30/10 07:16

Les pompiers de Californie profitent d'une accalmie pour tenter de juguler les incendies avant la reprise de vents violents - Vidéo

Les pompiers de Californie profitaient d'une accalmie pour tenter de juguler deux incendies de grande ampleur avant la reprise de vents violents qui pourraient dépasser 100 km/h et attiser les flammes de plus belle. L'agence météorologique américaine a lancé une alerte aux vents violents à partir de mardi midi pour le nord de la Californie, où plus de 4.500 hommes et femmes ont été déployés pour lutter contre le "Kincade Fire", qui a déjà parcouru 30.000 hectares (bien: 30.000 hectares) au nord de San Francisco.

Plus au sud, à Los Angeles, un important feu de broussailles a contraint depuis lundi à l'évacuation préventive de quartiers chics situés près du célèbre musée Getty dans les collines surplombant la métropole. Les risques d'incendie devaient y devenir "extrêmement critiques" à partir de mardi soir en raison des vents, du très faible taux d'humidité et de la sécheresse de la végétation. Cet épisode venteux, prévu pour durer jusqu'à jeudi, "sera probablement le plus fort que nous ayons eu cette saison", ont prévu les services météo.

Plus de 7.000 personnes avaient dû quitter leurs maisons depuis lundi en raison du "Getty Fire" et elles ne pourront pas rentrer chez elles tant que l'alerte n'aura pas été levée. Au moins douze habitations ont été détruites par l'incendie qui avait parcouru 265 hectares et n'était contenu qu'à 15% mardi après-midi. Il n'a pour l'heure fait aucune victime et son origine n'a pas été déterminée.

Les enquêteurs concentraient toutefois leurs recherches sur des lignes électriques à proximités du départ de feu, le long d'une autoroute, selon le Los Angeles Times. "Il suffit d'une braise emportée par le vent pour déclencher un autre incendie", a prévenu M. Terrazas. "On sait que des braises peuvent être transportées sur plusieurs kilomètres, donc l'épisode venteux de ce soir nous inquiète beaucoup", a-t-il insisté.

Toute la Californie, Etat de l'Ouest américain touché par des incendies destructeurs et parfois meurtriers ces dernières années, avait été placée dimanche en état d'urgence par son gouverneur Gavin Newsom. Pour éviter que les lignes à haute tension ne provoquent des étincelles potentiellement dévastatrices, les fournisseurs d'électricité de l'Etat ont parfois coupé le courant dans les zones à risque ces dernières semaines et seront probablement encore amenés à le faire dans les jours qui viennent.

Ailleurs sur le web

Vos réactions