15/12 14:31

Une chaîne de télévision russe diffuse la série du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, mais coupe une blague sur Vladimir Poutine

Une chaîne de télévision russe a diffusé pour la première fois, en retirant une blague sur Vladimir Poutine, une série où l'actuel président ukrainien et ancien comédien Volodymyr Zelensky incarne un professeur devenu subitement chef d'Etat. Déjà disponible en Russie sur des plateformes en ligne, il s'agissait de la première diffusion à la télévision nationale russe de cette série satirique intitulée "Serviteur du peuple", également le nom du parti de M. Zelensky en Ukraine.

Dans le premier des trois épisodes diffusés, le diffuseur -- la chaîne russe TNT -- a toutefois coupé au montage une plaisanterie sur le président russe Vladimir Poutine, comme l'a constaté l'AFP. Il s'agit d'une scène où l'acteur Volodymyr Zelensky fait involontairement un jeu de mot reprenant une insulte populaire en Ukraine contre M. Poutine. Avant cette diffusion, la chaîne TNT avait pourtant vanté dans un communiqué une "satire originale sur la politique moderne et les relations entre le peuple et le pouvoir en Ukraine".

TNT relève que "la fiction est devenue réalité" dans le cas de "Serviteur du peuple". Dans la série tournée entre 2015 et 2019, M. Zelensky incarne un professeur d'histoire devenu subitement président après avoir dénoncé la corruption endémique en Ukraine. Lors de sa campagne électorale, réelle cette fois, il a cultivé une image d'homme du peuple voulant "casser le système", une stratégie qui a porté ses fruits puisqu'il a écrasé à la présidentielle ukrainienne en avril son adversaire, le sortant Petro Porochenko.

Cette diffusion intervient dans un contexte de légère détente dans les relations entre Moscou et Kiev, à couteaux tirés depuis 2014. Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine se sont rencontrés pour la première fois lundi à Paris pour évoquer le règlement du conflit dans l'Est de l'Ukraine. Une nouvelle rencontre doit avoir lieu dans quatre mois sous le même format.

Ailleurs sur le web

Vos réactions