24/06 19:25

Canicule: Emmanuel Macron annonce que "tout le gouvernement" est mobilisé pour faire face à la canicule - Les épreuves écrites du Brevet des collèges reportées en raison de la vague de chaleur

19h22: La chaleur s'accentue très nettement lundi sur toute une partie centre et est de la France, qui affronte cette semaine une canicule d'une précocité inédite, poussant déjà les habitants à chercher les coins d'ombre et les pouvoirs publics au branle-bas-de combat face aux risques sanitaires. Première conséquence importante de cette vague de chaleur : les épreuves du brevet des collèges, qui devaient avoir lieu jeudi et vendredi, sont reportées en début de semaine prochaine dans toute la France métropolitaine, a annoncé le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Quelque 53 départements ont été placés lundi en vigilance orange par Météo-France, de Paris au Centre, de l'Auvergne à la Bourgogne et l'Alsace, mais également en basse et moyenne vallée du Rhône. Lundi après-midi, le thermomètre doit monter jusqu'à 33°C à Paris, 35°C à Lyon et Grenoble, 36°C à Clermont-Ferrand, selon l'organisme de la prévision. Mardi, il montera d'un cran: 34°C prévus à Paris et Reims, 36°C à Nancy, Metz, Strasbourg, 37 °C à Lyon, 39 °C à Grenoble.

Mercredi, la barre des 40 °C sera atteinte à Besançon, Nevers, et le mercure devrait atteindre les 41 °C à Clermont-Ferrand ou Lyon. Dans la capitale des Gaules, la chaleur était déjà étouffante lundi, les touristes trouvant refuge à l'ombre des "traboules", les petites rues du Vieux Lyon, d'autres bravant une file d'attente de 50 m pour accéder à la piscine du Rhône, d'autres encore cherchant l'ombre des jardins et des musées.

Une vague de chaleur venue du Sahara ravivant le souvenir de l'épisode d'août 2003, qui avait généré une surmortalité de 15.000 personnes (mais sur plus de 15 jours).

Avec le réchauffement planétaire, lié aux émissions de gaz à effet de serre, ce type de phénomène climatique hier exceptionnel va se répéter, intervenant aussi plus tôt et plus tard dans l'été, préviennent les scientifiques.

18h46: Le président de la République, Emmanuel Macron annonce que "tout le gouvernement" était mobilisé pour faire face à la canicule qui a notamment conduit au report du brevet des collèges. "Cet événement météorologique a été prévu, anticipé et donc il y a une mobilisation de tout le gouvernement", a déclaré le président en quittant le "sommet des deux rives" de la Méditerranée organisé.

Le président a annoncé qu'une communication sera faite dès mardi en conseil des ministres : "Il permettra d'informer pleinement nos concitoyens sur l'ensemble des initiatives prises", a-t-il dit. "On attend aussi les employeurs pour aménager les choses", a ajouté le président de la République, quelques instants après l'annonce par le ministre de l'Éducation nationale du report des épreuves écrites du brevet des collèges, avant d'insister sur la "vigilance toute particulière dans les services d'urgence et les services de santé comme les Ehpad".

16h19: Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse Jean-Michel Blanquer annonce le report des épreuves écrites du Brevet des collèges au lundi 1er et au mardi 2 juillet, en raison de la canicule.

"Cette décision a été prise pour garantir la sécurité des élèves de troisième. (...) Il est impensable de laisser des élèves composer dans des salles à la chaleur étouffante, durant des heures."

16h01: Dans son nouveau bulletin, Météo France a placé 53 départements en vigilance orange "canicule"

Début de suivi pour les départements : Ain (01), Allier (03), Ardennes (08), Aube (10), Cantal (15), Charente (16), Cher (18), Corrèze (19), Côte-d'Or (21), Creuse (23), Dordogne (24), Doubs (25), Drôme (26), Eure-et-Loir (28), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Isère (38), Jura (39), Loir-et-Cher (41), Loire (42), Haute-Loire (43), Loiret (45), Lot (46), Marne (51), Haute-Marne (52), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Nièvre (58), Puy-de-Dôme (63), Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68), Rhône (69), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Savoie (73), Haute-Savoie (74), Yvelines (78), Deux-Sèvres (79), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82), Vienne (86), Haute-Vienne (87), Vosges (88), Yonne (89), Territoire-de-Belfort (90), Essonne (91) et Val-d'Oise (95).

Maintien de suivi pour les départements : Paris et petite couronne (75-92-93-94) et Seine-et-Marne (77).

Dans son bulletin (voir ci-dessous), Météo France indique que "les remontées d'air chaud et de plus en plus sec, en provenance du Sahara, vont affecter une grande partie du pays cette semaine. Ainsi, les températures vont ainsi gagner quotidiennement plusieurs degrés".

"Les températures maximales, sur une grande partie du pays, s'élevant d'abord entre 35 et 38 degrés mardi, puis atteindront 38 à 41 degrés, au plus chaud de l'épisode de mercredi à vendredi. Les nuits seront également chaudes avec des températures qui ne descendront pas sous les 19 à 23 degrés voir 25 degrés dans certaines grandes agglomérations", précise l'institut météorologique.

14h57: Le ministère de l'Education a envoyé aux établissements scolaires plusieurs consignes visant à protéger au mieux les élèves de la canicule cette semaine, des recommandations qui suscitent parfois le scepticisme des enseignants.
«Gardez les enfants dans une ambiance fraîche», «vérifiez la fonctionnalité ou l'installation de stores et/ou de volets», «étudier les possibilités de limiter les entrées de chaleur dans les salles», «disposer d'un thermomètre par salle», «distribuer régulièrement de l'eau à température ambiante», etc. La rue de Grenelle recommande également aux professeurs et personnels des écoles, collèges et lycées d'être «attentifs à tout signe tels qu'une grande faiblesse, des étourdissements, des vertiges»...
«Gardez les enfants dans une ambiance fraîche? Comment faire quand il n'y a ni rideaux, ni cour ombragée ou isolation?», s'interroge lundi le Snuipp-FSU, premier syndicat chez les enseignants des écoles maternelles et élémentaires. «Dans bien des cas, le bâti ne permet pas de répondre» aux conséquences de la canicule, ajoute l'organisation, qui liste quelques-uns des manquements: absence de volets ou de stores, notamment sur les baies vitrées, locaux mal isolés, points d'eau insuffisants ou trop loin des salles de classes, cours de récréation sans ombre, absence de climatisation ou de brumisateur...

14h40: La circulation différenciée sera désormais déclenchée automatiquement à Paris lors des pics de pollution, selon des informations de France Info recueillies auprès du ministère de la Transition écologique. "La circulation différenciée sera déclenchée automatiquement quand le seuil d'alerte à la pollution aux particules fines sera atteint et seuls les véhicules ayant une vignette numérotée de 0 à 2 pourront rouler en cas de circulation différenciée.", peut-on lire.

12h26: Le Ministère de l'Intérieur rappelle les bons gestes à adopter en période de canicule

12h10: Ce qu'il faut savoir ce midi sur la canicule qui touche la France depuis plusieurs heures

Ruées sur les ventilateurs, fontaines temporaires dans les villes, accompagnement des plus vulnérables: une canicule d’une précocité sans précédent arrive sur une partie de l’Europe dont la France, avec des températures qui pourraient dépasser dans la semaine les 40°C.

Cette vague de chaleur venue du Sahara ravive le souvenir de l’épisode d’août 2003, qui avait généré une surmortalité de 15.000 personnes, en grande majorité des personnes âgées. Avec le réchauffement planétaire, lié aux émissions de gaz à effet de serre, ce phénomène climatique hier exceptionnel va se répéter, alertent les scientifiques.

L’alerte canicule niveau «orange» a été déclenchée lundi matin pour Paris, sa petite couronne et la Seine-et-Marne, par Météo-France, qui s’attend à ce que d’autres départements passent ce niveau dans la journée.

«C’est une canicule sans précédent de par sa précocité pour un mois de juin, et ce depuis 1947», a dit à l’AFP Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo-France.

D’après lui, des records vont être établis pour un mois de juin et même «localement tous mois confondus».

Le jour le plus chaud se situera «entre jeudi et vendredi... ça va atteindre les 40°C ou les dépasser localement». La canicule «devrait s’étendre au week-end, au moins sur une large moitié du sud-est», selon le prévisionniste.

Lundi, les fortes chaleurs (entre 35°C et 38°C) séviront entre Loire et vallées du Massif Central, la vallée du Rhône et l’arrière-pays provençal, pour gagner mardi le nord-est, avant de s’étendre entre mercredi et jeudi sur une grande partie de l’ouest du pays.

«Ilots de chaleur», les grandes villes telles que Paris et Lyon souffriront particulièrement, pour cause de sols bétonnés, du manque d’arbres et des activités humaines importantes.

La Ville de Paris a activé dès dimanche le niveau alerte orange et annoncé une série de mesures de prévention.

Seniors et personnes malades peuvent ainsi s’inscrire, par appel au 3975, au fichier «Chalex», ce qui leur permet d’être régulièrement contactés par téléphoner. En cas d’urgence, un médecin bénévole et un travailleur social seront mobilisés.

Sont aussi prévues des «salles rafraîchies» dans les équipements publics, des fontaines temporaires, l’ouverture nocturne de 18 parcs, ainsi que la distribution de gourdes aux SDF, ou l’installation de ventilateurs dans les crèches et écoles.

Les autorités publiques rappellent la nécessité de boire de l’eau régulièrement, de mouiller son corps et de protéger sa peau, notamment celle des petits (chapeau, lunettes, t-shirt à manches longues, vêtements anti-UV).

A éviter: l’alcool, les efforts physiques, laisser un enfant seul dans la voiture, se baigner dans l’eau fraîche d’un lac en raison du risque de chocs thermiques et bien sûr... ne pas se mettre en plein soleil.

La plateforme d’information «Canicule info service» est accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert) pour des recommandations.

Dans le milieu du travail, la ministre Muriel Pénicaud a rappelé «la responsabilité des employeurs» qui doivent «adapter les horaires et les équipements».

L’annonce de l’arrivée de fortes chaleurs a provoqué une ruée sur les équipements pour rafraîchir l’air, selon plusieurs distributeurs. Boulanger a notamment constaté une croissance de ses ventes de plus de 400% (par rapport à d’habitude) sur «la catégorie traitement de l’air».

Airparif, l’Association de surveillance de la qualité de l’air sur l’Ile-de-France, prévoit un niveau de pollution «moyen» lundi.

Le ministre de la Transition énergétique François de Rugy a annoncé un «nouveau dispositif» à Paris permettant un déclenchement «beaucoup plus rapide» de la circulation alternée face aux pics de pollution.

Quand la chaleur sévit, la pollution à l’ozone augmente, et peut être toxique. Cet ozone est issu de réactions chimiques, sous l’effet du soleil, entre des polluants comme les oxydes d’azote, émis par le trafic routier, ou encore les composés organiques volatils (hydrocarbures, solvants...) rejetés par l’industrie.

Avec le réchauffement climatique, à l’échelle saisonnière, c’est l’été qui se réchauffe le plus. A Paris, les 5 étés les plus frais ont tous été observés avant 1980.

Selon les scénarios de Météo-France, «le réchauffement pourrait atteindre 2°C à l’horizon 2071-2100» dans le pays par rapport à l’ère pré-industrielle, voire 4°C pour le plus pessimiste, avec des vagues de chaleur deux à trois fois plus nombreuses d’ici le milieu du siècle.

11h32: Selon les scénarios de Météo-France, «le réchauffement pourrait atteindre 2°C à l’horizon 2071-2100» dans le pays par rapport à l’ère pré-industrielle, voire 4°C pour le plus pessimiste, avec des vagues de chaleur deux à trois fois plus nombreuses d’ici le milieu du siècle.

10h47: La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s'exprime

"La fin de l'épisode [de la canicule] est pour l'instant prévue dimanche"

"La chaleur ressentie sera supérieure à la température affichée sur le thermomètre"

"Prudence pour tout le monde : les sportifs, les enfants, les travailleurs". "Il s'agit d'un épisode de canicule sévère, voire très sévère"

"Par rapport à 2003, la canicule s'accompagne d'un très fort taux d'humidité"

La ministre Agnès Buzyn "s'inquiète" pour ceux qui minimisent l'épisode de canicule : "Chacun d'entre nous peut être touché par un coup de chaleur"

09h48: L’annonce de l’arrivée de fortes chaleurs a provoqué une ruée sur les équipements pour rafraîchir l’air, ont affirmé plusieurs distributeurs à l’AFP. «Les premiers produits qui sont les plus demandés sont les ventilateurs, les climatiseurs, les rafraîchisseurs», selon groupe Fnac-Darty, tandis que Boulanger a constaté une croissance de ses ventes de plus de 400% (par rapport à d’habitude) sur «la catégorie traitement de l’air».

Airparif, l’Association de surveillance de la qualité de l’air, prévoit un niveau de pollution «moyen» lundi. «On a une présence d’ozone assez importante mais on n’a pas atteint de pic», a précisé l’association à l’AFP. Ce coup de chaud est à mettre en lien avec le réchauffement climatique. En France, la hausse des températures moyennes est de 1,4°C depuis 1900.

09h40: La Ville de Paris a activé dès dimanche le niveau alerte orange et annoncé une série de mesures de prévention. Il est ainsi possible pour les seniors et les personnes malades de s’inscrire, par un appel téléphonique au 3975, au fichier «Chalex» pour qu’elles soient «contactées par téléphone pour prendre de leurs nouvelles et leur rappeler les mesures préventives face à la chaleur», selon un communiqué de la Ville.

En cas d’urgence, un médecin bénévole et un travailleur social seront mobilisés.

Au programme également des «salles rafraîchies» dans les équipements publics, des fontaines temporaires et brumisateurs et une ouverture nocturne, en plus d’une distribution de gourdes aux SDF, ou l’installation de ventilateurs dans les crèches et les écoles.

Autorités publiques et dermatologues ont rappelé la nécessité de boire régulièrement de l’eau, de mouiller son corps et de protéger sa peau, notamment chez les petits (chapeau, lunettes, t-shirt à manches longues, vêtements anti-UV).

A éviter: l’alcool, les efforts physiques, laisser un enfant seul dans la voiture, se baigner dans l’eau fraîche d’un lac en raison du risque de chocs thermiques et bien sûr... ne pas se mettre en plein soleil.

Un «kit canicule» est diffusé auprès des crèches et des écoles rappelant les bons réflexes.

La plateforme d’information «Canicule info service» sera accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert) pour des recommandations sur les conduites à tenir.

09h30: Lundi, les très fortes chaleurs (entre 35°C et 38°C) séviront entre Loire et vallées du Massif Central, la vallée du Rhône et l’arrière-pays provençal, pour gagner mardi le nord-est, avant de s’étendre entre mercredi et jeudi sur une grande partie de l’ouest du pays.

«Ilots de chaleur» urbains, Paris et Lyon souffriront particulièrement, marqués par les sols artificiels, peu d’arbres et des activités humaines importantes.

09h25: Ruées sur les ventilateurs, fontaines temporaires dans les villes, accompagnement des plus vulnérables: une canicule d’une précocité sans précédent a démarré sur la France, avec des températures qui pourraient dépasser dans la semaine les 40°C.

Cette vague de chaleur exceptionnelle venant du Maghreb et d’Espagne ravive le souvenir de la canicule d’août 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, en grande majorité des personnes âgées.

L’alerte canicule niveau «orange» a été déclenchée pour Paris et ses départements limitrophes ainsi qu’en Seine-et-Marne, selon Météo-France qui s’attend à ce que d’autres départements passent à ce niveau lundi.

«C’est une canicule sans précédent de par sa précocité pour un mois de juin, et ce depuis 1947», a affirmé à l’AFP Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo-France.

07h38: la carte qui inquiète également c'est celle du "ressenti" c'est à dire de la sensation que nous aurons et qui va dépasser les 48 degrés, c'est à dire la température en plein désert.

.

.

07h18: Une canicule d'une précocité sans précédent a démarré sur la France, avec des températures qui pourraient dépasser dans la semaine les 40°C. Cette vague de chaleur exceptionnelle venant du Maghreb et d'Espagne ravive le souvenir de la canicule d'août 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15.000 personnes, en grande majorité des personnes âgées. L'alerte canicule niveau "orange" a été déclenchée pour Paris et ses départements limitrophes ainsi qu'en Seine-et-Marne, selon Météo-France qui s'attend à ce que d'autres départements passent à ce niveau lundi.

"C'est une canicule sans précédent de par sa précocité pour un mois de juin, et ce depuis 1947", a affirmé à l'AFP Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo-France. D'après lui, des records de chaleur vont être établis pour un mois de juin et même "localement tous mois confondus". Le jour le plus chaud se situera "entre jeudi et vendredi... ça va atteindre les 40°C ou les dépasser localement", a-t-il indiqué.

La canicule "devrait s'étendre au week-end, au moins sur une large moitié du sud-est", selon le prévisionniste. Lundi, les très fortes chaleurs (entre 35°C et 38°C) séviront entre Loire et vallées du Massif Central, la vallée du Rhône et l'arrière-pays provençal, pour gagner mardi le nord-est, avant de s'étendre entre mercredi et jeudi sur une grande partie de l'ouest du pays. "Ilots de chaleur" urbains, Paris et Lyon souffriront particulièrement, marqués par les sols artificiels, peu d'arbres et des activités humaines importantes. La Ville de Paris a d'ailleurs activé dès dimanche le niveau alerte orange et annoncé une série de mesures de prévention.

Il est ainsi possible pour les seniors et les personnes malades de s'inscrire, par un appel téléphonique au 3975, au fichier "Chalex" pour qu'elles soient "contactées par téléphone pour prendre de leurs nouvelles et leur rappeler les mesures préventives face à la chaleur", selon un communiqué de la Ville.

En cas d'urgence, un médecin bénévole et un travailleur social seront mobilisés. Au programme également des "salles rafraîchies" dans les équipements publics, des fontaines temporaires et brumisateurs et une ouverture nocturne, en plus d'une distribution de gourdes aux SDF, ou l'installation de ventilateurs dans les crèches et les écoles.

 

.

Dimanche 23 juin 

.

16h14: Météo France place cinq départements en vigilance orange en raison de la canicule. Il s'agit de Paris et de sa petite couronne ainsi que la Seine-et-Marne. 

Les remontées d'air chaud en provenance du Sahara vont affecter une grande partie du pays, dont la région parisienne, pendant plusieurs jours. Ainsi, les températures vont gagner quotidiennement quelques degrés. Les températures maximales, s'élevant d'abord entre 33 et 35 degrés mardi, atteindront jusqu'à 38 degrés, localement 40, au plus chaud de l'épisode jeudi. Les nuits seront également chaudes avec des températures qui ne descendront pas sous les 19 à 21 degrés. La Seine-et-Marne est concernée plus tardivement que Paris-Petite Couronne par la vigilance canicule, de part des températures minimales demain matin encore relativement fraîches.

.

.

13h48: 94 % des 4 700 bus de la RATP sont sans clim ni air réfrigéré. L'arrivée des bus climatisés est toutefois prévue, sur tous les véhicules neufs mis en exploitation à partir de 2020, pour être généralisée d'ici à 2025. Premières servies, les lignes 208 et 393 auront 37 bus au biogaz équipés de climatisation, en circulation à partir de juillet. Un peu trop tard pour cette semaine de canicule.

13h43: "Les employeurs ont des obligations en cas de forte chaleur et on est en train de les rappeler fortement. On va suivre ça de près", promet la ministre du Travail Muriel Pénicaud, interrogée sur le plateau du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. La ministre rappelle à tous les patrons qu'ils ont l'obligation "d'adapter les horaires en fonction de la chaleur", de veiller à la bonne hydratation de leurs salariés et d'équiper leur entreprise pour prévenir la chaleur. "On va particulièrement être attentif au [secteur du] du bâtiment, car c'est là qu'il y a le plus de risques", précise l'ancienne directrice générale des ressources humaines du groupe Danone.

11h28: Toutes les préfectures d'Ile-de-France activent le niveau 3 sur 4 du plan canicule ce dimanche à partir de 16h. Tous les départements de la région sont donc concernés. Une plateforme téléphonique sera mis en place à partir de ce lundi, au 0 800 06 66 66, de 9 heures à 19 heures. Selon la préfecture, le niveau 3 ou "alerte canicule" correspond au niveau de vigilance orange pour le paramètre "canicule" de la carte de Météo France.

Ce niveau est déclenché par les préfets de départements, en lien avec les agences régionales de santé (ARS). Il engage la mise en oeuvre d'actions de prévention, de communication et de gestion spécifiques par les services publics et les acteurs territoriaux.

10h50 : Le département du Val-d'Oise est placé en vigilance orange canicule à partir de ce dimanche après-midi. « Les températures commencent à augmenter et dépasser les 30 °C. La chaleur s'accentue progressivement les jours suivants pour atteindre 35 à 40 °C.

La nuit les températures resteront élevées dépassant régulièrement les 20 °C. Cet épisode caniculaire devrait durer toute la semaine », précise la Préfecture du Val-d'Oise dans son communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

10h06: La mairie de Paris annonce qu'elle déclenche dès ce matin le niveau 3 sur 4 du Plan national canicule.

Cette décision, prise département par département, relève du préfet qui peut ordonner son déclenchement sur la base d'une vigilance orange établie par Météo France. Ce niveau implique notamment des actions de prévention et de communication. Les administrations diffusent alors des messages et des conseils pour inciter, par exemple, à bien s'hydrater.

08h14: Dans la matinée, sont annoncés 15°C à Brest et 13°C à Cherbourg, puis 18°C aux alentours de 11h, comme minimales. En revanche, Marseille connaît dès ce début de journée une atmosphère de 18°C, et Nice de 19°C. On attend encore 16°C à Toulouse et 17°C à Montpellier. En fin de matinée, les deux villes seront plutôt jaugées à 26°C. Paris est prévu avec 25°C dans la première partie de la journée.

07h15: On attend une canicule qui va concerner plus de la moitié de la France, d’une intensité maximale: le jour le plus chaud atteint sera comparable à 2003, pas très loin en tout cas" selon le météorologue François Gourand à Nice Matin.  "Cette canicule s’annonce sans précédent pour un mois de juin" et des records de chaleur pour cette période devraient être battus, a expliqué le prévisionniste François Gourand. "Depuis 1947, seule la vague de chaleur du 18 au 28 juin 2005 avait été aussi précoce. L’épisode attendu s’annonce bien plus intense, sans précédent au mois de juin". Si l’intensité de cette canicule ne fait pas de doute, reste une inconnue concernant sa durée: Météo-France prévoit pour l’instant "a minima six jours de canicule", à partir de ce lundi 24 juin.

06h54: Dès aujourd'hui le mercure va commencer à grimper sur la plus grande partie de la France métropolitaine pour atteindre les 30 °C. À partir de lundi, une nouvelle marche sera franchie avec des températures allant de 35 °C à 40 °C, un seuil symbolique qui «pourra être franchie par endroits», note Météo-France dans son dernier bulletin.

Les journées les plus chaudes devraient arriver en milieu de semaine et durer au moins jusqu’à vendredi. Il est question de 39 °C à Paris et de 40 °C à Lyon. «L’agglomération lyonnaise pourrait subir ces très fortes chaleurs jusqu’au week-end suivant», note encore l’organisme. C’est dans l’est de la France que la canicule se fera sentir le plus longtemps, alors qu’à l’opposé, la Bretagne devrait, toutes proportions gardées, rester plus fraîche mais subir d’importants orages.

.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de A.Thomas
23/juin/2019 - 14h50
Harriet a écrit :

Comme on finit par avoir l'habitude de ces épisodes de canicule , j'ai testé, l'an dernier, le tapis en gel à mettre sous l'oreiller et aussi se couvrir d'un drap de bain mouillé (essoré), ça rafraîchit bien et permet l'endormissement ... :~

Une serviette humide sur la grille ventilo ça fonctionne aussi un moment. Pour l'endormissement j'écoute dix minutes de discours des politique et leurs histoires à dormir debout ,c'est encore plus efficace lorsque l'on adopte la position allongée.Pour le salon, journée ,soirée j'ai une clim étant dans une région au climat continental..Les 40 degrés sont rares mais pas exceptionnels tout comme moins 20 ou pire en hiver.

Portrait de Mike.miller
23/juin/2019 - 14h37 - depuis l'application mobile

J'ai froid

Portrait de msc2006
23/juin/2019 - 13h45

donc en gros la dernière semaine de juin il fera beau car pour le moment c est pluie et mauvais temps . si il fait trop chaud mettre la clim en route

Portrait de Harriet
23/juin/2019 - 13h40
Marie 3903 a écrit :

  Ce matin il a plu en Bretagne, et, nous avons 19°

 

Marie, c'est de la provocation ! smiley

(A moins que vous m'accordiez l'asile climatique)  smiley

Portrait de Marie 3903
23/juin/2019 - 13h32

  Ce matin il a plu en Bretagne, et, nous avons 19°

 

Portrait de BILOU T
23/juin/2019 - 11h46

on va tous mourir ! mais avant il faut boire, beaucoup, surtout de l'alcool, du rosé bien frais, des glaces avec de la vodka, après on s'endort cool.

Portrait de swatss
23/juin/2019 - 11h22

Et voilà en terme de démographie , la France vas souffrir d'une pénurie de bébé pour Février Mars 2020 , merci qui , merci la canicule... smiley

Portrait de Harriet
23/juin/2019 - 11h14
peukeu a écrit :

il y a  un petit truc qui fonctionne bien, ce sont les  sprays  d'eau(bien pratique avec les petits) Ne pas hésiter  à se mouiller la nuque  et le creux des bras; Pour les personnes en restriction hydriques comme les dialysés, il leur est préconisé de sucer des glaçons donc, pensée à toutes les personnes hospitalisées et leurs accompagnants, merci...

Oui , très bien les brumisateurs  smiley

On peut également essayer d'optimiser le ventilateur en plaçant un bloc réfrigérant (que l'on utilise pour les glacières)  ou des glaçons devant les pales ...

Portrait de KenShiro
23/juin/2019 - 10h55
Harriet a écrit :

J'adore le "Pour ceux qui en manquent" :bigsmile:

Vous pensez à tout, c'est bien !  ;-)

J'allais quand même pas dire: Pour les aéroport à mouche ou Crane à effet miroir smiley  

Arff ça fait toujours du bien de rappeler les bases pour surmonter les fortes chaleurs. ^^

Perso je suis dans la semaine en voiture le matin, jusqu’à midi, pour livrer des repas pour personne âgées et handicapées et on se déshydrate à une vitesse folle sans s'en rendre compte dans une auto, ce même avec la clim. ^^

Portrait de satine1
23/juin/2019 - 10h49
Philou-02. a écrit :

Il va falloir être prudent cette semaine ! 

Oui, car ce sera irrespirable dans les grandes villes. 

Portrait de KenShiro
23/juin/2019 - 10h43
HσmoloGay a écrit :

tu vois les muscles sur ton avatar , et bien je suis pareil

tu es juste jaloux

Pour être jaloux il faudrait déjà que j'aie quelque chose à envier chez vous, ce qui n'est vraiment pas le cas.  Quand à votre musculature supposée, il semblerait qu'elle n'est pas proportionnelle à votre courage qui lui est microscopique. En des termes plus châtier. Gros bras, petite bite.

 

Portrait de Harriet
23/juin/2019 - 10h30
KenShiro a écrit :

Sinon pour ce qui concerne le sujet, ne pas oublier de bien d'hydrater, toujours avoir une bouteille d'eau avec soit et boire régulièrement.

 Si on passe longtemps en plein soleil, mettre de la crème solaire sur les zones exposées,  mettre une casquette pour éviter les insolation.

 Si'il le faut ne pas hésiter à se mouiller les cheveux ou pour ceux qui en manque, un bandeau humide sous la casquette. Essayer de se mettre à l'ombre et dans la mesure du possible éviter de sortir aux heures les plus chaudes,.

 Fermer ses stores, volets, rideaux et un bon ventilateur, prendre des douches fraîches.   Cela n'empêchera pas de suer, mais en tout les cas d'éviter au maximum de se retrouver à l’hôpital.

 Puis penser à ses proches les plus âgés. 

J'adore le "Pour ceux qui en manquent" smiley

Vous pensez à tout, c'est bien !  smiley

Portrait de KenShiro
23/juin/2019 - 10h21

Sinon pour ce qui concerne le sujet, ne pas oublier de bien d'hydrater, toujours avoir une bouteille d'eau avec soit et boire régulièrement.

 Si on passe longtemps en plein soleil, mettre de la crème solaire sur les zones exposées,  mettre une casquette pour éviter les insolation.

 Si'il le faut ne pas hésiter à se mouiller les cheveux ou pour ceux qui en manque, un bandeau humide sous la casquette. Essayer de se mettre à l'ombre et dans la mesure du possible éviter de sortir aux heures les plus chaudes,.

 Fermer ses stores, volets, rideaux et un bon ventilateur, prendre des douches fraîches.   Cela n'empêchera pas de suer, mais en tout les cas d'éviter au maximum de se retrouver à l’hôpital.

 Puis penser à ses proches les plus âgés. 

Portrait de Philou-02.
23/juin/2019 - 10h16
Wouhpinaise a écrit :

C'est principalement pour les nuits à venir que je m'inquiète. Lors de la canicule 2018, j'ai très peu dormi pendant 10 jours. 2 à 3 heures par nuit seulement. J'étais complétement HS !

tu m’étonnes ! C’est usant ! Il risque d’y avoir de gros dégâts ( humainement parlant..) les organismes vont être trop sollicités ! 

Portrait de Wouhpinaise
23/juin/2019 - 10h05
Philou-02. a écrit :

ça va être irrespirable encore ! On va souffrir 

C'est principalement pour les nuits à venir que je m'inquiète. Lors de la canicule 2018, j'ai très peu dormi pendant 10 jours. 2 à 3 heures par nuit seulement. J'étais complétement HS !

Portrait de Harriet
23/juin/2019 - 10h01

Comme on finit par avoir l'habitude de ces épisodes de canicule , j'ai testé, l'an dernier, le tapis en gel à mettre sous l'oreiller et aussi se couvrir d'un drap de bain mouillé (essoré), ça rafraîchit bien et permet l'endormissement ... smiley

Portrait de KenShiro
23/juin/2019 - 09h57
HσmoloGay a écrit :

Faut faire comme moi , tout d'abord se mettre en slip , bon faut bien dire que mon corp est parfait malgrès mon age.

ensuite bien s'hydrater .

voila la recette

Vous n'êtes pas le vrai HomoloGay arrêtez d'essayer de vous faire passer pour lui. C'est vraiment misérable.

 

Portrait de Philou-02.
23/juin/2019 - 09h48
Wouhpinaise a écrit :

C'est surtout à partir de mercredi prochain que ça va devenir suffoquant.

ça va être irrespirable encore ! On va souffrir 

Portrait de Wouhpinaise
23/juin/2019 - 09h14

C'est surtout à partir de mercredi prochain que ça va devenir suffoquant.

Portrait de Philou-02.
23/juin/2019 - 08h13

Il va falloir être prudent cette semaine !