29/08 13:01

Les jeunes de plus en plus fan de gaz hilarant mais attention, cette substance peut-être mortelle - Des députés montent au créneau

De nombreux maires tentent de lutter contre une nouvelle drogue utilisée par les adolescents, le "gaz hilarant". 

Ces capsules, vendues en supermarché pour quelques euros, contiennent du protoxyde d'azote. Un gaz utilisé en cuisine, notamment pour faire de la chantilly, et dans le milieu médical, mélangé à de l'oxygène, pour ses propriétés anesthésiantes. Mais détourné de son usage et inhalé pur, il peut avoir des effets excitants et euphorisants.

"Interpellés par les habitants", des députés et sénateurs ont déposé deux propositions de loi. "Il faut aussi apposer un pictogramme, indiquer que c'est dangereux !", plaide l'un d'eux Ugo Bernalicis, député LFI du Nord.

Pour Rammy Azzouz, médecin au centre antipoison du CHU de Lille, si avec "8 grammes de protoxyde par cartouche", la toxicité immédiate "est faible", le produit pris de façon chronique et à forte dose peut entraîner des "effets neurotoxiques", allant de fourmillements à des troubles de la mémoire voire au décès. "Des lésions de la moelle épinière" peuvent apparaître "à partir de 50 à 100 cartouches sur quelques semaines".

Ailleurs sur le web

Vos réactions