02/08 16:41

Un urgentiste pousse un coup de gueule contre certains patients: "On ne peut pas consommer du soin comme on va chez McDonald’s"- VIDEO

C'est un coup de gueule d'un urgentiste alors que 213 services d'urgences sur 600 sont en grève en France. Christophe Couturier, chef des urgences du centre hospitalier de Dunkerque, a témoigné.

"Il faut que l'on cesse cette volonté d'immédiateté", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "On ne peut pas consommer du soin comme on va chez McDonald's. Ce n'est pas possible. Ce n'est plus possible. Il faut trouver une solution".

Depuis mars dernier, le service que dirige Christophe Couturier est touché par un grève.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DidierM.
29/août/2019 - 01h42
La République C'est Moi a écrit :

Bravo pour votre lucidité cher monsieur. Enfin un qui ose dire que le problème principal des urgences est le manque de civisme des français.

Il faut tout simplement rendre obligatoire l'appel au 15 et que ce dernier donne un N° d’accès pour se rendre aux urgences.

Il y en a marre que des gens se pointent parce que leur gamin à 38° de fièvre. Entre autre.

Désolé mais les deux piliers d'un état fort sont la santé et l'éducation de ses citoyens qui pourront, ainsi dotés, obtenir tout par eux-mêmes de l'essentiel au superflu autant pour eux que pour les autres.

Les politiques menées ces vingt dernières années en matière de santé n'ont eues de cesse que de détruire l'outil au-lieu de l'améliorer rendant aujourd'hui la critique facile et la culpabilisation de l'usager une mode.  

 

Portrait de JF_Lacour
2/août/2019 - 22h24

@soly : absolument d'accord avec vous.

Je n'habite pas très loin de Paris mais la ville ou je vis devient au fil du temps un désert médical avec moitié moins de médecins en 10 ans alors que la population augmente.

Tous les médecins de ma ville, je dis bien TOUS refusent de prendre de nouveaux patients et donc refusent de vous accorder un RDV même si vous êtes malade. C'est kafkaïen.

Mon médecin précédent ayant cessé son activité, j'ai fini par trouver un autre généraliste en me déplaçant physiquement jusqu'à son cabinet et après une discussion limite houleuse avec sa secrétaire qui au départ ne voulait rien entendre. ( car coup de bol il est sur Doctolib mais partage encore pour quelque temps une secrétaire avec 2 autres confrères. )

Pour avoir un RDV avec un spécialiste c'est entre 3 et 9 mois suivant la spécialité pour une première visite mais une fois que vous avez mis le pied dans la porte les délais deviennent tout de suite plus raisonnables. Le spécialiste que j'avais consulté l'an dernier après 6 mois d'attente m'a immédiatement donné un RDV un mois plus tard pour un examen complémentaire qui n'avait aucun caractère d'urgence ( mais qui comme par hasard coûtait la peau du c...)

Portrait de macaronchoco
2/août/2019 - 22h21

Christophe Couturier a entièrement raison.

il faut arrêter de penser que tout est dû!

Que chacun soit responsable, que chacun s'assume et les urgences serviront dans de meilleures conditions à tous ceux qui malheureusement le nécessitent 

quelques exemples précis qui permettront de libérer les urgences immédiatement en se comportant pour certains différemment:

1. L'alcool

2. Les drogues

3. Sports à risquessmiley ski hors pistes, certains sports d'eau, sports mécaniques...)

4. les enfants sans surveillance ou sans éducation qui sont toujours à la recherche de la première connerie à faire devant souvent des parents dans un état végétatif avancé dont leur enfant est "roi"

En écrivant que chacun s'assume cela veut dire également, imposer pour Tous un minimum d'activité (30 mn de marche) minimum ts les jours,  un minimum d'hygyène de vie, une alimentation saine il suffit de regarder le contenu de la majorité des caddies ds les supermarchés pour comprendre le malaise.

Je suis convaincu qu'en respectant les points ci-dessus l'on élimine + 70 % des arrivées au urgence en sachant que ce n'est pas très compliqué sans parler des économies (santé, travail,...)

Bien évidemment, il y aura toujours des grincheux smiley

Un peu de bon sens et de bonne volonté et le monde se portera meilleur!

 

Portrait de soly
2/août/2019 - 20h22
Cela me fait doucement rire tous les commentaires sur les pseudo-abus aux urgences. Il y a certes des abus mais de façon marginale. Le problème vient du fait qu'en France on ne peut plus se soigner correctement : - Il est de plus en plus compliqué d'obtenir un rendez-vous immédiat avec un généraliste. Lorsque vous êtes réellement malade et que l'on vous propose un rendez-vous parfois une semaine après, il y a vraiment un problème.... - Dans ma ville, SOS médecin ne se déplace plus, même si vous êtes à l'agonie, il vous donne un rendez-vous en cabinet.... - Les spécialistes ont pour certains un délai d'attente entre 6 mois et 1 an. Donc lorsque vous êtes réellement malade et que vous n'avez aucune possibilité de voir un médecin, il ne reste plus que les urgences, même si la pathologie que vous avez aurait pu être soigné par un généraliste....encore faut-il avoir accès à un généraliste... De plus, je ne crois absolument pas à l'argument que des personnes viendraient aux urgences pour ne pas payer la consultation. Je ne pense pas que l'on vienne aux urgences, sachant qu'il faudra attendre 7 heures, sans raison.
Portrait de Blek37
2/août/2019 - 18h44
La République C'est Moi a écrit :

Bravo pour votre lucidité cher monsieur. Enfin un qui ose dire que le problème principal des urgences est le manque de civisme des français.

Il faut tout simplement rendre obligatoire l'appel au 15 et que ce dernier donne un N° d’accès pour se rendre aux urgences.

Il y en a marre que des gens se pointent parce que leur gamin à 38° de fièvre. Entre autre.

Merci holland  et son disciple macron le homard. 

Portrait de A.Thomas
2/août/2019 - 17h33
La République C'est Moi a écrit :

Bravo pour votre lucidité cher monsieur. Enfin un qui ose dire que le problème principal des urgences est le manque de civisme des français.

Il faut tout simplement rendre obligatoire l'appel au 15 et que ce dernier donne un N° d’accès pour se rendre aux urgences.

Il y en a marre que des gens se pointent parce que leur gamin à 38° de fièvre. Entre autre.

Le problème principal est aussi le manque de moyens.J'ai passé des heures aux urgences pour une omoplate fracturée suite à une chute de cheval. Les personnes présentes avaient toutes une raison valable d'être là et pas un petit 38 de fièvre.Il y a des abus oui mais le fond du problème est ailleurs . Pas assez de médecins urgentistes ,pas assez d'infirmières etc ..Si par un coup de baguette magique on élimine" les abus" le problème ne sera pas résolu.

Portrait de hummerH2
2/août/2019 - 16h57

Dans le meme genre, entendu l'autre jour à la radio par un pompier.

Il parait que de plus en plus de gens ayant un RDV pour un simple examen à l’hôpital ,comme une radio prescrite par un médecin généraliste par exemple, téléphonent aux pompiers afin que ces derniers viennent les chercher à domicile pour les emmener à l’hôpital pour leurs RDV !!!

Plus ça va, plus il y a des tarés !!! smiley