14/01 07:31

Les syndicats de l'Agence France-Presse ont saisi le conseil supérieur de l'agence à propos de "manquements" qu'ils reprochent à AFP-Services

Les syndicats de l'Agence France-Presse (AFP) ont saisi le conseil supérieur de l'agence à propos de "manquements" qu'ils reprochent à AFP-Services, une filiale produisant des contenus pour des entreprises et institutions, conduisant la direction à annoncer des mesures pour clarifier ses règles de fonctionnement. Les syndicats de journalistes SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes et SGJ-FO, leurs sections AFP, et le syndicat SUD-AFP, ont annoncé dans un communiqué avoir saisi le conseil supérieur "concernant l'activité d'AFP-Services, filiale de production de contenus promotionnels dont ils estiment qu'elle crée un préjudice pour l'image d'impartialité et de sérieux de l'Agence".

Ils dénoncent une manière de fonctionner "opaque et mal encadrée" et un "risque avéré de confusion entre information et publicité" lié à ses activités, citant des contrats exécutés pour des clients tels que Coca-Cola ou McDonald's. Dans la foulée, le PDG de l'AFP Fabrice Fries et le directeur de l'information Phil Chetwynd ont annoncé des décisions visant à clarifier le fonctionnement d'AFP-Services, qui résultent d'une démarche engagée l'an dernier.

Dans un message interne, ils ont reconnu que le développement de la filiale avait effectivement eu lieu "dans des conditions pas toujours claires", et ont rappelé qu'ils avaient fait réaliser il y a plusieurs mois un rapport interne en vue d'élaborer des directives pour encadrer ses activités. Le conseil supérieur de l'agence a été dûment informé de cette démarche, ont-ils précisé, en jugeant qu'il aurait été "logique" que les syndicats attendent les conclusions que devait rendre fin janvier le directeur de l'information, avant de procéder à cette saisine.

Première mesure : afin d'éviter toute confusion entre la production journalistique de l'agence et les activités de la filiale, la direction de l'information annonce qu'AFP-Services n'utilisera plus le nom AFP dans sa production. Le PDG Fabrice Fries a lui indiqué que "le nom d'AFP-Services est appelé à changer, pour ne plus comprendre la mention d'AFP", selon un calendrier qui reste à préciser.

"Dès le début, ce sujet a été traité en considérant que la réputation était le capital le plus précieux de l'Agence, et que cela devait primer sur toute autre considération", assurent les dirigeants de l'agence. Fondée il y a une dizaine d'années, AFP-Services produit des vidéos et autres contenus pour des entreprises et des clients institutionnels, qui s'en servent pour leur communication "corporate". Le développement de ce type d'activités "hors médias" est l'un des axes de croissance du chiffre d'affaires de l'AFP. Ses concurrents Associated Press et Reuters sont également actifs dans ce domaine (AP Content Services, Reuters Plus).

Ailleurs sur le web

Vos réactions