15/09 11:16

Libération accuse une des journaliste du quotidien "L'Opinion" de harceler plusieurs personnalités sur twitter dont un de ses journalistes

Depuis plusieurs jours, un compte anonyme cible un journaliste de «Libération», allant jusqu'à annoncer son possible licenciement. Une recherche effectuée par les journalistes de Libération laisse à penser que le compte a été créé par la journaliste de «l'Opinion» Emmanuelle Ducros. Dans un long article qui démontre les faits, le site internet du quotidien semble certain de ce qu'il avance.

Extraits:

"Le compte Twitter en question, @RaysonElla, a été créé le 14 juin 2019. Depuis le 4 septembre, il a posté une cinquantaine de tweets (d’autres ont été postés entre juin et septembre, mais ont été supprimés depuis). La quasi-totalité des tweets visent des journalistes ayant eu affaire d’une manière ou d’une autre à Emmanuelle Ducros, journaliste de l’Opinion, en charge des questions agricoles et au cœur de fréquents débats (souvent agités) à propos, notamment, du glyphosate. (...) 

Mais la principale cible est Robin Andraca, journaliste à CheckNews (Libération), et auteur en juin dernier d’un article qui répondait à la question suivante : «La journaliste Emmanuelle Ducros a-t-elle été rémunérée par des lobbys de l’industrie agroalimentaire ?»

Une fonctionnalité sur Twitter permet aux utilisateurs ayant perdu leur mot de passe de se faire envoyer un code pour réinitialisation. (...) En écrivant le pseudonyme du compte harceleur @RaysonElla dans cette rubrique Twitter dédiée à la récupération des mots de passe perdus, Twitter nous indiquait mercredi qu’il était lié à un numéro de téléphone se terminant par 92, et au mail suivant (chaque étoile remplace un caractère) : ed*****@l*******.**

Cette adresse «en pointillé» colle avec l’adresse e-mail professionnelle d’Emmanuelle Ducros ([email protected], comme on peut le voir sur le site de l’Opinion). Idem pour le numéro de téléphone, puisque le portable de la journaliste se termine par 92."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
15/septembre/2019 - 17h37
Bokassa a écrit :

Si cette journaliste avait harcelé qui que ce soit 1 son compte aurait sauté 2 elle serait passible de poursuites judiciaires. La vérité est qu'Emmanuelle Ducros est une des rares journalistes à savoir de quoi on parle sur le sujet  pesticides, glyphosate etc... et à s'opposer à  l'hystérie des "verts", de la gauche sur ce sujet , ce qui en fait une journaliste à abattre pour Libé etc...

C'est toujours amusant de voir que certains sont prêt à tout gober du moment que c'est quelqu'un du même bord politique qu'eux même.

Si vous avez lu l'article jusqu'au bout, vous avez donc constaté qu'il y a peu de doutes sur la réalité des choses.

Portrait de LastChristmas
15/septembre/2019 - 11h28

oh, elle ne risque rien vu que ce sont les femmes pour la ministre de l'inégalité qui en sont victimes et pas les hommes!