03/12 08:01

Quelques dizaines de pompiers professionnels ont commencé hier soir à camper sur la place de la République à Paris pour dénoncer le manque d'effectifs - Regardez

Quelques dizaines de pompiers professionnels ont commencé hier soir à camper sur la place de la République à Paris, à l'initiative du syndicat Sud-SDIS, pour dénoncer le manque d'effectifs et de reconnaissance face à l'augmentation des demandes d'assistance.

"La sécurité ça n'a pas de prix, mais ça a un coût : le nombre d'interventions explose, il faut qu'on soit plus nombreux", explique un pompier professionnel aussi secrétaire général du syndicat Sud-SDIS dans le cadre de la mobilisation qui a débuté lundi, à Paris. Ils sont entre 10 et 20 pompiers à camper sur la place de la République pour dénoncer le manque d'effectifs et de reconnaissance face à l'augmentation des demandes d'assistance.

Arrivés en début d'après-midi sur la place, les sapeurs-pompiers venus de différents départements ont monté trois barnums aux couleurs du drapeau tricolore, et une tente de camping rouge dans laquelle ils entendent rester toute la semaine. Ils veulent en profiter pour "expliquer à la population quelles sont nos difficultés au quotidien pour assurer un service digne de ce nom", décrit Jean-Pierre Darmuzey, secrétaire général du syndicat en Gironde.

Les pompiers répondent aux questions des passants, font essayer leur casque... et improvisent une cagnotte qu'ils destinent à l'Oeuvre des Pupilles. Un hommage aux trois secouristes disparus dans un accident d'hélicoptère alors qu'ils intervenaient face aux intempéries dans les Bouches-du-Rhône.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beard
3/décembre/2019 - 09h17
Chef de gare a écrit :

Bravo les gars !:arrow:

On vous soutient a la francaise, c'est a dire plus de tout mais pas question de taxe sur le petrole, de Csg sur les retraité ou impôts en tout genres !!!

Portrait de Soldats de Salamine
3/décembre/2019 - 09h03

Faites gaffe les gars, bien que menaçant de se mettre en grève les flics peuvent faire une pause et venir vous matraquer et vous balancer du gaz et des LBD comme le 15 octobre. Courage. C'est ça le libéralisme autoritaire de Macron

Portrait de Chef de gare
3/décembre/2019 - 08h58

Bravo les gars !smiley

Portrait de CTmieuxAvant
3/décembre/2019 - 08h24 - depuis l'application mobile

Il y a peu de jeunes gens courageux et altruistes sauf devant des consoles de jeux où on sauve la planète dans son fauteuil en se goinfrant de sodas et chips.