27/08/2019 12:31

Des scientifiques de la Nasa étudient les eaux de l'Arctique pour mesurer l'impact des océans sur la fonte des glaces - VIDEO

A bord d'un vieux coucou retapé rasant le désert blanc du Groenland oriental, trois scientifiques de la Nasa larguent des sondes dans les eaux nacrées de l'Arctique pour mesurer l'impact des océans sur la fonte des glaces. Joshua Willis dirige la mission Oceans Melting Greenland (OMG, Océans Fonte Groenland) qui effectue depuis 2015 des rotations en DC3 au-dessus du territoire autonome danois en proie au réchauffement climatique.

Dans sa combinaison bleue d'astronaute, cet océanographe charge dans un puits de largage une sonde, cylindre d'un gros mètre de long et d'une dizaine de centimètres de diamètre, bourré de capteurs. Au signal radio du pilote, il précipite la sonde dans le vide.

L'ogive fuse vers la Terre, tournoie, s'abîme sur la surface bleutée, s'enfonce dans les eaux nimbées d'écume et de soleil boréal. Sur la ligne de côte, à perte de vue, les glaciers en péril, érodés par l'air et les flots, s'affaissent, se disloquent, libérant dans un fracas assourdissant des blocs de glace pareils à des îlets de sucre dérivants.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fanlabiz
27/août/2019 - 19h43 - depuis l'application mobile

Oh ben alors, si la NASA s’en mele, on est sauvé

Portrait de PhilRAI
27/août/2019 - 17h38

Sauf que le manteau de glace du Groenland est en progression et non pas en phase de fonte.

Le vêlage des glaciers est un phénomène normal. 

On trouve toutes les informations nécessaires sur le site danois polarportal surface conditions