27/07 11:30

Le directeur de la société UBER en Suisse annonce qu'il pourrait se retirer de Genève en raison des nouvelles règles qui vont être imposées

Steve Salom, general manager d'Uber en Suisse indique que des acteurs politiques «ont pris des mesures qui risquent de nous conduire à interrompre nos opérations à Genève». Selon le quotidien 20 Minutes version Suisse Uber pourrait donc décider de jeter l'éponge.

Steve Salom prévient qu'Uber ne peut être une entreprise de transports, «ce qui est totalement incompatible avec notre modèle. C'est aussi incompatible avec votre qualité de professionnels indépendants».

Le patron indique que l'entreprise fera valoir ses droits en justice si nécessaire. Puis, il développe les conséquences d'une telle décision pour son activité et celle des chauffeurs:

«Malheureusement, tout laisse à penser aujourd'hui que nous n'aurons pas d'autre choix que d'interrompre nos opérations jusqu'à ce que les tribunaux compétents statuent sur cette question.»

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BrunoNo
28/juillet/2019 - 15h35

Ce serait bien qu'on se débarrasse de ces Uber, Airbnb, et autres sites web super cool côtés en bourse qui détruiront à long terme l'emploi.Bref quand nous serons tous auto-entrepreneurs la vie sera belle.

Portrait de KEYZER
27/juillet/2019 - 14h10

En France, pays des droits de l' Homme ^^, le gouvernement cautionne et encourage cet esclavagisme moderne : vive la France ! smiley