07/10 17:01

75% des Français ont utilisé chez eux au moins un pesticide au cours de ces 12 derniers mois, selon une étude de l’Anses - VIDEO

En pleine polémique sur la distance minimale entre habitations et zones d’épandage des produits phytosanitaires chimiques, l’Anses attire l’attention sur une autre source potentielle d’exposition à ces produits potentiellement toxiques: la maison.

Cette étude de terrain baptisée Pesti’Home, réalisée en 2014 chez 1.500 ménages de France métropolitaine pour avoir une meilleure évaluation des expositions et des risques potentiels pour la santé, révèle ainsi que 75% d’entre eux ont utilisé au moins un pesticide dans les 12 mois précédents. Et cette utilisation «généralisée» est loin de concerner uniquement le soin des plantes.

Ainsi, 61% des détenteurs d’animaux domestiques (qui représentent près de la moitié de l’échantillon) traitent leur chat, leur chien ou leur lapin contre les puces et les tiques. D’autre part, 40% des ménages ont recours à des biocides contre les insectes volants et 28% contre les insectes rampants, 12% utilisent des répulsifs corporels contre les insectes, 9% des produits contre les rongeurs, 7% contre les poux humains, 4% contre les acariens.

Les produits phytopharmaceutiques chimiques ne sont évidemment pas absents: 20% des détenteurs d’un espace extérieur font par exemple appel à des produits contre les maladies des plantes. Mais pour les usages liés au jardinage, les utilisateurs sont généralement plus prudents, lisant les notices et les respectant mieux.

«70% des personnes qui ont des produits pour le jardin déclarent suivre les précautions d’emploi. Ils sont plus au courant pour les pesticides utilisés au jardin, parce qu’on en parle beaucoup dans le débat public», explique à l’AFP Jean-Luc Volatier, adjoint à l’évaluation des risques à l’Anses.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lxa75
7/octobre/2019 - 18h14

Logique