06/11 14:02

EXCLU - La colère d'Anny Duperey: "Je suis extrêmement choquée par ce qui s'est passé! Comment une telle chose est-elle possible en France?" - VIDEO

Ce matin, Anny Duperey était l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. La comédienne est revenue sur son combat contre le Lévothyrox à l’occasion de la sortie du livre "Les résistantes : 12 femmes qui font bouger la médecine" (éditions Harper Collins).

"On n'estime pas le nombre de morts potentiels qu'il y a eu à cause du Lévothyrox (...) Si une majorité d'hommes étaient touchés, peut-être qu'on aurait traité le sujet différemment", a-t-elle expliqué en indiquant que "le corps médical dans son ensemble, sauf de très rares exceptions, ne croyait pas" aux effets secondaires du médicament.

A la question de savoir si elle s'est investie d'une mission, la comédienne répond : "Je ne suis pas une militante née. L'injustice m'a semblé énorme que j'ai continué à en parler (...) Je ne pensais pas que dans notre belle France, avec un service de santé l'un des plus performants au monde, on puisse ne pas écouter les malades à ce point. Je n'y croyais pas. J'en reste extrêmement choquée".

Anny Duperey, qui a toujours des effets secondaires, a continué en précisant que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a "elle-même reconnu qu'il y avait une inconnue scientifique". "Pourquoi on ne l'a pas cherchée. Pourquoi on a cherché à la masquer ? C'est ça qui est choquant !", a-t-elle estimé. 

L'actrice est revenue sur sa participation à un reportage d'"Envoyé Spécial" sur France 2 consacré au Levothyrox en 2017. "J'avais écrit une lettre un peu après. C'était un petit peu une trahison. j'ai compris pourquoi", a-t-elle déclaré en précisant que la journaliste qui avait réalisé le sujet "prenait un peu de Lévothyrox et elle n'avait pas d'effets secondaires".

"Je crois que tous les gens qui ont été concernés et qui ont pris position, avaient un peu tous et c'est humain, soit eux-même, soit leur femme, soit leur soeur, soit leur famille, soit leur mère touchés. Ils y croyaient et tous les autres n'y croyaient pas", a-t-elle conclu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de nina83
7/novembre/2019 - 08h10

je prends le nouveau lévo, après avoir pris l'ancien pendant de longues années, et j'ai tout de suite senti la différence.... et eu des effets secondaires, certains encore d'ailleurs, le dosage y est pour beaucoup, mais il y a autre chose c'est certain, trop de personnes ont souffert d'effets indésirables. J'espère qu'on aura un jour des éclaircissements.....

Portrait de Citoyen87
6/novembre/2019 - 17h52
francaz33 a écrit :

je prends du Levothyrox depuis de nombreuses annees  et maintenant le nouveau je n'ai  constaté aucune différence suis je un cas exceptionnel  

Rien d'exceptionnel, beaucoup n'ont subi aucun effet secondaire, heureusement.

Portrait de flore44770
6/novembre/2019 - 17h29 - depuis l'application mobile

Mais bien sur qu'on est nombreux(x)(ses) a ne pas supporter ce Levothyrox après des années de traitements avec l'ancienne version, et je ne comprends pas pourquoi les autorités de santé ne nous prennent pas au sérieux, heureusement mon d'oc m'a bien compris et m'a donné une autre marque qui me convient très bien...

Portrait de francaz33
6/novembre/2019 - 16h43

je prends du Levothyrox depuis de nombreuses annees  et maintenant le nouveau je n'ai  constaté aucune différence suis je un cas exceptionnel  

Portrait de luciep
6/novembre/2019 - 15h26

Oh chère Annie Duperey vous ne pouvez pas savoir comme votre témoignage nous a fait du bien (à l'époque et encore maintenant). On nous a enfin crus et on a pu avoir d'autres alternatives. C'est quand-même dingue qu'il ait fallu que quelqu'un de connu soit malade aussi pour donner plus de poids aux réclamations des autres malades. Mais j'apprends aussi qu'il y a encore des personnes dont les médecins refusent de prescrire une des alternatives et ça c'est vraiment criminel de leur part !!!

Portrait de Calamité
6/novembre/2019 - 15h13

Pour le médicament, c'est une catastrophe....L' argent quand ça touche la santé .. Honteux