12h56

Le mec ,il abuse quand même et l'image de son entreprise ? Il se couche dessus aussi ! 

Portrait de Mortimer
14/janvier/2020 - 11h42
CTmieuxAvant a écrit :
Le licenciement est injustifié. C’est l’éducation qui est à remettre en cause. On ne peut pas dormir parterre, n’importe où, à n’importe quelle heure parce que c’est la pause ! Où va-t-on ?

Surtout en enlevant ses chaussures et devant la vitrine d'un magasin. Mais je suis d'accord avec vous, ça ne mérite pas un licenciement sec. 

Portrait de pommedadam
14/janvier/2020 - 11h33

Ce n'est pas qu'une question de pause. L'image de la société de nettoyage et surtout l'image de la Ville de Paris est en jeu. Il est évident qu'un employé de chez Macdo s'endormant sur un lieu public en uniforme sera licencié sur le champ. De même pour un employé d'Eurodisney. Et si un policier s'endormait sur un banc public en uniforme? Il serait révoqué immédiatement. Il en est donc de même pour cet éboueur trop fatigué pour trouver un coin discret pour buller.

Portrait de CTmieuxAvant
14/janvier/2020 - 11h28 - depuis l'application mobile

Le licenciement est injustifié. C’est l’éducation qui est à remettre en cause. On ne peut pas dormir parterre, n’importe où, à n’importe quelle heure parce que c’est la pause ! Où va-t-on ?

Portrait de nantes55
14/janvier/2020 - 11h09

Il faut faire de même avec les sénateurs ou députés qui dorment en seance.

égalité de traitement pour tous

 

Portrait de Simonjean
14/janvier/2020 - 10h54

Paris   est devenu  une  ville  sale :   les rats  pullulent  , les  trottoirs   et  espaces  verts sont  souillés  de  mégots  ,  chewing-gums  ,  crottes  de chien  et  emballages  de  nourriture . Et  ce  n'est  pas  seulement  la  faute  de cet  employé qui  fait  des  pauses  prolongées  !