19/09 19:08

Mathieu Kassovitz condamné à 1.000 euros d’amende pour un tweet injurieux envers la police en 2017 en évoquant une opération anti-drogue

Pour avoir traité les policiers de "bâtards" dans un tweet datant de 2017 qui évoquait une opération antidrogue dans un hôpital de Nantes, l’acteur et réalisateur Mathieu Kassovitz a été condamné ce soir à un total de 1.000 euros d’amende.

«Bande de bâtards. 7g !!! 24 policiers !!!!! Vous êtes une belle bande de bon à [email protected] nationale », avait tweeté Mathieu Kassovitz, s’attirant la colère de syndicats policiers.

Le tribunal correctionnel de Paris a déclaré l’acteur coupable d'« injure publique » envers des fonctionnaires dépositaires de l’autorité publique. Il l’a condamné, dans deux jugements distincts, à une amende de 500 euros et à verser un euro de dommages et intérêts à chacun des 17 agents qui avaient porté plainte contre lui. Ceux-ci réclamaient 3.000 euros chacun.

Le tribunal correctionnel de Paris l'a en effet déclaré coupable "d'injure publique" envers des fonctionnaires dépositaires de l'autorité publique.

L'acteur et réalisateur, qui avait utilisé cette expression dans un tweet pour se moquer d'une opération antidrogue de la police dans un hôpital de Nantes fin 2017, devra payer 1 000 euros d'amende. Dans le détail,le tribunal a condamné l'acteur, dans deux jugements distincts, à une amende de 500 euros et à verser un euro de dommages et intérêts à chacun des 17 agents qui avaient porté plainte contre lui. Ces derniers réclamaient davantage, 3 000 euros chacun.

A l'audience, en mai, Mathieu Kassovitz avait défendu une simple "raillerie" face à la "vantardise" de la Sécurité publique. Il avait expliqué avoir réagi à une publication de la Direction départementale de la sécurité publique de Loire-Atlantique faisant état des résultats d'une opération de sécurisation et recherche de stupéfiants à l'hôpital psychiatrique Saint-Jacques, lors de laquelle 24 policiers avaient été mobilisés.

Sept grammes de résine de cannabis avaient été découverts dans la chambre d'un patient. A la barre de la 17e chambre correctionnelle, Mathieu Kassovitz s'était désolé de la "susceptibilité" des policiers, qu'il n'avait pas voulu "blesser".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LastChristmas
20/septembre/2019 - 10h00
Helena91 a écrit :
C’est peu ce type est une racaille haineux antisémite prison moi je dis

racaille haineux, oui! antisémite, il ne risque pas vu qu'il est juif! smiley

Portrait de LastChristmas
20/septembre/2019 - 06h57
Blek37 a écrit :

C'est comme si ,on m'avait donné une amende  de 0,10 € pour lui !

smiley

Portrait de Jean Pingouin du 59
19/septembre/2019 - 23h05

Un chouineur smiley

Portrait de Blek37
19/septembre/2019 - 20h58

C'est comme si ,on m'avait donné une amende  de 0,10 € pour lui !

Portrait de tvor
19/septembre/2019 - 19h43

Bien fait pour cet eternel rebelle  a 2 balles qui profite bien du systeme et qui veut se la jouer proche du peuple ...