09/11 10:01

200 femmes auraient été victimes d'un haut fonctionnaire du ministère de la Culture qui les poussait à uriner devant lui et en les photographiant

Des femmes accusent un ancien haut fonctionnaire du ministère de la Culture de les avoir humiliées en les poussant à uriner devant lui et en les photographiant. 200 femmes auraient été victimes de cet homme entre 2009 et 2018, photographiées et intoxiquées aux diurétiques à leur insu. Il aura fallu neuf années avant que cet ancien sous-directeur des politiques de ressources humaines ne soit stoppé. Le 15 juin 2018, à la Direction régionale des affaires culturelles de la région Grand Est, il est pris sur le vif en train de photographier "discrètement" les jambes d'une sous-préfète de Moselle. Il est suspendu en octobre puis révoqué en janvier 2019.

Une femme s’en disant victime a témoigné sur le plateau de BFMTV ce vendredi soir. Elle s’appelle Alyzée, et avait 22 ans lorsqu'elle a croisé le chemin de cet homme en 2011, alors qu’elle était en contrat d’alternance depuis neuf mois!

"Il m’a proposé un café, que j’ai accepté. Nous avons discuté pendant une heure. Au début, il était plus préoccupé par son téléphone que par ce que je lui disais. Puis, à un moment, j’ai ressenti des douleurs et une furieuse envie d’uriner. J’en avais des sueurs froides. J’ai fini par dire qu’il fallait que j’aille aux toilettes. Il m’a accompagnée, il est entré avec moi dans les toilettes et a attendu que j’urine. Il a tout écouté.J’en suis ressortie soulagée mais très gênée par ce qui venait de se passer", a expliqué Alyzée.

Selon Libération, cet ancien sous-directeur des politiques de ressources humaines versait d'abord un diurétique dans une boisson chaude, qu'il proposait généralement à des candidates à des postes au ministère. Il isolait ses victimes pour les pousser à uriner devant lui et en tenait registre dans un fichier Excel intitulé "Expériences", avec force détails et photographies.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de saturnechris
10/novembre/2019 - 09h21

Heureusement que ce n'était pas des dragés fuca !!smiley

Portrait de Voltaire .
10/novembre/2019 - 08h11
phiphilp44 a écrit :

La prescription de diurétique ne peut se faire que sur ordonnance et l’absorption peut être dangereuse pour les personnes ayant des problèmes cardiaques !!!!

Je suis cardiaque et ai dû en prendre , je le faisait tôt le matin et ne sortait pas de la matinée pour rester près des Wawas ,  car c’est vraiment une envie irrépressible qui arrive ( qui en fait même mal. Si on ne la soulage pas assez vite ) . Et oui , c’est sur ordonnance mais la plupart des pharmaciens en donnent facilement . cette histoire est tellement incroyable que les rares ayant porté plainte n’ont pas été crues  . Il a été " pincé " pour une autre deviation : photographier sous les jupes des femmes ‘.. et heureusement son fichier Excel où il consignait les pipis de ses victimes a été découvert ....   

un grand malade ! Il y a vraiment de ces barjots !!!!!smiley

Portrait de phiphilp44
10/novembre/2019 - 07h55

La prescription de diurétique ne peut se faire que sur ordonnance et l’absorption peut être dangereuse pour les personnes ayant des problèmes cardiaques !!!!

Portrait de Voltaire .
10/novembre/2019 - 07h36
colin33 a écrit :
Elles ont accepté, alors pourquoi se plaindre, il faut savoir dire NON surtout si elles ont été 200, tout ça devient du n'importe quoi.....

Elles n’ont pas accepté : elles ont été forcées > elles ne pouvaient pas se retenir ! Ce pervers leur demandait si elles voulaient  boire un café ou un verre d’eau et y mettait en douce un diurétique puissant du laxilix ( molécule  furosemide ) ... lorsque que quelqu’un en prend cela provoque une envie et un besoin incontrôlable d’uriner .... certaines se sont même fait dessus . ( donc en ayant honte n’ont pas porté plainte ) Une a même faillit mourir car prenant un traitement incompatible avec les diurétiques...

c’était vraiment un porc , pervers , malade !!!! Et une histoire acabradantesque ...

Portrait de Capri
10/novembre/2019 - 06h10
JORF n°0237 du 13 octobre 2018  (Journal Officiel) Par arrêté de la ministre de la culture en date du 10 octobre 2018, l'emploi de directeur régional adjoint des affaires culturelles de la région Grand Est occupé par M. Christian Nègre, administrateur civil hors classe, lui est retiré dans l'intérêt du service.
Portrait de tvor
9/novembre/2019 - 21h28

J'ai lu hier un article la dessus , hallucinant , le mec ( ancien haut fonctionnaire du ministère de la culture )  donnait des diurétiques a ces dames afin qu'elles aient une envie pressante incontrôlable et qu'elles se retrouvent a pisser  devant lui ...okkk

Portrait de colin33
9/novembre/2019 - 20h33 - depuis l'application mobile

Elles ont accepté, alors pourquoi se plaindre, il faut savoir dire NON surtout si elles ont été 200, tout ça devient du n'importe quoi.....

Portrait de minou75
9/novembre/2019 - 19h12 - depuis l'application mobile

Des femmes qui acceptent d'assouvir ce genre de phantasmes de la part d'un homme pour avoir un poste...,Ça porte un nom depuis la naissance du monde !!!

Portrait de Panurge
9/novembre/2019 - 15h44

L évolution de l espèce ! Darwin se serait il trompé ????smiley

Portrait de Maman Fippart2
9/novembre/2019 - 14h24

Qu'on lui coupe le robinet à ce gros dégueulasse !

Portrait de Panurge
9/novembre/2019 - 14h07

Et tout ça payer par qui ?????

Portrait de pypatche
9/novembre/2019 - 13h57
Non mais ! C'est quoi ce délire ? Pourquoi ces femmes ont elles baissé leur slip devant ce malade ? Elle étaient bien consentantes non ? J'ai du mal à croire que des personnes soit déviantes à ce point. Comment ce nomme cette perversion ?
Portrait de JF_Lacour
9/novembre/2019 - 12h07
seb2746 a écrit :

Essayez de prendre un diurétique et vous verrez que vous ne POURREZ pas dire non/stop car votre corps est incontrôlable et vous pissez "LA" de suite.

Les plaintes se sont accumulés SANS que personne ne réagisse car c'était le directeur RH... un poste au ministère encore une fois clé. Le gars avait tout pouvoir pour les suites de votre carrière et indirectement de vitre vie prochaine.

La seule chose "positive" dans cette affaire c'est qu'il n'y a pas eu de viol ni d'attouchement mais ça reste grave.

Quelles plaintes ? non, il n'y a eu aucune plainte ! personne ne vas porter plainte parce qu'il s'est pissé dessus. La jeune femme qui témoigne sur BFM a découvert l'affaire en lisant le Canard Enchainé. Elle avait vécu la même mésaventure "envie pressante" très gênante mais n'en avait parlé à personne ce qui est un peu normal. 

Ce qui a déclenché l’enquête c'est l'autre manie du pervers qui photographiait discrètement les jambes des femmes sous son bureau ou en réunion ; manie connue au ministère puisqu'il était surnommé "le photographe".

Mais personne ne l'avait formellement dénoncé avant qu'il ne se fasse prendre sur le fait lors d'une réunion dans l'est avec un préfet et une sous préfète. 

Détail assez cocasse, le pervers qui s'appelle Christian Nègre a été membre du haut conseil à l'égalité des droits entre les femmes et les hommes entre 2013 et 2015 en même temps que Roselyne Bachelot mais la page le concernant a été caviardée. ( le cache de Google n'oublie pas lui ) 

Portrait de jarod.26
9/novembre/2019 - 11h31
le cassos sérieux oO
Portrait de Philou-02.
9/novembre/2019 - 11h13

C’est qui ce malade ? 

Portrait de seb2746
9/novembre/2019 - 10h59
Tenvalacruchealo a écrit :

Moi j'hallucine toujours 200 victimes pas une qui est dit stop ou non ou dénoncer avant ?

 

Essayez de prendre un diurétique et vous verrez que vous ne POURREZ pas dire non/stop car votre corps est incontrôlable et vous pissez "LA" de suite.

Les plaintes se sont accumulés SANS que personne ne réagisse car c'était le directeur RH... un poste au ministère encore une fois clé. Le gars avait tout pouvoir pour les suites de votre carrière et indirectement de vitre vie prochaine.

La seule chose "positive" dans cette affaire c'est qu'il n'y a pas eu de viol ni d'attouchement mais ça reste grave.

Portrait de Beard
9/novembre/2019 - 10h48

Moi, je serai bien incapable de trouver une seule femme prête a uriner devant moi, lui, il en trouve 200 ??

Portrait de Wouhpinaise
9/novembre/2019 - 10h43
Tenvalacruchealo a écrit :

Moi j'hallucine toujours 200 victimes pas une qui est dit stop ou non ou dénoncer avant ?

 

Apparemment, plusieurs personnes avaient signalé son comportement pervers. Mais ni la hiérarchie, ni la police n'ont donné suite.

Portrait de Tenvalacruchealo
9/novembre/2019 - 10h37

Moi j'hallucine toujours 200 victimes pas une qui est dit stop ou non ou dénoncer avant ?

 

Portrait de Wouhpinaise
9/novembre/2019 - 10h35
Mimosas06 a écrit :

Difficile à croire quand même.

Et pourtant le fichier Excel trouvé prouve que ces femmes disent vrai.

Portrait de Cl
9/novembre/2019 - 10h26

Incroyable !!!!! un malade !!!!!   

Portrait de Mimosas06
9/novembre/2019 - 10h24

Difficile à croire quand même.

Portrait de Sorj
9/novembre/2019 - 10h14

Encore un traumatisé qui a loupé son Internat de médecine.

Voila ce que c’est que de contrarier les vocations.

Portrait de Wouhpinaise
9/novembre/2019 - 10h08

C'est quoi ce détraqué ?

Portrait de Media44
9/novembre/2019 - 10h04

Un vrai malade !