02/07 18:51

A Paris, 6 opérateurs de trottinettes électriques sur 12 décident de se retirer immédiatement et de suspendre leurs opérations (Le Parisien)

Alors que les trottinettes électriques déclenchent de plus en plus la colère des parisiens, six opérateurs, parmi les douze qui officient dans la capitale, ont décidé de se retirer, rapporte Le Parisien. Ce sont les marques Bolt, Wind, Hive, Ufo, Tier et Voi qui ont pris cette décision évoquant depuis quelques jours une « interruption momentanée », sans pour autant donner une date de reprise. 

Il faut rappeler que début juin, la maire de Paris Anne Hidalgo était intervenue en demandant aux opérateurs de réduire leurs flottes, mais aussi de brider les appareils à 20km/h et de ne pas stationner sur les trottoirs. Egalement, la municipalité a fait part de son intention de limiter « à deux ou trois le nombre d'opérateurs » présents à Paris, via un appel d'offres, précisent nos confrères.

Face à une rentabilité très compliquée à atteindre, certains ont ainsi décidé de jeter l'éponge. 

La société Bolt (ex-Txfy) par exemple explique: « Cette décision est motivée par la profusion d'acteurs présents sur le marché - il y a aujourd'hui trop de trottinettes en service proportionnellement à leur taux d'utilisation - et par les coûts de maintenance liés aux dysfonctionnements et actes malveillants (dégradations, vols) subis », préférant attendre qu'un « cadre plus propice » émerge à Paris pour revenir.

De son côté, VOI, déclare: « Dès la semaine prochaine, nous déploierons un nouveau modèle de trottinettes. Conformément à la demande de la maire de Paris, nous réduisons notre flotte à moins de 500 pour éviter la sursaturation de l'espace public, qui a créé un vrai ras-le-bol chez les Parisiens ». 

Les trottinettes électriques sont donc désormais exploitées à Paris par les opérateurs Lime, Bird, Dott, Circ, Jump et B -Mobility.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de B612
3/juillet/2019 - 00h55

Une bonne nouvelle pour les piétons. smiley Quand au retour de ces trottinettes, je pense que leur retour sera aussi conditionné à un changement de comportement des gens. Et ça, c'est pas gagné. Surtout sur la voie publique qui est une véritable jungle, et pas qu'à cause des infrastructures.. #OuEstSteve

Portrait de preshovich
2/juillet/2019 - 19h33

D'un côté on ne veut plus des voitures de l'autre on a des services calamiteux comme velib dont le parc est dans un état grave et pour couronner le tout maintenant on ne veut plus des trottinettes.