28/07 10:46

La permanence du député LREM Romain Grau prise pour cible à Perpignan par des «gilets jaunes» qui ont cassé les vitres et tenté de mettre le feu au local où il se trouvait - VIDEO

La permanence du député LREM Romain Grau a été prise pour cible samedi à Perpignan par des «gilets jaunes» qui ont cassé les vitres et tenté de mettre le feu au local où il se trouvait.

«Comme chaque samedi matin, je travaillais à mon bureau. Ils ont brisé toutes les vitres et ont tenté de mettre le feu à la permanence. Heureusement, un voisin m'a jeté un extincteur par la fenêtre et j'ai pu arrêter l'incendie», a indiqué à l'AFP Romain Grau. Selon lui, ils étaient une trentaine de «gilets jaunes» à prendre part à ce «saccage» mais n'ont scandé aucun slogan.

La manifestation des «gilets jaunes» à Perpignan a rassemblé samedi «un peu moins de 200 personnes, dont 50 à 70 violentes», selon la préfecture des Pyrénées-Orientales, qui a indiqué que la permanence de Romain Grau avait été la «cible de dégradations importantes de la part de manifestants». Une personne a été interpellée, a indiqué la préfecture à l'AFP.
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a exprimé sur Twitter son soutien à Romain Grau, assurant que tout était «mis en oeuvre pour identifier les lâches auteurs de ces faits inexcusables».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
28/juillet/2019 - 12h17
Fab82 a écrit :
Encore une démonstration de l’extrémisme et de la radicalisation des « Gilets jaunes ». En terme de droit, utiliser la violence, l’intimidation... est du terrorisme. Il est grand temps que ce qui reste de ce mouvement (qui n’a plus rien à voir avec les motivations premières), soit dissous pour éviter une escalade des plus radicaux.

Comme le dit @C'Ptain What13, attendons de savoir s'il s'agit vraiment de Gilets jaunes (revendiqués comme tels) ...

Par contre comment voulez vous dissoudre un mouvement qui se manifeste de façon spontanée : on peut dissoudre un parti , un groupuscule , mais quand rien n'est organisé et que chacun peut se prétendre GJ ... difficile de contrôler ...  smiley

Portrait de Fab82
28/juillet/2019 - 11h43 - depuis l'application mobile

Encore une démonstration de l’extrémisme et de la radicalisation des « Gilets jaunes ». En terme de droit, utiliser la violence, l’intimidation... est du terrorisme. Il est grand temps que ce qui reste de ce mouvement (qui n’a plus rien à voir avec les motivations premières), soit dissous pour éviter une escalade des plus radicaux.

Portrait de Wouhpinaise
28/juillet/2019 - 11h39
Harriet a écrit :

C'est de toute façon très grave, voire criminel, car il y a des appartements au dessus du local ...  :~

Très juste. Ce qui accentue la gravité de l'acte.

Portrait de Nono75
28/juillet/2019 - 11h34
BILOU T a écrit :

dans l'article il pourrait aussi être fait mention des permanences LREM détruites ou murées par les agriculteurs en colère contre la signature des accords avec le Canada, il n'y a pas que les gilets jaunes qui contestent les positions prises par les députés LREM.

Déjà la presse en parle dans d'autres articles, un article ne peut pas reprendre tout ce qui se passe ailleurs sinon on n'en finirait pas.

Ensuite il y a une légère différence entre murer, déverser du fumier, etc. et foutre le feu non ?

Portrait de Harriet
28/juillet/2019 - 11h27
Wouhpinaise a écrit :

Savaient-ils que le député était présent ? Si oui, c'est hyper grave.

C'est de toute façon très grave, voire criminel, car il y a des appartements au dessus du local ...  smiley

Portrait de Wouhpinaise
28/juillet/2019 - 11h15

Savaient-ils que le député était présent ? Si oui, c'est hyper grave.