14/12 19:27

Grève Jour 10 - La SNCF et la RATP viennent de dévoiler les prévisions pour la journée de dimanche, qui s'annoncera "très perturbée": Les prévisions en un coup d'oeil

19h23: Dans un entretien accordé au Parisien, relayé par l'AFP, Edouard Philippe s'adresse aux grévistes opposés à la réforme des retraites, leur indiquant que les Français risquent de ne pas «accepter» d'être «privés» des fêtes de Noël. Il déclare: «Je vois bien que tout le monde voit arriver Noël avec inquiétudes. Noël, c'est un moment important. Mais il faudra que chacun prenne ses responsabilités. Je ne crois pas que les Français accepteraient que certains puissent les priver de ce moment».
Et d'ajouter: «Je ne dirais pas que tout le pays est en grève. Ce n'est pas un blocage total, mais c'est pénible. Le droit de grève existe, mais cet impact sur des millions de Franciliens, notamment, c'est aussi ce qui est recherché par certaines organisations syndicales».
Edouard Philippe a également évoqué la situation des entreprises pénalisées: «nous réfléchissons à [...] des mesures de lissages pour le paiement de leurs cotisations sociales, afin qu'[elles, ndlr] arrivent à passer le cap», comme au moment de la crise des Gilets jaunes.

17h26: Les prévisions RATP en un coup d'oeil pour demain

.

.

17h22: La SNCF vient de dévoiler les prévisions pour la journée de dimanche, qui s'annoncera "très perturbée". Dans le détail, il y aura : - 1 TGV Inoui sur 4 - 1 Ouigo sur 4 - 1 Transilien sur 5 - 13% d'Intercités - 1 TER sur 3

13h35: La secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, a rappelé samedi que l'âge pivot à 64 ans pour la retraite était "négociable", soulignant que les négociations restaient ouvertes.

L'âge pivot à 64 ans, le Premier ministre "ne dit pas que c'est absolu, que ce n'est pas négociable, il dit c'est une proposition, c'est négociable et notre porte est ouverte", a-t-elle déclaré, interrogée sur BFMTV.

"Ce n'est pas une question de recul, c'est une question d'objectif: qu'au départ les jeunes ne partent pas avec un système déséquilibré parce qu'on leur mentira. Il y a différentes façons de le faire, et nous il nous semble que la meilleure façon c'est cet âge pivot", a assuré la secrétaire d'Etat.

"Le Premier ministre a indiqué que si on veut faire une réforme systémique jusqu'au bout, il faut qu'elle soit équilibrée, c'est-à-dire qu'on ne démarre pas en faussant les paramètres, en permettant à ceux qui sont les plus âgés de partir tranquillement, quand les plus jeunes n'ont aucune garantie que leur retraite sera financée, parce qu'en fait on triche dès le début", a-t-elle ajouté.

"Notre main est tendue", a encore déclaré Mme Pannier-Runacher.

Des négociations vont avoir lieu "en début de semaine", a-t-elle rappelé, en évoquant les discussions qui se sont déroulées vendredi: "Lorsqu'on négocie avec la SNCF et que la CGT ne vient pas à la table des négocation c'est un constat (...), il faut être deux pour négocier".

"Nous travaillons aussi pour faire partir les Français à Noël, pour que les trains fonctionnent", et que les fêtes de Noël soient "les plus sereines possibles", a ajouté la secrétaire d'Etat.

Le gouvernement tente depuis jeudi de faire revenir à la table des négociations la CFDT, très hostile à "l'âge d'équilibre" (ou âge pivot), dont l'instauration progressive a été annoncée par le Premier ministre Edouard Philippe, pour atteindre 64 ans en 2027, avec un système de bonus/malus.

13h29: Les policiers garderont leur régime dérogatoire de retraite, a confirmé aux syndicats le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, dans un courrier que l'AFP a pu consulter.

"Dès lors qu'ils occupent des fonctions régaliennes de protection de la population" et "compte tenu des dangers auxquels ils sont exposés", les policiers continueront à "bénéficier des dérogations à l'âge de départ à la retraite", a écrit le ministre. "Les policiers comme les gendarmes, sont confrontés à la dangerosité pas seulement au moment de l'action", selon Beauvau. "La fonction même de policier les expose au risque".

08h54: Les deux étudiants de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ) interpellés jeudi en marge de la manifestation contre la réforme des retraites dans la cité nordiste ont été remis en liberté ce vendredi en fin de matinée, a indiqué le parquet. L'enquête préliminaire visant le premier des deux, Baptiste Hermant, arrêté en fin de manifestation "se poursuit", a précisé le parquet. Il avait été placé en garde à vue pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique". Le second, Quentin Saison, "a fait l'objet d'un rappel à la loi". Il participait à un regroupement devant le commissariat pour réclamer la libération du premier et avait été interpellé pour "participation à un attroupement après sommation de dispersion"

07h41: Le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes. "Les familles comprendraient difficilement que nos trains ne roulent pas alors qu'elles comptent sur nous pour voyager (...) Je demande à ceux qui sont dans le mouvement de réfléchir à faire une pause pendant les fêtes", déclare-t-il.

 La RATP annonce que 9 lignes du métro parisien seront fermées demain - Trafic "extrêmement perturbé".

Seules les lignes 1 et 14 - automatisées - et les lignes 3, 4, 7, 9 (entre 13h et 18h) et la ligne 8 (entre 9h30 et 17h30) fonctionneront demain.

.

Prévisions à la SNCF pour ce week-end: 1 TGV sur 4 - 1 Transilien sur 6 - 3 liaisons TER sur 10

.

La porte-parole de la SNCF indique que mardi seront communiqués les détails du trafic des trains longue distance jusqu'au dimanche 22, pour les premiers départs en vacances.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de francaz33
15/décembre/2019 - 02h20

la plupart des grévistes ne connaissent pas noel ils n'ont pas la meme religion 

Portrait de lysniais
15/décembre/2019 - 00h17

Au boulot les feignasses!! Le jour où vous ferez grève pour nous, les crevards de base du privé pour avoir vos droits, vous serez crédibles et suivis!

Portrait de LesRipoublicains
14/décembre/2019 - 23h38
arquen a écrit :

Il y a une différence fondamentale entre les Policiers, les Gendarmes, les Militaires et les salariés de la SNCF : Les 3 premières catégories mettent quotidiennement en jeu leur vie, leur équilibre psychologique et leur famille pour préserver nos libertés !

Oui, surtout pour préserver les libertés des GJ (pacifistes) à coups de LBD dans les yeux.

Ça mérite bien de partir à la retraite plus tôt pour ces hauts faits de bravoure.

Les militaires et les pompiers, ça oui, eux sont en première ligne de risques. Sur les TOE, nombre de militaires ont été pris dans des embuscades. Quant aux pompiers, il n'y a qu'à se rappeler le WTC et les intervenants pris au piège dans les étages ... ou chez nous, ceux pris dans des brasiers, ou qui tombent en canadair.

Mais les policiers et les gendarmes, même s'ils vont souvent dans des points chauds, ne sont pas face à des types armés en permanence dans leur job. Ce sont dans des cas exceptionnels où certains d'eux tombent. La plupart du temps, ce sont bien eux qui sont maîtres du jeu.

Portrait de LesRipoublicains
14/décembre/2019 - 23h23

Entre les policiers qui vont garder leur régime de retraite, les sénateurs qui vont garder eux aussi leur régime, les salariés SNCF et RATP qui vont garder les avantages de leurs statuts pendant encore 20 ans, et sans compter les retraites chapeau des dirigeants d'entreprises qui ne seront pas concernés, etc ... bref, il n'y aura que les GBFO (grouillots de base de fond d'organigrammes) qui seront concernés par la réforme.

Si à ça, on ajoute le cas Delevoye, ce boulet qui nous explique comment bien vivre sa retraite avec 1000 € par mois alors que lui se gave à tous les râteliers à pointer dans les Conseils d'Administration alors que la sénilité le guette (la preuve, il oublie de déclarer 5 activités ... sur combien au total ?), la fameuse réforme des retraites vient de prendre du plomb dans l'aile.

Remettons en une couche avec Philippe qui dédouane Delevoye pourtant pris la main dans le pot de confiture. Quelle crédibilité à Philippe avec ce genre d'intervention complètement décalée avec la réalité ?

Par ailleurs, on nous parle de justice sociale, alors que pour calmer la colère qui monte, ils sont en train de créer de nouvelles inégalités, de nouvelles disparités. A quand un régime spécifique pour les profs, les hospitaliers, la fonction territoriale tant qu'on y est ?

Si cette réforme avait du sens à l'origine, à vouloir passer au forceps sur l'âge pivot, à avoir voulu nous faire avaler des couleuvres, à n'avoir pas préparé la copie avant de vouloir expliquer, ils vont se prendre l'effet boomerang mérité par ce manque de préparation manifeste et la dénaturation complète de la réforme qui est en train de se préparer.

Désormais, c'est le retrait de la retraite qui se profile, non ? Quand une copie est aussi mal ficelée, il faut la reprendre de fond en comble. Ils ont voulu faire du vite fait, ils ont réussi à faire du mal fait. LaREM => La République des Menteurs (et des Amateurs, plutôt) !

Portrait de popeye55
14/décembre/2019 - 22h46

RATP, EDF/GAZ et SNCF sont des privilégiés et des égoïstes qui n'ont rien à foutre des autres. Que les agriculteurs ou les petits commerçants touchent 700 euros de retraite, ils s'en moquent.

Pour information, la retraite moyenne mensuelle pour une carrière complète est la suivante (source : rapport de la Cour des Comptes sur les régimes spéciaus de juillet 2019, page 53) :

RATP : 3705 euros

EDF/GAZ : 3592 euros

SNCF : 2636 euros 

Départ à la retraite compris entre 50 ans (SNCF) et 55 ans

Salariés du régimes privé : 1496 euros. Départ à la retraite 62 ans

On en a marre de ces différences de traitement entre les gens. Je ne sais pas ce qui se passera, peut-être que la réforme n'aura pas lieu, mais que ces privilégiés sachent qu'une grande partie de la population en a vraiment marre que ce soient les plus favorisés qui se plaignent toujours et qui sont toujours en grève (record mondial pour la France) !!!

RATP 

Portrait de Emma peel
14/décembre/2019 - 20h19
Mimosas06 a écrit :

Des problèmes de circulation... que les gens ne viennent pas se plaindre puisqu'ils sont d'accord avec les grévistes de la sncf et ratp.

Tu penses vraiment que ceux qui subissent les pb de circulation sont pour les grévistes sncf et RATP???  PAUVRE CRÉTIN

Portrait de Emma peel
14/décembre/2019 - 20h14
CARAMEL MOU a écrit :

on a bien compris, c'est pour tout le monde pareil sauf, pour l'instant, les policiers, les gendarmes, les militaires, demain les pompiers, les avocats, les médecins, après demain les infirmières, l'enseignement, les parlementaires  tout le monde sauf  SNCF RATP EDF.

tous sauf  la sncf , la RATP et Edf, et tu veux que  l'on pleure pour ces nantis. Privilégiés de 1ere, rêve pour que je pleure, BOUFFON

Portrait de Mimosas06
14/décembre/2019 - 19h26

Des problèmes de circulation... que les gens ne viennent pas se plaindre puisqu'ils sont d'accord avec les grévistes de la sncf et ratp.

Portrait de nantes55
14/décembre/2019 - 18h13

Un ministre qui ne respecte pas la constitution mais reste en place tout va bien en macronie.

LREM va devenir très rapidement LDEM (la dictature en marche) puisqu'ils ne respectent plus la constitution

Portrait de pypatche
14/décembre/2019 - 16h20
Comment ? il devait supprimer tous les avantages pour tout le monde, Finalement c'est encore du baratin. A quoi sert tout ce cinéma ? Ce sera comme avant. .
Portrait de Kevin 29
14/décembre/2019 - 15h34
arquen a écrit :

Il y a une différence fondamentale entre les Policiers, les Gendarmes, les Militaires et les salariés de la SNCF : Les 3 premières catégories mettent quotidiennement en jeu leur vie, leur équilibre psychologique et leur famille pour préserver nos libertés !

mdr, c'est beau la naïveté. Les syndicats de police ont le super-pouvoir de faire poser la matraque aux policiers, ce qui terrorise le gouvernement infiniment plus que la plus hard des grèves de cheminots , routiers, enseignants, infirmières, agriculteurs réunis. Les arguments utilisés par Castaner sont des excuses pour ne pas reconnaitre que les syndicats de police tiennent les gouvernements successifs par les testicules.

Portrait de choupette33
14/décembre/2019 - 15h29

Universelle mon œil !

Ce gouvernement roi de la rhétorique et du mensonge me donne la nausée !

Portrait de arquen
14/décembre/2019 - 14h48
sensei a écrit :

en Echange il devrait être interdit a un policiers ou a un gendarme a la retraite a taux plein de travailler après son départ ......  comme les cheminots du reste qui sont trop fatigués pour travailler a la SNCF mais postulent pour beaucoup dans le transport privé ......

Il y a une différence fondamentale entre les Policiers, les Gendarmes, les Militaires et les salariés de la SNCF : Les 3 premières catégories mettent quotidiennement en jeu leur vie, leur équilibre psychologique et leur famille pour préserver nos libertés !

Portrait de arquen
14/décembre/2019 - 14h45

OUI aux Régimes spéciaux prévoyant des départs anticipés à la retraite si et seulement si ceux qui en bénéficient ont parallèlement interdiction de cumuler par la suite retraite et emploi ! Combien de salariés de la SNCF, trop fatigués pour continuer dans cette entreprise, retrouvent miraculeusement la forme pour travailler dans le Privé une fois leur retraite validée ?!!!

Portrait de nantes55
14/décembre/2019 - 14h11
Kateadams a écrit :

Policiers et gendarmes : maintien des régimes spéciaux

Education : hausse de salaires et primes

Hôpitaux et urgences : promesses diverses 

Qui est le prochain ? 

A force de faire des exceptions, elle est où la réforme des retraites équitable, juste, la même pour tous ?

Morte avant d'être née !

ce qui prouve qu'elle a été mal préparée.

en même temps Delevoye peut pas être partout......

Portrait de Kateadams
14/décembre/2019 - 14h09

Policiers et gendarmes : maintien des régimes spéciaux

Education : hausse de salaires et primes

Hôpitaux et urgences : promesses diverses 

Qui est le prochain ? 

A force de faire des exceptions, elle est où la réforme des retraites équitable, juste, la même pour tous ?

Portrait de Harriet
14/décembre/2019 - 13h58
nantes55 a écrit :

Un mensonge de plus pour ce gouvernement tous les régimes spéciaux ne vont pas disparaitre!!

Si le régime des policiers ne changent pas les autres vont demander la même chose!

La réforme est morte!

Tout à fait ...

Vouloir à tout prix l'universalité des régimes et finalement concéder le maintien de certains est une négation de la volonté de cette réforme et surtout de son bien fondé ! ... 

Même si on comprend bien que le pouvoir en place n'a pas l'envie, ni les moyens de se mettre les forces de l'ordre à dos ... c'est quand même l'aveu manifeste d'un amateurisme total !

Portrait de Vertonik
14/décembre/2019 - 13h49

Merci qui???

Les cheminots! Qu'on essai par tout les moyens d'isoler!!!!

C'est vraiment chacun pour soi!!

Portrait de nantes55
14/décembre/2019 - 13h33

Un mensonge de plus pour ce gouvernement tous les régimes spéciaux ne vont pas disparaitre!!

Si le régime des policiers ne changent pas les autres vont demander la même chose!

La réforme est morte!

Portrait de justicepointzero
14/décembre/2019 - 11h28

on pourrait dire à Delevoye de faire une pause dans ses magouilles ? smiley

Portrait de nantes55
14/décembre/2019 - 10h50

Je suis désolé mais ils ne font pas grève, ils ont oubliés qu'ils étaient cheminots!

Delevoye devrait comprendre!

Portrait de Vigilence-nationale
14/décembre/2019 - 10h24

Le problème c'est que ce gouvernement ,comme pas mal d'autres d'ailleurs ne fait pas de pauses dans les conneries...

Portrait de nibali
14/décembre/2019 - 08h13

Jean bloguin, humoriste ah ah ah ah.