06/10 10:46

Les images chocs des 114 Femen qui ont manifesté hier au cimetière Montparnasse à Paris pour dénoncer les féminicides et réclamer au gouvernement "une mobilisation plus forte"

La peau et les cheveux grisés par de l'argile, une centaine de Femen ont traversé en silence samedi le cimetière du Montparnasse, à Paris, pour dénoncer les féminicides et réclamer au gouvernement "une mobilisation plus forte".

Chacune portait une pancarte noire en forme de stèle, où figuraient les noms de femmes tuées par leur conjoint ou ex-compagnon cette année:

"Taïna, 20 ans, 3e féminicide", "Michèle, 72 ans, 10e féminicide", "Fabienne, 51 ans, 36e féminicide", "Marie-Alice, 53 ans, 51e féminicide", "Audrey, 37 ans, 66e féminicide", "Denise, 58 ans, 92e féminicide", "Clothilde, 35 ans, 96e féminicide", "Salomé, 21 ans, 100e féminicide". "Pas une de plus", "Plus écoutées mortes que vivantes", avaient crié les manifestantes dans les rues voisines, avant d'entrer calmement dans le cimetière.

Défilant sous la pluie, les Femen avaient inscrit en lettres blanches sur leur buste dénudé "Je ne voulais pas mourir", "Je l'ai quitté, il m'a tuée" ou "On me prendra au sérieux quand je serai morte".

Ailleurs sur le web

Vos réactions