05/06 13:30

Détournements de fonds publics présumés: Des perquisitions sont en cours au domicile du maire de Lyon Gérard Collomb et à la mairie de la ville

13h30: Cette affaire survient dans un contexte politique délicat pour M. Collomb, défié dans ses propres rangs LREM pour le prochain scrutin par son ancien dauphin et actuel président de la métropole lyonnaise, David Kimelfeld.

12h40: Dans son communiqué de mardi soir, M. Collomb a évoqué un «signalement» effectué par la hiérarchie de son ancienne compagne en novembre 2017, quand il était encore ministre de l’Intérieur et loin de Lyon. Mais il ne précise ni l’objet de ce signalement, ni la fonction alors occupée par Mme Nouri.

«J’ai seulement été informé de ce fait en février 2019», a-t-il expliqué, précisant avoir alors diligenté une enquête administrative toujours en cours. Sans savoir que la Chambre régionale des comptes se penchait aussi sur les emplois de son ex-compagne.

Selon M. Collomb, Mme Nouri avait été «titularisée comme agent administratif en juin 2005». Puis de 2005 à 2009, elle a occupé divers emplois en mairies d’arrondissement puis a été affectée «sur des projets urbains» jusqu’à l’été 2015.

«Depuis début 2018, Mme Nouri a été affectée d’abord dans une bibliothèque municipale puis dans une mairie d’arrondissement où elle travaille actuellement», a encore indiqué l’ex-ministre de l’Intérieur.

12h31: Dans une réaction transmise à l’AFP avant les perquisitions de mercredi, l’ancien ministre de l’intérieur s’est étonné «qu’on ait pu diffuser des informations tant inacceptables qu’intolérables», alors que les conclusions d’une enquête administrative - diligentée par ses soins - ne sont pas encore connues.

Selon les magistrats de la CRC cités par le Canard enchaîné, Gérard Collomb aurait «fait bénéficier son ex-compagne (Meriem Nouri) de plusieurs emplois municipaux depuis plus de vingt ans». A charge pour les enquêteurs d’établir un éventuel «détournement de fonds publics».

L’ex-ministre de l’Intérieur a confirmé mardi soir que Mme Nouri avait été employée par la ville de Lyon dans différentes fonctions depuis 1995 - date à laquelle elle partageait la vie du maire PS du 9e arrondissement.

Selon une biographie du maire de Lyon parue en 2013, M. Collomb l’a rencontrée après avoir été quitté par sa première femme, alors que Mme Nouri travaillait à la Fédération socialiste du Rhône. L’ouvrage évoque «une histoire d’amour passionnée» qui a duré trois ans et a donné naissance à l’un des enfants de M. Collomb, remarié depuis 2001 avec son actuelle épouse Caroline.

11h44: Ce que l'on sait

La mairie de Lyon et le domicile de Gérard Collomb étaient perquisitionnés mercredi matin dans le cadre d’une enquête préliminaire sur des soupçons de détournements de fonds publics au bénéfice de l’ex-compagne du maire, a annoncé le Parquet national financier, confirmant une information du Parisien.

Selon le Canard Enchaîné qui a révélé l’existence de cette enquête, c’est à la suite d’un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes d’Auvergne-Rhône-Alpes consacré à la gestion de la ville de Lyon, transmis au Parquet national financier, que cette enquête préliminaire a été ouverte.

Dans une première réaction transmise à l’AFP mardi soir, le maire de Lyon s’est dit étonné «qu’on ait pu diffuser des informations tant inacceptables qu’intolérables» alors que les conclusions de l’enquête administrative ne sont toujours pas connues.

Selon les rapporteurs cités par le Canard enchaîné, Gérard Collomb aurait «fait bénéficier son ex-compagne (Meriem Nouri) de plusieurs emplois municipaux depuis plus de vingt ans».

L’ex-ministre de l’Intérieur a confirmé mardi soir que Mme Nouri avait été employée par la ville de Lyon dans différentes fonctions depuis 1995 «puis titularisée comme agent administratif en juin 2005».

Il souligne que pour la période 2015-2017, «un signalement a été effectué par la hiérarchie» de Mme Nouri dont le maire de Lyon dit n’avoir «seulement été informé en février 2019», sans toutefois préciser les motifs de ce signalement.

«J’ai aussitôt pris l’initiative de faire diligenter une enquête administrative dont les conclusions seront rendues fin juin et, conformément à l’article 40, j’ai informé le procureur de la République. Depuis début 2018, Mme Nouri a été affectée d’abord dans une bibliothèque municipale puis dans une mairie d’arrondissement où elle travaille actuellement», précise encore M. Collomb.

Le maire de Lyon, qui entend se présenter en 2020 aux élections municipales et métropolitaines, a encore estimé dans son communiqué qu'«il n’échappera à personne les véritables raisons qui conduisent ceux qui ont pris l’initiative de diffuser de telles informations de m’atteindre à 10 mois des élections municipales». Contacté par l’AFP, l’avocat de Gérard Collomb Richard Zelmati n’a souhaité faire aucun commentaire.

11h05: Selon Le Parisien, une perquisition est actuellement en cours au domicile de Gérard Collomb, le maire de Lyon. Nos confrères explique qu'une autre perquisition a également lieu dans les locaux de la mairie de la ville du Rhône.

"Ces perquisitions interviennent dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte par le Parquet national financier (PNF) sur un « possible détournement de fonds publics » au profit de l’ex-compagne de l’édile", précisent nos confrères.

06h48: L’ancien ministre de l’Intérieur, désormais maire de Lyon, est suspecté d’avoir fait bénéficier son ex-compagne de plusieurs emplois municipaux depuis plus de vingt ans, selon le Canard enchaîné en kiosque ce matin.

Le Canard fait état d’informations sur l’ouverture par le Parquet national financier d’une enquête préliminaire sur un «possible détournement de fonds publics» du maire de Lyon, Gérard Collomb, au profit de son ex-compagne.

C’est à la suite d’un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes d’Auvergne-Rhône-Alpes consacré à la gestion de la ville de Lyon, transmis au Parquet national financier, que cette enquête préliminaire a été ouverte, explique l’hebdomadaire. «Je ne peux donc que m’étonner, alors que les conclusions de l’enquête administrative ne sont toujours pas connues, qu’on ait pu diffuser des informations tant inacceptables qu’intolérables et déjà largement propagées», a réagi Gérard Collomb dans un communiqué.

«Il n’échappera à personne les véritables raisons qui conduisent ceux qui ont pris l’initiative de diffuser de telles informations de m’atteindre à 10 mois des élections municipales», poursuit le maire de Lyon. Selon les rapporteurs, cités par le Canard enchaîné, Gérard Collomb aurait «fait bénéficier son ex-compagne (Meriem Nouri) de plusieurs emplois municipaux depuis plus de vingt ans».

L’ex-ministre de l’Intérieur «confirme que depuis 1995 Mme Nouri est employée par la ville de Lyon dans différentes fonctions, d’abord comme agent non titulaire de catégorie C puis titularisée comme agent administratif en juin 2005».

«De 2005 à 2009, elle est successivement affectée dans deux mairies d’arrondissement puis, à partir de 2009, elle est en charge d’une activité d’accueil et d’information de proximité sur des projets urbains, notamment à la mission Serin puis à la maison du projet Rives de Saône jusqu’à l’été 2015», détaille-t-il. «Pour les années suivantes 2015 à 2017, pour lesquelles un signalement a été effectué par sa hiérarchie en novembre 2017, j’ai seulement été informé de ce fait en février 2019», explique-t-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
5/juin/2019 - 18h33
Antho-le a écrit :

Parceque vous en doutiez.

Cher ami, vous n'avez pas compris mon 2ème, voire 3ème degré. Quand je dis "non, pas lui", il faut justement comprendre que ça ne m'étonne pas du tout. Au pire, je serais même déçu qu'il ne magouille pas, comme tous les autres.
Portrait de morrigan13
5/juin/2019 - 17h55
renelle a écrit :

C'est fou toutes ces mises en examen, Dati qui annonce briguer la mairie de Paris ,  Bauer , Collomb qui veut retrouver son siège de maire,   Sarko juste avant les européennes, à nouveau devant les juges sur un dossier vide mais un juge qui ne veut pas se déjuger  , et le dernier dans un style différent  le père de la tchatcha  déjà jugé en 1995 pour les mêmes causes et qui d'un seul coup à droit à nouveau aux honneurs de la justice je crois que la tcha tcha va devoir cracher au bassinet ....... J'ai la nette impression que l'on nous prend pour des BISOUNOURS  je veux rester polie 

C'est la gouvernance des juges. C'est eux aujourd'hui qui font les élections aidés par les médias . La dernière présidentielle a déjà été volée aux électeurs.

Portrait de renelle
5/juin/2019 - 16h40

C'est fou toutes ces mises en examen, Dati qui annonce briguer la mairie de Paris ,  Bauer , Collomb qui veut retrouver son siège de maire,   Sarko juste avant les européennes, à nouveau devant les juges sur un dossier vide mais un juge qui ne veut pas se déjuger  , et le dernier dans un style différent  le père de la tchatcha  déjà jugé en 1995 pour les mêmes causes et qui d'un seul coup à droit à nouveau aux honneurs de la justice je crois que la tcha tcha va devoir cracher au bassinet ....... J'ai la nette impression que l'on nous prend pour des BISOUNOURS  je veux rester polie 

Portrait de Antho-le
5/juin/2019 - 16h01
MICMAH458 a écrit :
Non, pas lui!!! Dites-moi pas que c'est pas vrai!!!

Parceque vous en doutiez.

Portrait de Hexagone
5/juin/2019 - 15h33

... d'où sa démission du Ministère de l'intérieur, il ne voulait pas éclabousser le roitelet avec sa merde et ses magouilles. 

Portrait de A.Thomas
5/juin/2019 - 15h01

Après Pénélope c'est Meriem. Vous voulez descendre un politique ? Cherchez la femme !!

Qui est le poète  qui a écrit . La femme est l’avenir de l'homme? C’est l'avenir au violon oui !

Portrait de audi1975
5/juin/2019 - 14h53

Le gamin Macron se venge lol

Portrait de Cl
5/juin/2019 - 13h24
------ a écrit :

C'est bien, il faut en finir avec ces méthodes, ceci dit s'il faut inculper tous les maires de France qui pistonnent famille/amis/voisins/connaissances pour les faire rentrer à la mairie les trois-quarts font finir au tribunal.

Ok mais un seul poste et non plusieurs !!!! 

Portrait de MICMAH458
5/juin/2019 - 11h50
Non, pas lui!!! Dites-moi pas que c'est pas vrai!!!
Portrait de ------
5/juin/2019 - 11h40

C'est bien, il faut en finir avec ces méthodes, ceci dit s'il faut inculper tous les maires de France qui pistonnent famille/amis/voisins/connaissances pour les faire rentrer à la mairie les trois-quarts font finir au tribunal.

Portrait de Harriet
5/juin/2019 - 09h15

Et ça n'est pas tout, une enquête préliminaire a également été ouverte pour " détournement de fonds publics" dans le cadre de la campagne d'E. Macron ... Des moyens humains ,financiers etc auraient été mis à disposition du candidat par la ville de Lyon que dirigeait G. Collomb ...

Portrait de Cl
5/juin/2019 - 09h12

Il a quand même des absences ce pauvre homme : il ne connaissait pas Benalla ! et ça continue ...... tous  les mêmes ..... l'argent  l'argent  ils en veulent toujours plus ...... 

Si on veut devenir riche  : métier = politique !!! la place est bonne 

Portrait de Sergent tirailleur Highway
5/juin/2019 - 08h44

C'est bizarre, je ne me rappelle pas l'avoir entendu défendre Fillon. La roue tourne.

Portrait de nina0669
5/juin/2019 - 07h38 - depuis l'application mobile

Comme tous ! Corrompus !