12/08 07:31

Attaque d'une mosquée en Norvège: Le suspect aurait évoqué une "guerre des races" et rendu hommage à l'attaque contre deux mosquées qui a fait 51 morts en Nouvelle-Zélande

La police norvégienne traite la fusillade perpétrée samedi dans une mosquée des environs d'Oslo comme une "tentative d'acte terroriste" dont l'auteur nourrissant "des vues d'extrême droite" est aussi soupçonné d'avoir tué sa demi-sœur de 17 ans. Survenant après plusieurs attaques par des suprémacistes blancs à travers le monde, l'épisode d'apparence islamophobe a semé la crainte parmi les musulmans au premier jour de la fête de l'Aïd al-Adha dimanche.

"La cartographie que nous avons dressée montre que l'auteur de l'attaque avait des vues d'extrême droite", a déclaré un responsable de la police d'Oslo, Rune Skjold, à propos du suspect, un Norvégien d'une vingtaine d'années. "Il avait des positions xénophobes, il voulait semer la terreur", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

L'homme, dont l'identité n'a pas été dévoilée, a ouvert le feu samedi après-midi au centre islamique Al-Noor à Baerum, banlieue résidentielle d'Oslo, faisant un blessé léger. Quelques heures plus tard, la police a découvert à son domicile le cadavre d'une jeune femme, identifiée dimanche comme étant la demi-sœur --la fille de la belle-mère-- du suspect. Entendu dans la nuit par les enquêteurs, le jeune homme a refusé de s'expliquer.

Contactée par l'AFP, son avocate Unni Fries a seulement dit avoir "besoin de beaucoup plus de temps pour se plonger dans le dossier et parler à (son) client".

"Nous avons conclu que nous avons affaire à une tentative d'acte terroriste", a indiqué Rune Skjold en faisant le point sur l'enquête.

Après avoir tiré à l'intérieur de la mosquée où trois fidèles étaient présents, le suspect a été maîtrisé par un sexagénaire et remis aux policiers qui ont retrouvé sur place deux armes à feu dont le type n'a pas été précisé.

Un message que le suspect aurait posté sur un forum en ligne peu avant de passer à l'acte évoque une "guerre des races" et rend hommage à l'auteur de l'attaque contre deux mosquées qui avait fait 51 morts en mars en Nouvelle-Zélande.

L'authenticité du message et l'identité de son auteur ne peuvent être établies avec certitude à ce stade.

Cette fusillade s'inscrit dans un contexte de recrudescence d'attaques menées par des suprémacistes blancs, notamment celles de Christchurch en Nouvelle-Zélande et d'El Paso aux Etats-Unis.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BrunoNo
12/août/2019 - 17h44

Un blessé léger ???

Heureusement les chrétiens sont aussi débiles que les musulmans en même temps pour croire en dieu il ne faut pas être futé ???

Avec mon QI si j'avais dû faire un attentat c'est 3 à 4.000 morts minimum heureusement quand on est intelligent on ne croit pas en dieu et on ne tue pas en son nom.

Je médite dans les bibliothèques.

Portrait de Dragon75
12/août/2019 - 09h26 - depuis l'application mobile
Sergent tirailleur Highway a écrit :

Ce n'est que le second d'une future longue liste. Daesh a réussit, au prochain attentat, il y a de forte chance qu'il y ait des représailles par des chrétiens, et nous allons entrer dans une nouvelle croisade.

Les jours sombres arrivent.

 

@Sergent tirailleur Highway tu en a d’autres comme ça??? La majorité des gens issus de confessions différentes vivent très bien et travaillent ensemble sans problèmes.

Portrait de Bigpower
12/août/2019 - 09h21
Sergent tirailleur Highway a écrit :

Ce n'est que le second d'une future longue liste. Daesh a réussit, au prochain attentat, il y a de forte chance qu'il y ait des représailles par des chrétiens, et nous allons entrer dans une nouvelle croisade.

Les jours sombres arrivent.

 

Avec un peu de chance, cela ne se produira pas... Si l'effondrement économique et écologique a lieu avant !smiley