10/12 10:31

Malaise à la rédaction de "C dans l'air", l'émission phare de France 5: Les journalistes menacent de faire grève et dénoncent leurs conditions de travail

A l'occasion de la diffusion ce soir d'un Prime de "C dans l'air" sur France 5, Le Parisien s'est intéressé ce matin au malaise qui s'est installé à la rédaction de l'émission phare de la chaîne publique. "Cadences très soutenues, contrats précaires et cinq jours de vacances par an, une autre partie des congés payés étant incluse dans la rémunération", expliquent nos confrères. 

Le lundi 2 décembre dernier, la quinzaine de journalistes reporters en contrat à durée déterminée d'usage (CDDU) a fait entendre son mécontentement auprès du producteur du programme en dénonçant leurs conditions de travail. Ils ont menacé de faire grève pour la journée du 5 décembre. Deux jours plus tard, ils ont obtenu des jours de vacances supplémentaires.

Interrogé par nos confrères, Bruno Gaston, la producteur de "C dans l'air" et patron de Maximal Productions, indique : "Les journalistes ont exprimé quelque chose que j'ai entendu. Ils ont les mêmes contrats que ceux signés depuis 17 ans. J'ai satisfait leur demande car ils ont énormément de travail, c'est désormais six jours sur sept, le niveau d'exigence n'est plus le même".

L'émission phare de France 5 est diffusée du lundi au samedi. L'équipe doit produire 312 numéros chaque année, en plus des primes spéciaux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Anti bobo
10/décembre/2019 - 14h50
Dédérinox a écrit :

Anti-macronisme primaire et systématique dans cette émission, seul Roland Cayrol relève le niveau.

mdr. A part Porcher une fois de temps en temps, chaque soir on a droit au même catéchisme néo-libéral avec Philippe Dessertine, Élie Cohen, Jean Marc Daniel, Nicolas Bouzou etc. Quant aux journalistes politiques les plus invités que sont Christophe Barbier et Yves Thréard, ils sont largement macron compatibles.

Portrait de Panurge
10/décembre/2019 - 12h44

Ces revendications tombent comme par hasard au moment d´un mouvement social d’ ampleur !

Portrait de Aubry.Isab
10/décembre/2019 - 11h53 - depuis l'application mobile

Le ligne éditoriale n’est pas tenue par les journalistes mais caroline roux et ses acolytes. Les gens qui les entourent sont des pantins. Ce n’est pas correct de faire bosser des journalistes, stagiaires, cdd 6 jours sur 7 et surtout n’avoir que 5 jours de congés par an ! Je suis persuadée que la clique de présentateurs, producteurs posent les pieds sous la table et attendent que leurs papiers et questions soient fournis. Ce n’est pas correct de faire ça surtout qu’ils savent tres bien qu’ils ne peuvent pas refusé puisque c’est tellement difficile de bosser dans ces milieux et surtout avec un faux cdi cdd etc étc

Portrait de Dédérinox
10/décembre/2019 - 11h31

Anti-macronisme primaire et systématique dans cette émission, seul Roland Cayrol relève le niveau.

Portrait de Beard
10/décembre/2019 - 11h27
morrigan13 a écrit :

Je regardais presque toujours "c'est dans l'air" mais depuis le départ de Calvi et le virage à gauche, terminé pour moi .

C'est vrai que c'est trop politiquement correct !

Deja je ne regarde plus tous les procès contreTrump, Salvini etc

Portrait de morrigan13
10/décembre/2019 - 10h45

Je regardais presque toujours "c'est dans l'air" mais depuis le départ de Calvi et le virage à gauche, terminé pour moi .