01/08 16:31

Le site d'informations en ligne algérien «Interlignes» n'est plus accessible depuis une semaine pour les internautes résidant en Algérie - Son directeur dénonce un «acte de censure arbitraire»

Le site d'informations en ligne algérien «Interlignes» n'est plus accessible depuis une semaine pour les internautes résidant en Algérie, a affirmé son fondateur et directeur, dénonçant un «acte de censure arbitraire».

«Depuis une semaine, nos lecteurs l'auront certainement constaté, notre site est inaccessible à partir d'Algérie», a déclaré dans un communiqué Bouzid Ichalalene. Le site, Inter-lignes.com, est inaccessible depuis le 25 juillet, bloqué sans préavis «par les autorités algériennes», a-t-il précisé à l'AFP.

Selon lui, l'accès au site est suspendu depuis la publication par «Interlignes» d'un article reprenant les principaux éléments d'une enquête menée par l'hebdomadaire français L'Obssur les avoirs à l'étranger des ministres de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné le 2 avril.

La couverture par le site du mouvement de contestation secouant l'Algérie depuis plusieurs mois «a visiblement dérangé», a assuré Ichalalene dans le communiqué. «Et pour nous faire taire, le recours au blocage du site a été l'unique solution trouvée», a-t-il estimé. Il s'agit du deuxième site d'informations devenu inaccessible en l'espace de deux mois aux internautes algériens.

Ailleurs sur le web

Vos réactions