22/08 15:25

Découvrez l'histoire bouleversante d'un jeune homme décédé d'un cancer ... et de son chien qui meurt un quart d'heure après lui!

C'est une histoire bouleversante qui s'est passée en Ecosse il y a quelques jours que raconte le Daily Mail, celle de Stuart Hutchinson, un jeune homme de 25 ans, qui est décédé des suites d'un cancer. Mais surtout, à peine 15 minutes plus tard, c'est Nero, son bouledogue français, qui est est mort à son tour. "Les vétérinaires nous ont dit que sa colonne vertébrale était fracturée. Mais avant cela, il allait parfaitement bien", confie la maman de Stuart à nos confrères. Elle précise que si Stuart avait trois chiens, Nero était sans aucun doute pour elle celui avec qui il était le plus fusionnel. 

Au domicile, l'animal ne semblait pas au mieux de sa forme. Un proche l'a donc emmené en urgence chez le vétérinaire: « Là-bas, on lui a dit que le chien s’était fracturé la colonne vertébrale. Pourtant, il allait très bien quelques heures plus tôt », explique-t-on. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bacchussss
23/août/2019 - 05h06
Oleg Popov a écrit :

« Là-bas, on lui a dit que le chien s’était fracturé la colonne vertébrale. Pourtant, il allait très bien quelques heures plus tôt ».

L'explication la plus logique c'est qu'une fois son proprio décédé, un des proches qui ne pouvait pas sacquer le chien lui a mis la raclée qu'il rêvait de lui mettre depuis des années et lui a pété la colonne.

Je suis tout à fait d'accord avec vous. C'est plus vraisemblable que le suicide de ce chien qui se fracture la colonne. Je pense que ce chien aimait son maître mais, il ne faut exagéré.

Portrait de Oleg Popov
22/août/2019 - 15h56

« Là-bas, on lui a dit que le chien s’était fracturé la colonne vertébrale. Pourtant, il allait très bien quelques heures plus tôt ».

L'explication la plus logique c'est qu'une fois son proprio décédé, un des proches qui ne pouvait pas sacquer le chien lui a mis la raclée qu'il rêvait de lui mettre depuis des années et lui a pété la colonne.