12/06/2019 06:32

Prise d'otages à la prison ultra-sécurisée de Condé-sur-Sarthe: Les deux surveillants ont été libérés sains et saufs dans la nuit - Le détenu en est à sa 5éme prise d'otages - Vidéo

Une prise d'otages a eu lieu hier dans la prison ultra-sécurisée de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, où un détenu radicalisé avait attaqué deux surveillants début mars. Les deux surveillants ont été libérés peu après 0h30.

Le détenu, Francis D., 35 ans, a pris en otage les deux surveillants, dont une stagiaire, au moment des repas, vers 19 heures, selon une source proche du dossier, alors qu'il était chargé de distribuer le dîner à ses codétenus. Il a retenu ces deux surveillants dans une coursive de la prison qui accueille des détenus particulièrement dangereux, radicalisés ou posant des problèmes de discipline.

Une cellule de crise avait été activée au ministère de la Justice. Les forces de l'ordre se sont rapidement rendues sur place et une unité du Raid est arrivée peu avant 22 heures avec trois hélicoptères.

Le premier des deux surveillants, le plus âgé et à la santé fragile, a été libéré à 23h17, tandis que la stagiaire l'a été plus tardivement, vers 0h30. Tous les deux sont "sains et saufs", a précisé la direction de l'administration pénitentiaire. Le preneur d'otages a été placé en garde à vue.

Les négociations entamées avec les autorités tournaient autour de son cas personnel. Il réclamait des médicaments et un changement de prison pour se rapprocher de sa famille. Selon nos informations, il était armé d'un couteau artisanal de sa fabrication.

Encarcéré depuis ses 16 ans dans une vingtaine de prisons différentes après des condamnations pour vols, viol et assassinat d'un codétenu, Francis Dorffer est aux yeux des personnels de l'administration pénitentiaire le "champion de la prise d'otages carcérale".

Son nom est associé à au moins cinq autres prises d'otages:

- En 2006, il avait retenu une psychiatre à la prison de Nancy,

- en 2009 un surveillant à Clairvaux (Aube),

- en 2010 un psychiatre à la Santé (Paris) et en 2011 un gardien à Poissy (Yvelines).

- En avril 2018, il a été condamné à Colmar à 12 ans de prison pour avoir pris en otage un surveillant et tenté de s'évader de la maison centrale d'Ensisheim (Haut-Rhin), en juin 2017.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Amethyste
13/juin/2019 - 06h23
falko a écrit :

Une anesthesie par Frederic Pechier ça serait pas de trop pour des detenus pareils.

+ 1000 !!

Portrait de Youpiland
12/juin/2019 - 15h40

Ils s'amusent comme ils peuvent smiley

Portrait de falko
12/juin/2019 - 14h58

Une anesthesie par Frederic Pechier ça serait pas de trop pour des detenus pareils.

Portrait de Micheldu17.02
12/juin/2019 - 09h35

Mettre un surveillant ancien "de santé fragile", épaulé par une stagiaire, dans une unité de dangereux et radicalisés, il doit y avoir comme un problème dans l' organisation du service ?....smiley

Portrait de Lilou.St.Bo
12/juin/2019 - 08h30
Helena91 a écrit :

C’est drôle ça vous mettez SON NOM car c’est un converti mais quand c’est un muzzzz vous ne le mettez pas !!!!

Je pensais de même !